Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Tottenham-Ajax (0-1)

Les notes de Tottenham

Avec autant d'absents de marque, Tottenham s'avançait avec trop peu de certitudes contre l'Ajax. Et malgré un Llorente maître des airs, le club londonien en ressort plein de doutes et avec un Vertonghen sur le flanc.

Modififié

Tottenham



Hugo Lloris
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.1Moyenne de 154 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Une première manche perdue sans pouvoir y faire grand-chose dès la 15e minute, une revanche brillamment remportée à la 35e minute. Match nul entre Hugo Lloris et Donny van de Beek, qui se quittent tous les deux avec la banane. Même si Banana Split ne restera pas un des plus grands succès de Lio-ris.
L'Ajax répond à l'appel de Londres
Vidéo


Kieran Trippier
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 146 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il joue latéral droit et il a un nom français. Tout est dit. Vous avez déjà vu un latéral droit français tirer un coup franc ? Very bad Trippier. Remplacé à la 80e par Foyth, pas sa faute.


Toby Alderweireld
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6Moyenne de 149 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Dans Harry Potter, Dobby est un minuscule elfe en haillons tué d’un coup d'épée en pleine poitrine. Toby Alderweireld, lui, n’est pas dans la fantaisie, mais dans le concret. Son choc tête contre tête avec Vertonghen qui laisse son pote KO et baigné de sang ? Pas une égratignure. De quoi réveiller au contraire la fureur du Terminator belge, qui s’est mis à imposer sa tête de gangster sur tous les ballons dans la surface adverse. Et sans faire de tour du monde.


Davinson Sánchez
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.6Moyenne de 151 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Élément central de la défense à 3 concoctée par Mauricio Pochettino, le jeune loup aux dents longues Sánchez était censé jouer les tauliers aux côtés des vieux loups de mer Vertonghen et Alderweireld. Il a choisi de les plomber, entre ses mauvaises relances et son placement approximatif. Davinsonne creux.


Jan Vertonghen
Note de la rédaction
KO
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 129 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
À côté de ses baskets comme tous ses petits camarades de la défense en début de match, il a vu Onana venir avec ses gros sabots lui mettre un énorme coup de tatane sur le crâne. Il est sorti, définitivement dans ses petits souliers. Pour aller à l’hôpital, pas au camping, Vertonghen. Remplacé à la 39e par Moussa Sissoko, qui a fait du Moussa Sissoko : impact, cassement de lignes, passes tranchantes. Et des grosses semelles, bien sûr.


Danny Rose
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.3Moyenne de 148 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le Nom de la rose est un roman médiéval d’Umberto Eco où des moines disparaissent en l’an 1327. À peu près l’année où l’excellent latéral gauche Danny a été aperçu pour la dernière fois. Et s’il était temps d’écrire un nouveau chapitre ? Remplacé à la 79e par Davies, encore loin de remporter la Coupe.


Victor Wanyama
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 142 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Vous l’avez vu ? Nous non plus. Mauvaise blague, ce Victor Vanneyama.


Christian Eriksen
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
4.2Moyenne de 148 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Au milieu de l’oasis ajacide en début de match, le dieu de la mer de la mythologie scandinave a créé tourbillons et tempêtes pour empêcher son équipage de couler. Puis dans un océan d’imprécisions techniques au milieu, il a calmement vogué sur les flots à bord de son drakkar. En deuxième période, cependant, l’élégant milieu a un peu perdu pied, incapable de naviguer vers les différents maelströms qui déferlaient autour de lui. Prière de revenir naviguer sur des fleuves plus calmes. Christian Erikgaronne.


Dele Alli
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
2.9Moyenne de 149 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Totalement fantomatique pendant 45 minutes jusqu’à cette sublime aile de pigeon aérienne. Davantage concerné après la pause, mais là encore par éclats, et toujours sans finition. Dele au lit, et sans tisane.


Fernando Llorente
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.2Moyenne de 146 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le Fernando Llorente n°18 est une nouvelle version de drone de combat, qui vous permettra de contrôler tout ce qui se passe dans les airs au-dessus d’un mètre 93. Sa technologie affinée vous offre également une précision renforcée au sol, idéal pour tous types de zones de conflit. « On ne peut nier que la civilisation fait des progrès puisqu'à chaque guerre, elle invente de nouvelles façons de tuer » , affirmait Will Rogers. Dommage que l’armée espagnole ne soit pas assez souvent sur le terrain.


Lucas
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
5.6Moyenne de 139 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Inoffensif ce Tottenham sans Kane et Son ? Demandez donc à Tagliafico ce qu’il a pensé du feu follet qui dansait sans cesse entre ses gambettes. Un danger permanent, avec un bon courant d’air à De Ligt en première période s’il vous plaît. Qui vivra Moura. Pour encore une semaine, au moins.




Douglas de Graaf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 1 heure Maradona souhaite continuer à Sinaloa... mais pas à n'importe quel prix 6
Hier à 17:45 La section foot de l'université de Cardiff se qualifie pour la C3 19
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:00 On a besoin de vous connaître ! Hier à 14:45 Matuidi va baptiser un stade à Asnières 18 Hier à 13:46 La mascotte de la CAN dévoilée 48