Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG-Celtic (7-1)

Les notes du PSG

Les joueurs du PSG ont fait n'importe quoi avec ceux du Celtic, en transformant ce qui devait être un match de football en orgie pure et simple.

Modififié

Paris Saint-Germain



Areola (5) : Bombardé et salement troué en début de match, emploi fictif le reste du temps. La vie de Pénélope Fillon, mais à l'envers.

Alves (7,5) : Une gueule de soldat de cartel, la condition physique d'un gars du GIGN, la précision d'un sniper soviétique. Call of Dani : WWII vient de sortir, et c'est une sacrée dinguerie.

Vidéo

Silva (Épitre aux Éphésiens, chapitre 1, verset 7) : « En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce. » De Belo Horizonte au Parc des Princes, d'un 7-1 à un autre, Thiago Silva tient enfin sa rédemption. Alleluia.

Marquinhos (6,5) : N'a pas eu grand-chose à faire, alors il s'est contenté de regarder ses potes tout détruire en envoyant une passe décisive au passage. Un voyeur dans une partouze, cigare au bec et peignoir sur le dos, qui met une petite fessée histoire de.

Kurzawa (6,5) : Les poteaux de corner du Parc des Princes peuvent souffler, Kurzawa n'a pas marqué de triplé et ne viendra pas danser de Kuduro gênant avec eux. Et les fans du PSG eux aussi peuvent souffler, Layvin était plutôt bien luné ce soir et a fait le boulot sans sourciller.

Rabiot (7) : « Véro assieds-toi faut que je te parle, j’ai passé ma soirée dans la joie. Véro, je le sens, je le sais, je le suis, ton fils est un numéro 6. » Et si Diam’s avait raison pour la relation extra-conjugale du mec de Vitaa, Unai devrait aussi être dans le vrai.

Vidéo

Verratti (7,5) : Sa sortie en boîte de nuit de dimanche soir ne l’a pas empêché de se balader sur la pelouse du Parc des Princes. Ni même de s’offrir son deuxième but de la saison en Ligue des champions. CamRo Verratti. Remplacé par Lo Celso (76e), qui a eu le temps de s’offrir une passe décisive.

Vidéo

Draxler (6,5) : Gentil, bien éduqué, Draxler n’a pas voulu en faire trop face à des Écossais dépassés par les événements. Le petit Julian. Remplacé par Pastore (67e), venu recevoir son ovation hebdomadaire.

Mbappé (6,5) : Dans le festin de ce soir, Neymar et Cavani ont servi l'entrée et le plat principal. Chargé du dessert, Kyky a apporté quelque chose d'un peu plus mou et d'à peine enivrant. Mbaba au rhum. Remplacé par Di María (76e), venu se montrer avant le mercato hivernal.

Cavani (151) : Avec son nouveau doublé, il en est désormais à 151 buts sous le maillot du Paris Saint-Germain. Autant dire que Zlatan Ibrahimović et ses 156 buts ne vont pas finir l’année 2017. D’ailleurs, quelqu’un a des nouvelles des haters de Cavani ?

Neymar (8) : l'histoire du gamin qui faisait vite ses devoirs pour aller jouer dehors avec ses potes. En trente minutes, le Brésilien a mis un doublé du gauche avant de servir Cavani du dos, pour assurer la victoires aux Parisiens, avant de s’amuser à mettre des petits ponts aux adversaires.

Par Alexandre Doskov et Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 71

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
il y a 12 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 68