Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Les ultras Italiens se distinguent

L'Italie n'a pas fait belle figure face à la Roumanie, mais au moins, elle n'a pas perdu la face. Contrairement à une quarantaine de supporters venus assister à la rencontre.

Tout commence pendant l'hymne Italien. Le sympathique petit groupe l'entonne tout en faisant le salut fasciste. Le ton est donné. Après quelques minutes en première période, un premier chant retentit. « Il n'y a pas d'Italiens nègres » . Puis un second. « En Italie, seulement des Italiens » . Bizarrement, ils ne sont qu'une quarantaine mais dans le stade, on n'entend plus qu'eux.

En seconde période, ils vont même encore plus loin dans la provocation (et personne n'a eu l'idée de les dégager entre temps). Une grande banderole est déployée, avec un message clair : « Non à la Nazionale multiethnique » . Spéciale dédicace à Cristian Ledesma et à Mario Balotelli. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à dire ce qu'il en pensait à la fin du match, aux micros de la Rai : « Je ne sais plus quoi dire. Heureusement que je ne connais pas ceux qui m'insultent. Franchement, vous feriez mieux de vous concentrer sur ce problème du racisme plutôt que de parler de mes conquêtes amoureuses » . Pas si immature que ça, ce SuperMario.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 6 Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 50
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 15