Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options

Leverkusen attrape les barrages, Hambourg aussi

34 buts lors de cette 34e journée de Bundesliga, mais au final, le classement ne bouge presque pas. Le Bayer jouera les barrages de la C1, tandis que Hambourg jouera ceux pour ne pas descendre. Robert Lewandowski finit meilleur buteur, et Ivan Perišić a défié les lois de la physique, en vain. Et puis des stades pleins, de la pluie, des chants. Pour la dernière fois de la saison.

Modififié
La course au maintien

Hambourg, Nuremberg et Braunschweig, les trois derniers qui se tenaient en deux points, jouaient tous les trois à l'extérieur : Hambourg à Mayence, Nuremberg à Schalke et Braunschweig à Hoffenheim. Chacune de ces équipes espérait faire un résultat tout en comptant que les autres se viandent. Au final, seule la seconde partie du contrat fut remplie. C'est Nuremberg qui a craqué le premier, suite à une tête de Matip. Peu de temps après, Hambourg en faisait de même, la faute à une mésentente entre Heiko Westermann et René Adler. Néanmoins, le HSV parvenait à réagir via Pierre-Michel Lasogga. Quelques minutes plus tard, à Sinsheim, Sebastian Rudy ouvrait le score pour Hoffenheim. En fin de première mi-temps, Roman Neustädter doublait la mise pour Schalke. À la mi-temps, statu quo, donc : Hambourg 27 points, Nuremberg 26, Braunschweig 25. Et au retour des vestiaires... et bien la situation n'allait pas vraiment bouger d'un poil. À la 65e minute, Yunus Malli donne l'avantage à Mayence, et Roberto Firmino double la mise pour Hoffenheim, pour son 16e but de la saison. On comprend très vite que les trois derniers ne bougeront plus de place. Surtout après que Volland (Hoffenheim), Draxler (Schalke) et Okazaki (Mayence, 15e but de la saison) ont continué à enfoncer leurs hôtes du jour. Ivo Iličević réduit la marque à 3-2 pour Hambourg, mais c'est anecdotique. Plus anecdotique encore, les buts pour l'honneur de Josip Drmić et Jan Hochscheidt en fin de match, sans oublier le csc de Patrik Ravkovsky suite à une frappe de Chinedu Obasi. Hambourg jouera donc les barrages, tandis que Nuremberg et Braunschweig évolueront en 2. Bundesliga la saison prochaine.

La course à l'Europe

Bien que directement menacé par Wolfsburg et le Borussia Mönchengladbach, le Bayer Leverkusen abordait cette journée d'une manière assez sereine : en effet, ses poursuivants s'affrontant en Basse-Saxe, la Werkself espérait qu'ils se neutralisent pour ramasser les restes. C'est-à dire assurer sa 4e place, synonyme de barrage en Ligue des champions. Néanmoins, le Bayer a eu chaud : le Werder Brême était venu pour gagner, histoire de gratter quelques places, histoire de toucher un pactole plus conséquent en fin de saison. D'où le but de Theodore Gebre Selassie. De son côté, Wolfsburg ouvrait la marque par l'intermédiaire de Kevin De Bruyne, intenable en fin de saison. Ömer Toprak avait beau égaliser pour le Bayer, cela ne changeait rien : les Loups étaient toujours en pole position pour jouer la C1. Mais petit à petit, l'écurie de Volkswagen va se faire rattraper, et distancer. Rattraper au score, d'abord, suite à l'égalisation de Christoph Kramer. Distancer par Leverkusen ensuite, qui grâce à Heung Min Son repasse devant. Perišić et Knoche auront beau donner la victoire aux siens, ça ne bougera plus : Leverkusen tient bon, et est prêt à aller se faire fesser une nouvelle fois par le PSG. Après le tour de barrages, bien entendu.

Dans les autres matchs...

Au terme de sa magnifique saison, Augsburg aurait pu finir en Europe. Le FCA a fait le taf jusqu'au bout, battant Francfort 2-1. Mais comme Mayence a battu Hambourg, Augsburg hérite de la place du con. Mention spéciale à André Hahn, auteur du but de la victoire pour son dernier match. Personne n'aurait misé un kopeck sur lui en début de saison. Et le voilà dans la liste des 30 de Joachim Löw, et en partance pour Gladbach. Jolie trajectoire. De son côté, le Bayern Munich a peiné pour battre Stuttgart dans son nouveau-ancien maillot, mais l'éternel Claudio Pizarro a montré la voie aux siens grâce à son dixième but de la saison. Mauvaise nouvelle : Schweinsteiger est sorti sur blessure. Pas sûr qu'il soit là pour la finale de la Coupe à Berlin face au BVB. Dortmund qui, par fair-play, a décidé de faire sortir un joueur sur blessure en la personne de Marco Reus. Ceci n'a pas vraiment affecté l'issue du match, puisque le Borussia s'est imposé 4-0 avec les 19e et 20e buts de Robert Lewandowski, qui finit Torschützenkönig (roi des buteurs). Sinon, Hanovre a battu Fribourg au terme d'une jolie course-poursuite, et Jonathan Schmid a marqué, de quoi raviver le hashtag #SchmidenEDF. Voilà, c'est tout.


Bonus :

Cette frappe absurde de Perišić, qui fait poteau-barre-poteau. Priceless.

Vidéo


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 8 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 il y a 9 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 21

Le Kiosque SO PRESS