Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // CDM 1998
  2. // Finale
  3. // Brésil-France (0-3)

Les notes du Brésil

À cause d'un Ronaldo fantomatique et d'une défense amorphe sur coups de pied arrêtés, le grand Brésil a sombré au Stade de France.

Modififié

Brésil



Cláudio Taffarel
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 159 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Avec sa tête de grand méchant, il a bien essayé d’arrêter les petits mecs en bleu, mais ils étaient trop malins et lui beaucoup trop seul. Cláudio Gargamel.


Les notes de la France

Cafu
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.7Moyenne de 140 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il y a un an jour pour jour, le jeune conseiller municipal de la ville d'Ermua, Miguel Ángel Blanco, était enlevé et assassiné par ETA, entraînant de nombreuses manifestations contre l’organisation. Bixente Lizarazu n’a rien à voir avec eux bien sûr, mais n’empêche qu’il a fait une victime ce soir en la personne de Cafu.


Aldair
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 131 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
On conseille à l’AS Roma de s’en séparer gentiment après ses huit ans de bons et loyaux services. À 33 ans, il a l’air cramé et ce n’est pas avec lui qu’elle remportera enfin une nouvelle Serie A.


Júnior Baiano
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.3Moyenne de 130 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
À côté du monstre Aldair, Júnior a comme son nom l’indique toujours été le petit frère. Sauf qu’il n’a jamais pu véritablement prendre ses responsabilités, et s’est retrouvé prisonnier de la peur. Júnior bâillonné.


Roberto Carlos
Note de la rédaction
2
Note des lecteurs
3.1Moyenne de 135 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
C’est bien beau de mettre des pralines au tournoi de France, mais ce n’était pas vraiment le bon moment. Un jour, un club ferait bien d’avoir l’idée de réunir Carlos et Zidane sous le même maillot, car ils ont l’air de très bien s’entendre. Le Brésilien a toujours l’air ravi d’offrir des buts à Zizou, que ce soit en jonglant près du poteau de corner ou en ouvrant les jambes.


César Sampaio
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 123 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un gars qui a trop écouté Renaud et qui marche à l’ombre. C’est simple, on ne l’a absolument pas vu. Aucune saveur, aucun goût. Comme une salade César sans mayo. Remplacé par Edmundo à la 74e minute, qui a repris le même rôle.


Dunga
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
4.5Moyenne de 121 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ce passage de relais entre Dunga et Deschamps, même coupe de cheveu et même rôle dans leur équipe, c’est le plus beau depuis le bâton tendu par Jean-Charles Trouabal à Bruno Marie-Rose il y a huit ans. À l’époque : record du monde de 4x100 mètres, déjà un relais pour dominer la planète sport.


Leonardo
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 123 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le beau gosse a tellement cartonné au cinéma l’année dernière avec Titanic, qu’il est venu en faire la reconstitution en direct au Stade de France. Frigorifié, il a fini par couler avec les siens malgré tout son courage. Leonardo Di Caprio. Remplacé dès la mi-temps par Denilson (7), seulement fils de Denis aujourd’hui, mais qui risque de devenir la principale arme du Brésil dans les années à venir.


Rivaldo
Note de la rédaction
6.5
Note des lecteurs
5.2Moyenne de 125 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Vu la petite forme de Ronaldo, il devait être le pire adversaire des Bleus. Et ça a été le cas. Mais au lieu de nous faire mal avec ses numéros de dribbles, il a trop souvent préféré nous laisser du temps avec de longues transversales. Le rival doux.


Bebeto
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.6Moyenne de 123 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il y a quatre ans, il berçait son bébé imaginaire devant le monde entier. Aujourd’hui, il a bien grandi et il est temps d’aller le bercer pour de vrai. L’équipe de France vient de mettre un terme à sa carrière internationale, il aura tout le temps qu’il veut pour s’occuper de son foyer.


Ronaldo
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.1Moyenne de 134 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Pas sûr de débuter à cause d’un problème de santé, Fabien Barthez est venu noyer le moteur dès la demi-heure de jeu juste au cas où la machine se mette en marche. On est pressé de revoir Ronaldo. Le vrai.




Par Kevin Charnay, devant l'écran géant de Sallanches (Haute-Savoie)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


À lire ensuite
Les notes de la France