Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Qualifs Euro 2020
  2. // J8
  3. // Résumé

Les Pays-Bas s'imposent en Biélorussie, la Russie verra l'Euro

Vainqueur à Chypre (0-5), la Russie s'est qualifiée pour l'Euro 2020, tandis que les Pays-Bas, eux, se sont imposés sur la pelouse de la Biélorussie (1-2). Dans les autres matchs, l'Écosse s'est baladée face à Saint-Marin (6-0) et la Hongrie a battu de justesse l’Azerbaïdjan.

Modififié

Biélorussie 1-2 Pays-Bas

Buts : Dragun (53e) pour la Biélorussie // Wijnaldum (31e et 41e) pour les Pays-Bas

Comme face à l’Irlande du Nord ce jeudi (1-3), les Pays-Bas ont dominé outrageusement la rencontre face à la Biélorussie. Mais comme face aux Nord-Irlandais, les Néerlandais se sont fait peur malgré la victoire. Pourtant, Georginio Wijnaldum avait fait le plus dur en profitant d’un centre millimétré de Quincy Promes pour ouvrir le score d’un joli coup de boule (0-1, 31e), avant d’envoyer une frappe de mammouth des 25 mètres en pleine lucarne (0-2, 41e). Sauf que les Biélorusses se sont rebiffés au retour des vestiaires, et Stanislav Dragun a fait hurler tout un stade en reprenant de la tête un centre de Denis Polyakov (1-2, 53e). Et vu que Memphis Depay, blessé, n’était pas là, les Néerlandais ont dû se contenter de cette victoire qui leur permet de mettre un pied et demi à l’Euro 2020. Et ainsi mettre fin à deux compétitions internationales sans eux.

Biélorussie (4-1-4-1) : Gutor - Veretilo, Martynovich, Naumov, Polyakov - Yablonski - Kovalev (Skavysh, 60e), Stasevich, Dragun, Bakhar (Ebong, 70e) - Laptev (Shevchenko, 83e). Sélectionneur : Mikhail Markhel.

Pays-Bas (4-3-3) : Cillessen - Veltman, De Ligt, Van Dijk, Blind - De Jong, Van de Beek (De Roon, 67e), Wijnaldum - Bergwijn (Babel, 89e), Malen, Promes (De Jong, 66e). Sélectionneur : Ronald Koeman.



Chypre 0-5 Russie

Buts : Cheryshev (9e et 90e), Ozdoev (23e), Dzuba (79e) et Golovin (89e) pour la Russie

Un match nul suffisait aux Russes pour valider leur ticket pour l’Euro 2020. Mais la Russie n’est pas venue à Chypre pour jouer le 0-0. Et cela s’est rapidement vu lorsque Denis Cheryshev chipe un ballon dans les pieds du défenseur chypriote avant de mettre une sacoche sous la barre (0-1, 9e). Un but qui ne va pas freiner les envies offensives des chouchous de Vladimir Poutine. Bien au contraire, puisque Denis Cheryshev profite d’un cafouillage pour servir en retrait Magomed Ozdoev qui allume à bout portant (0-2, 23e). En difficulté, les Chypriotes vont alors se mettre un peu plus en mauvaise posture après un tacle mal maîtrisé de Konstantinos Laifis qui file prendre sa douche avant ses potes (28e). En supériorité numérique, la Russie peut alors gérer son avance et donner un peu plus d’ampleur au score par l’intermédiaire de l’inévitable Artem Dzyuba et son crâne toujours aussi solide (0-3, 79e). Avant que ce même Dzyuba ne serve deux caviars pour Aleksandr Golovin (0-4, 89e) et Denis Cheysjev (0-5, 90e). Avec cette victoire, la Russie est qualifiée pour l’Euro 2020. L’Espagne tremble déjà.

Chypre (3-5-2) : Panayi (Pardo, 40e) - Kyriakou, Merkis, Laifis - Kousoulos, M. Ioannou, Artymatas, Špoljarić (Papoulis, 80e), N. Ioannou - Zachariou (Margaca, 36e), Costi. Sélectionneur : Ran Ben Shimon.

