Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 32e journée

Ligue 2 : Cinq hommes pour une montée

A 7 journées de la fin du championnat de L2, cinq équipes se tiennent en 7 points en haut de classement : Monaco, Nantes, Guingamp, Angers et Caen. Les poursuivants (Nîmes, Dijon, Le Havre) distancés, ce sont ces cinq-là qui devraient se disputer le podium et la montée en élite. Avec, pour chacune, un homme-clé : pas forcément le plus charismatique de l'effectif, mais un joueur qui aura certainement son rôle à jouer d'ici la fin de saison.

Modififié
AS Monaco – Lucas Ocampos, la poussée de croissance

Acheté 16 millions d'euros l'été dernier au nez et à la barbe de pointures telles que MU ou Chelsea, Lucas Ocampos a tardé à émerger du pléthorique effectif monégasque. Les raisons sont nombreuses : le gamin n'a que 18 ans, c'est sa première saison en Europe, avec un jeu très différent à devoir maîtriser, l'animation offensive mise en place par Claudio Ranieri tournait bien et n'avait pas besoin de lui… Mais depuis début mars, la pépite en provenance de River Plate s'est imposée comme un titulaire en puissance, provoquant l'égalisation des siens à Nantes le 30 mars (1-1) et inscrivant un but, son troisième de la saison, le week-end dernier à Louis-II contre Niort (1-1). Critiqué à ses débuts pour ses choix individualistes, Ocampos semble décidé à jouer plus simple, gagnant en efficacité. Sa fraîcheur fait du bien à une équipe de l'ASM qui peine en ce moment à définitivement valider sa montée en L1. Une fois passée cette obligatoire saison d'apprentissage, on est quand même bien curieux de savoir ce que peut donner le bonhomme dans l'élite…

Vidéo

FC Nantes – Fernando Aristeguieta, rapide Colorado

Le « Colorado » comme on l'appelle au Venezuela – rapport à ses cheveux, qu'il a roux du genre très roux – a débarqué à Nantes cet hiver, sous forme de prêt. Mais ce n'est franchement pas dit que le Caracas FC le récupère en fin de saison, car avec ce qu'il est en train de montrer depuis quelques semaines sous les couleurs jaune et vert, possible qu'une offre lui soit rapidement soumise par le père Kita. Et si Nantes ne saisit pas l'opportunité de le retenir, d'autres clubs de France ou d'Europe sont certainement intéressés par le profil de l'attaquant international, auteur de 4 buts en seulement 7 titularisations en Ligue 2. La présence de son compatriote Gabriel Cichero au club lui a facilité son intégration et le peuple canari compte beaucoup sur son efficacité d'ici la fin de saison, alors que Filip Djordjevic se trouve actuellement en difficulté (1 seul but marqué lors des deux derniers mois).



EA Guingamp – Christophe Kerbrat, le couteau suisse

La star montante Giannelli Imbula un peu émoussée ces temps-ci, le buteur Moustapha Yatabaré moins en verve depuis le début du printemps, Guingamp continue quand même de s'accrocher à ses rêves de montée. Si la formation costarmoricaine peut y croire, c'est notamment grâce à un toujours aussi surprenant Christophe Kerbrat. Christophe qui ? Kerbrat. Un blaze qui ne trompe pas sur les origines locales du garçon, formé pas loin, du côté de Plabennec, et qui n'a signé un premier contrat pro qu'en 2011, à 25 ans, en s'engageant avec l'EAG. Depuis, il ne cesse de surprendre par son niveau de jeu, très honnête pour la L2 et surtout très régulier. Et si Gourvennec l'apprécie autant, c'est aussi pour sa grande polyvalence : milieu défensif à la base, Kerbrat a aussi souvent dépanné en défense cette saison, au centre comme sur un côté, sans jamais se ramasser. Résultat, il arrive au 8e rang des Guingampais au niveau du temps de jeu cette saison. Sans oublier son but si important dans les dernières secondes du choc face à Caen le 15 mars dernier (1-0). Indispensable.



SCO Angers – Alharbi El Jadeyaoui, le flambeur

Étrange carrière que celle menée pour l'instant par Alharbi El Jadeyaoui, révélé à Châteauroux, avant de confirmer à Brest et de se manquer chez le rival guingampais. Les qualités balle au pied du gaucher franco-marocain sont évidentes, mais à un moment, il a comme perdu son chemin devant logiquement le conduire vers les sommets. La faute à un comportement extra-sportif pas toujours au top. C'est en tout cas l'avis de Jocelyn Gourvennec, qui l'avait écarté de son effectif en fin de saison dernière. Angers lui a alors tendu la main et l'a invité à se relancer. Invitation acceptée avec gourmandise : en Maine-et-Loire, El Jadeyaoui flambe sur le flanc gauche de l'attaque du SCO. Il vient de signer 6 passes décisives lors des 5 derniers matchs, ce qui porte à 10 son total depuis le début de saison. Personne ne fait mieux ! Auteur d'un match exceptionnel face à Nantes vendredi (2-0, un but, une passe dé'), il semble avoir définitivement remis sa carrière à l'endroit. Si le SCO fait figure de club frisson du moment, c'est en grande partie grâce à lui.


SM Caen – Damien Perquis, aucun lien

Damien Perquis n'est pas international polonais, n'a pas disputé le dernier Euro, n'est pas défenseur au Betis Séville après avoir été un cadre du FC Sochaux. Il n'est même pas joueur de champ. Enfin si, tout ça est vrai, sauf que du coup on ne parle pas du même Damien Perquis. Le nôtre garde les bois de Caen et c'est sa première saison en tant que titulaire chez les pros. Et il n'est évidemment pas pour rien dans l'excellent bilan défensif des Normands, le meilleur du championnat avec 21 buts encaissés. S'il reste encore perfectible – le but fatal encaissé en fin de match à Guingamp est un peu pour lui – le Briochin de naissance sait aussi se montrer décisif, comme récemment à Tours ou au Havre lundi, où il sauve deux précieux nuls. C'est rassurant pour le SMC, qui voit débouler un calendrier méga bourratif, avec au menu des oppositions face à Angers, Monaco et Nantes notamment. De quoi essayer de se faire un nom. Et un prénom.



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 79
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:14 La statue de Falcao 33 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 49
À lire ensuite
Le Fener a tenu