Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Rennes-Betis (3-3)

Les notes du Betis

Robles aux choux dans les cages, Canales partout, Guardado égaré, Lo Celso débridé, Jesé musclé et surtout Lainez en furie : il y avait de tout au sein de ce Betis Séville, ce jeudi soir. Des types à prendre, d'autres à laisser. Un pot-pourri suffisamment cohérent pour revenir de Rennes en ballottage favorable. Et en titubant ?

Modififié

Betis Séville



Joel Robles
Note de la rédaction
Nul
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le même nom que Bruno Roblès... et la même détente que Bruno Roblès. Pas la peine de te planquer sous ce jaune poussin du plus mauvais effet, Bruno, on t’a reconnu. Battu deux fois en dix minutes, et trois fois en n’ayant quasiment pas touché le ballon. Le genre de type qui sombre au bout de trois shots. Si l’on suit ce raisonnement, le gaillard doit à l’heure qu’il est déjà être en train de pioncer sur le bar du Hibou Grand Duc.


Les notes de Rennes

Aissa Mandi
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.5Moyenne de 38 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Hier, il assurait avoir « beaucoup de connaissances et d'amis à Rennes » . Il y a désormais 30 000 ennemis : les spectateurs du Roazhon Park, qui ont tous vu faute sur Adrien Hunou partant au but à 3-2. Pour le reste, RAS. Sobre, comme à son habitude.


Javi García
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
3.8Moyenne de 35 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Sa passion pour le groupe Depeche Mode remonterait à son époque anglaise. Aujourd'hui, l'ancien de City est prêt à tout pour s'envoyer un petit Just can't get enough. Y compris à plomber son équipe avec un CSC. Pourvu qu'il ne nous fasse pas une Steven Gerrard au Kenland.


Sidnei
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 35 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
La preuve en personne que la base de données de Football Manager n'est fiable qu'à 99%. Auteur tout de même d'un coup de boule gagnant, pour entretenir l'espoir. Et son mythe.


Joaquín
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.9Moyenne de 37 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Des coups francs de filou – dont un décisif –, quelques jolis coups de patte, deux-trois coups de pression à l'arbitre : pas de doute, Joaquín est un vieux briscard. Sauf que dans « vieux briscard » , il y a « vieux » . Et ça s'est parfois vu.


Sergio Canales
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.6Moyenne de 38 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Enfin au top à 27 ans, on le dit proche de la sélection espagnole. Au four et au moulin, Serge Canaux a aussi plusieurs fois été proche de marquer ou de faire marquer. Bref, il a plusieurs fois été proche d'honorer sa réputation de crack. En vain. Un demi comme on les aime à Rennes.


William Carvalho
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
4.1Moyenne de 36 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Belle performance des Sévillans, qui ont joué tout le match à dix et avec un obstacle en plein milieu du terrain. Pas évident pour la circulation du ballon. Sinon, sa moustache va bien. Merci pour elle. William K. Maro.


Andrés Guardado
Note de la rédaction
17
Note des lecteurs
3.9Moyenne de 37 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Des témoins l'auraient aperçu le long de la Vilaine sur les coups de 21h, cherchant le rein égaré lors de son premier duel avec Hatem Ben Arfa. Depuis, plus de nouvelles. Si quelqu'un a la moindre information, prière de composer le 17.


Héctor Junior Firpo
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.8Moyenne de 30 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Seul Sévillan en vue dans la tempête, il a tenu la barre 25 minutes avant de devoir la lâcher subitement, trahi par son genou. Aïe. Remplacé par Diego Lainez, qui a transformé les joueurs rennais en étudiants de la ville ayant chopé le tournis vers 19h30, moment de son entrée en jeu. Avant de les faire sombrer dans un black-out à 21h, moment de son égalisation dans le money time.


Giovani Lo Celso
Note de la rédaction
25 millions
Note des lecteurs
6.5Moyenne de 46 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un but, des inspirations à la pelle, des retours rageurs et des « fautes tactiques » chères à Arsène Wenger : Thomas Tuchel voulait « un deuxième Marquinhos et un deuxième Verratti » cet hiver ? Il avait les deux en un seul bonhomme, nommé Lo Celso, l'été dernier. Et va donc l'échanger contre 25 petites plaques l'été prochain. MAIS POURQUOI ?


Loren
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.7Moyenne de 25 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Seul devant, il s'est démené et a beaucoup tenté. Mais il a surtout beaucoup manqué, galvaudant trois situations dangereuses. Ce qui laisse de l'espoir à Rennes.


Jesé
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.3Moyenne de 31 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un croqueur comme lui ne pouvait qu'être de la partie lors de ce déplacement dans la capitale française de la boisson. L'occasion de retrouver son jeu, paumé quelque part dans l'Hexagone ? Non, simplement de montrer à la France qu'il n'a « pas pris de poids, mais pris du muscle  » , comme il l'a assuré récemment. Rires... jusqu'à son duel aérien remporté, qui s'est transformé en passe dé pour Lainez.




Par Simon Butel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:42 Insultes homophobes, menaces envers Rothen : Patrice Évra part en vrille sur Snapchat 220 Hier à 12:23 Birmingham pourrait se voir retirer 12 points 10
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
À lire ensuite
Les notes de Rennes