Russie (4-3-3) : Guilherme - Petrov (Karavaev 37e), Semenov, Dzhikia, Kudryashov - Ozdoev, Akhmetov (Kuzyayev, 61e), Golovin - Ionov (Bakaev, 77e), Dzyuba, Cheryshev. Sélectionneur : Stanislav Cherchesov.



Écosse 6-0 Saint-Marin

Buts : McGinn (12e, 28e et 45e), Shankland (65e), Findlay (67e) et Armstrong (87e) pour l'Écosse

L’avantage de jouer une équipe qui encaisse en moyenne 5 buts par match dans ses qualifications à l’Euro 2020, c’est qu’il est possible de marquer l’histoire de son pays. C’est en tout cas ce qu’a réalisé John McGinn face à Saint-Marin en devenant le premier joueur à inscrire un triplé en première mi-temps pour l’Écosse depuis Lawrie Reilly en avril 1952. Le tout sous une pluie comme seule l’Écosse peut en offrir. Sympa, le milieu d’Aston Villa s’est montré discret en seconde période en laissant Lawrence Shankland (4-0, 65e) et Stuart Findlay (5-0, 67e) participer à la fête. Avant que Stuart Armstrong ne vienne augmenter la moyenne de buts encaissés de Saint-Marin (6-0, 87e).

Écosse (4-3-3) : McLaughlin - Palmer, Findlay, Devlin, Robertson - McGinn (Armstrong, 70e), McTominay, McGregor - Christie, Shankland, Forrest (Russell, 70e). Sélectionneur : Steve Clarke.


Saint-Marin (4-2-3-1) : A. Simoncini - Battistini, Censoni, Brolli, D'Addario (Grandoni, 46e) - Mularoni, Golinucci - Gasperoni, Berardi (Ceccarolli, 81e), Giardi (Hirsch, 46e) - Nanni. Sélectionneur : Franco Varrella.



Hongrie 1-0 Azerbaïdjan

But : Khorhut (10e) pour la Hongrie

Sachez-le : en hongrois, Benjamin Pavard se dit Mihály Korhut. C’est en tout cas ce que le défenseur de l’Aris Salonique a voulu prouver en profitant d’un corner mal dégagé pour dégainer une sublime reprise de volée des 25 mètres qui termine sa course au fond des filets (1-0, 10e). Le signe annonciateur d’un match de folie ? Eh bien non, puisque la Hongrie n’a jamais su trouver à nouveau la faille malgré une bonne vingtaine de tentatives. La faute à un gardien azéri, Emil Balayev, en feu et à des frappes qui partent en tribunes. Tant pis, les Hongrois se contenteront de cette courte victoire qui leur permet de rester dans la course à la qualification à l’Euro 2020.

Hongrie (4-2-3-1) : Gulácsi - Korhut, Baráth, Orbán, Lovrencsics - Vida, Szoboszlai - Kovács (Siger, 86e), Dzsudzsák (Nagy, 71e), Sallai - Szalai. Sélectionneur : Marco Rossi.

Azerbaïdjan (4-3-3) : Balayev - Pashayev, Hüseynov, Mustafazada, Rahimov - İsrafilov, Qarayev, Almeyda (Abdullayev, 58e) - Ramazanov (Dadashov, 85e), Sheydayev, Khalilzada. Sélectionneur : Nikola Jurčević.


Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
Hier à 16:30 Un millionaire rachète un club de D8 anglaise et recrute 15 nouveaux joueurs en un jour 23 Hier à 14:50 Thierry Henry nouvel entraîneur de l'Impact Montréal 97 Hier à 14:30 L'Inter Miami annonce la date d'inauguration de son stade 39 Hier à 13:00 Bianchi et sa femme annoncent leur fête d'anniversaire en chanson 8
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 09:02 Zlatan dit « bye bye » à Los Angeles 87
À lire ensuite
Blaise Matuidi, casque bleu