Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Nantes (3-0)

Les Verts se paient les gilets jaunes

Invaincu depuis le 7 octobre, le FC Nantes a été giflé vendredi soir à Geoffroy-Guichard (3-0) par des Verts dominateurs et qui remontent provisoirement à la cinquième place de Ligue 1.

Modififié

AS Saint-Étienne 3-0 Nantes

Buts : Berić (72e), Khazri (84e) et Kolodziejczak (90e) pour les Verts.

Drôle de vie que celle de Robert Berić, 27 piges, étiqueté « cas épineux » par son coach au cours de l'été. Pourquoi ? Parce que jusqu'au 31 août, minuit, l'attaquant slovène était un homme placé sur une liste de départs et pouvait se tirer du Forez dans la minute. Parce que le buteur sortait aussi d'une saison moyenne et était rapidement devenu un casse-tête, au point de pousser Jean-Louis Gasset à installer progressivement un système avec Khazri en pointe. Puis, Berić a pointé son nez en début de semaine, à Nîmes, où il aura ouvert le score avant de voir les Verts s'incliner aux tirs au but. Vendredi soir, le bonhomme est sorti du banc peu après l'heure de jeu pour remplacer Loïs Diony. Résultat ? Un deuxième but en trois jours, décisif celui-ci : clair et net.

Coach mutique, acte mutique


Clair, Vahid Halilhodžić l’avait pourtant été dans le programme envoyé aux différents invités : « Si le FC Nantes veut faire une belle saison et avoir de l’ambition, c’est le moment de le montrer. » Soit après cinq matchs consécutifs sans défaite en Ligue 1 et pile à l’heure où l’on disait les Verts plongés dans le doute, trois jours après une élimination en seizième de finale de la Coupe de la Ligue du côté de Nîmes. Un revers qui a provoqué la colère d’un Jean-Louis Gasset mutique tout au long de la semaine et qui a décidé de reposer sur la table les hommes du derby perdu la semaine passée, à l’exception de Kévin Monnet-Paquet, remplacé numériquement par Romain Hamouma, pour relancer la machine.


Bingo : d’entrée, l’ASSE s’est avancée avec un pressing offensif cohérent, des intentions et est même passée tout près de prendre rapidement l’avantage sur une première incursion dans la surface de Khazri et deux frappes lointaines de M’Vila et Subotić. Problématique du soir, le coup tactique tenté par Halilhodžić face aux absences cumulées de Rongier, Khrin et Girotto : l’installation de Fabio devant la surface pour menotter Cabella, dont l’expression a été considérablement réduite grâce au travail de chien de son garde du corps brésilien. Ce qui n’a pas suffi au bonheur de l’entraîneur bosnien, bouillant tout au long de la première période, lui qui a surtout vu ses hommes cavaler dans le vide, être incapable de gérer Wahbi Khazri, empiler les fautes (huit en moins de trente minutes) et ne tenter qu’une maigre frappe dans le premier acte. Un acte que les Verts ont maîtrisé, malgré la sortie d’Hamouma avant la pause, sans concrétiser. Rageant.

Berić, la bonne pioche


La face B de la rencontre, elle, a débuté par une valse de pions jaunes : dès la pause, Vahid Halilhodžić a lancé Boschilia à la place de Lucas Evangelista et a dû remplacer Tătăruşanu cinq minutes plus tard. Derrière, une avalanche de balles de break, entre un pétard de Boschilia sorti par Ruffier, une tête non cadrée de Khazri, une balle de 1-0 croquée par Dupé dans les pieds de Debuchy à l'heure de jeu et un coup de casque de Pallois frôlant le but stéphanois. Ainsi, comment bouger les choses ? En faisant entrer Robert Berić ? Mauvaise pioche d'abord, l'attaquant slovène venant dans un premier temps contrer une volée de Debuchy, Fabio réalisant dans la foulée un retour monstrueux dans les pieds du latéral français, et se montrant trop court sur un lob de Gabriel Silva. Bonne pioche, en réalité : à la 72e minute, Berić est venu couper un centre parfait de Salibur, battre Dupé (1-0, 72e) et inscrire son premier but de la saison en Ligue 1, son deuxième de la semaine. Cerise sur le gâteau, Khazri s'est offert un coup franc magnifique en fin de match (2-0, 84e) et Kolodziejczak a posé un troisième but de la tête (3-0, 90e). Suffisant pour casser une mauvaise série naissante, refiler le sourire à Gasset, mais surtout placer provisoirement les Verts devant le LOSC. Précieux.


Saint-Étienne (4-2-3-1) : Ruffier - Debuchy, Subotić, Kolodziejczak, Gabriel Silva - M'Vila, Selnæs - Hamouma (Salibur, 40e), Cabella, Diony (Berić, 63e) - Khazri (Monnet-Paquet, 86e). Entraîneur : Jean-Louis Gasset.

FC Nantes (4-1-4-1) : Tătăruşanu (Dupé, 50e) - Kwateng, Diego Carlos, Pallois, Lima - Fabio - Waris (Kolo Muani, 68e), Touré, L. Evangelista (Boschilia, 46e), Moutoussamy - Sala. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE