Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Quarts
  3. // France-États-Unis (1-2)

Les notes des États-Unis

Portées par un milieu de mammouth et une Megan Rapinoe sensationnelle, les Américaines ont mixé maîtrise collective et individualités d'exception pour faire tomber la France (1-2) en quarts de finale du Mondial ce vendredi soir.

Modififié

États-Unis




Alyssa Naeher
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
4.9Moyenne de 94 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le même poste, un patronyme qui se rapproche phonétiquement d’un certain Manuel Neuer et un sentiment d’invulnérabilité semblable jusqu’à cette tête de Wendie Renard. Une key player, cette Alyssa.


Kelley O'Hara
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.1Moyenne de 87 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Au regard de son monumental tampon sur Amel Majri, prière d’entamer une reconversion vers le hockey ou le rugby. Si le XV d’Irlande se cherchait un pilier droit, le voilà.


Abby Dahlkemper
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 81 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
En cette fin de mois de juin, les caravanes remplies de touristes avides de piscine, de ping-pong et de soirées disco filent tout droit vers le sud de la France. Mais l’air de Paris convenait déjà très bien à la défenseuse américaine, qui a décidé d’y planter sa tente sans laisser personne rentrer dedans. Abby Dahlcampeur, mais en solo.


Becky Sauerbrunn
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.3Moyenne de 79 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Épaisse à souhait, réalisée à partir d’une graisse de bœuf racé, elle relèvera tous vos plats avec la certitude d’un résultat de qualité. Becky sauce brune.


Crystal Dunn
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 86 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
« Je te Dunn toutes mes différences, tous ces défauts qui sont autant de chances. On sera jamais des standards, des gens bien comme il faut, je te Dunn ce que j'ai ce que je vaux. » De l’or, Crystal, de l’or.


Vidéo

Sam Mewis
Note de la rédaction
6.5
Note des lecteurs
5.8Moyenne de 82 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ultracostaude, au point de faire passer Amandine Henry pour une poussine. Maousse, cette Mewis. Remplacée par Carli Lloyd (82e).


Rose Lavelle
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 79 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un pied droit indigent, un teint d’une pâleur maladive et un horrible bandeau rose, le tout étant sauvé par un délicieux pied gauche. Oui, Rose Lavelle est bien un mix entre Jordan Pickford, Dolores Ombrage et David Silva, l’expérience et le palmarès du dernier relevant le tout. Lavelle rouge. Remplacée par Lindsey Horan (63e), qui a ramené son intelligence d'Horan-outang.


Julie Ertz
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
6.9Moyenne de 89 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Tout sauf un ersatz, la grande Julie a tour à tour brûlé les jambes des attaquantes françaises et foutu des vents aux défenseuses bleues via ses passes laser. Ertz, wind and fire.


Alex Morgan
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
5.8Moyenne de 105 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Treize millions de followers, un statut de star qui n’a pas pris une ride et un éclair de génie pour se rappeler au bon souvenir de ceux qui la trouvaient trop neutre dans ce Mondial. La star américaine continue de mener son immense carrière avec l’insouciance de ses débuts, et ça lui va plutôt bien. Morgan Freewoman.


Megan Rapinoe
Note de la rédaction
9
Note des lecteurs
8.6Moyenne de 117 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Qui pouvait imaginer une seconde qu’une femme diplômée en sciences politiques et n’hésitant pas à s’attaquer ouvertement au président de son pays allait se faire croquer par Marion Torrent ? Personne. Megan Rapinoe n’ira peut-être pas à la Maison-Blanche en cas de victoire, mais il faudra lui réserver une place dans le Hall of Fame du sport américain. Pas une simple flic, cette Rapinoe. Remplacée par Christen Press (87e), pas pressée.



Tobin Heath
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 80 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
« Parfois, je trouve le football européen un peu ennuyeux... Certaines sélections qui avaient un style plus varié, plus aventureux, ne sont plus là et ça m’embête  » , clamait l’attaquante américaine avant le Mondial. Heureusement pour elle que Megan Rapinoe était là pour rattraper la fadeur de sa prestation. Renvoyée à ses chères études, la joueuse de Portland a encore du boulot avant de rejoindre le cercle d’élite de sa partenaire aux cheveux roses. Taupine Heath.



  • Résultats et classements de la Coupe du monde

    Par Douglas de Graaf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    dimanche 7 juillet Emmanuel Macron : « Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes » 70 dimanche 7 juillet Revivez États-Unis - Pays-Bas (2 - 0) 255
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    vendredi 5 juillet Infantino veut une Coupe du monde féminine à 32 équipes 22 mercredi 3 juillet Revivez Pays-Bas - Suède (1 - 0) 177 mardi 2 juillet Valenciennes bat des records d'affluence aux buvettes du Mondial 36 lundi 1er juillet Les stations de métro de Lyon rebaptisées au nom des capitaines du Mondial 16 samedi 29 juin Dhorasoo : « J’espère que la France ne sera pas la dernière à réagir » 195 vendredi 28 juin Revivez France - Etats-Unis (1 - 2) 493 jeudi 27 juin Pierluigi Collina défend la VAR 94 mardi 25 juin La mascotte Ettie volée au Parc des Princes 39
    À lire ensuite
    Les notes des Bleues