Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Séville-MU (2-1)

Les notes de Séville-Manchester United

Le gardien du FC Séville, Yassine Bounou, a réalisé une masterclass. Au point de dégoûter les attaquants mancuniens, dont Anthony Martial, qui a vendangé trop d'occasions. Au milieu du terrain, Banega a été bien plus soyeux et utile que Pogba, tandis que les deux défenses n'ont pas forcément convaincu.

Modififié

Ils ont été à la hauteur de leur statut



Yassine Bounou
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
9.4Moyenne de 195 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Avec son regard hagard et ses mouvements lents, il semble que Bounou a deux de tension. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences : un match stratosphérique, pour celui dont le flocage maillot indique Bono. Il a naturellement transformé la soirée des Mancuniens en Sunday, Bloody Sunday.


Jesús Navas
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.6Moyenne de 97 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le transfuge de Manchester City a réalisé un gros match, dans son couloir. Son centre assez étrange pour De Jong lui permet de sauver son équipe, comme son prénom le laissait présager.


Séville s'offre United et une finale de Ligue Europa

Suso
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6Moyenne de 84 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
S'il a multiplié les douceurs techniques, le Sévillan a surtout inscrit un but de raccroc, bien présent au second poteau pour balancer le cuir au fond. Remplacé par Vázquez (75e), venu dire bonjour.


Mason Greenwood
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 88 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Si Stéphane Guy avait été là, on aurait au moins eu droit à un « Génie anglais » . On s'est contenté de Greenwood et pourtant, le jeune Anglais a réalisé un match impressionnant. Sancho ? Pour quoi faire ? Remplacé par Ighalo (90e), arrivé trop tard.



Ils ont alterné le bon et le moins bon



Éver Banega
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.4Moyenne de 97 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Lors de la Coupe du monde 2014, Omar da Fonseca avait dit de lui qu'il avait trop tendance à lire le journal en jouant. Ce dimanche, il a oublié le papier, mais est resté dans un fauteuil : bien que parfois dilettante, son aisance technique a été précieuse. 100% hipster.


Jules Koundé
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.9Moyenne de 89 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
On nous avait vendu son association avec Diego Carlos comme l'une des meilleures d'Europe. Finalement, Manchester United s'est procuré beaucoup d'occasions... Sans succès. De l'intérêt du bénéfice du doute.


Youssef En-Nesyri
Note de la rédaction
Casper
Note des lecteurs
5.5Moyenne de 118 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le Marocain de Séville a été invisible. Par chance, il a été remplacé par De Jong (56e), qui ne l'a pas été beaucoup moins. Peut-être grâce à cela qu'il a réussi à échapper à la vigilance de Wan-Bissaka et Lindelöf pour mettre son équipe devant. Casper, le(s) gentil(s) fantôme(s).


Bruno Fernandes
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.9Moyenne de 96 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a réalisé un saut de cabri pour transformer son penalty, puis a disparu comme un intermittent du spectacle. Il a failli à son rôle de chef d'orchestre, le tout pour finir par se prendre une gueulante de la part du patron Lindelöf. Difficile, la vie d'artiste.


Lucas Ocampos
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.3Moyenne de 90 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ce soir, Ocampos était en mode Ligue 1 : généreux, mais imprécis techniquement, réalisant l'action parfaite en début de première mi-temps en s'emmêlant les pinceaux et en tombant comme un sac à patates. Remplacé par El-Haddadi (56e), pas beaucoup plus utile.



Ils ont déçu




Anthony Martial
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.9Moyenne de 108 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Les Anglais se moquent de la France pour son absence de goût musical, mais les Anglais n'y connaissent rien en vin. Magnanime, Martial a livré les bases du métier en vendangeant trop d'occasions. Un cru pas terrible, tout compte fait.


Paul Pogba
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
2.7Moyenne de 119 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le cas Pogba, dans toute sa splendeur. Sur le papier, son impact au milieu de terrain devrait être sensible, mais le Monsieur se contente de gourmandises inutiles et de paresse dans le repli.


Aaron Wan-Bissaka
Note de la rédaction
Obi-Wan
Note des lecteurs
3.2Moyenne de 87 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Pour compenser ses erreurs de placement, il a multiplié les retours et les tacles de bourrin. S'il avait été plus vigilant, il n'aurait pas laissé son club sombrer du mauvais côté de la force. Obi-Wan Bissaka. Remplacé par James (87e), tout aussi jeune.


Harry Maguire
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.1Moyenne de 88 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Harry n'arrive pas à contrôler son corps, et ses bras sont bringuebalants. Ce qui reste trop limité pour prétendre à devenir un vrai patron. 90 millions pour un pantin, c'est cher.


Brandon Williams
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
2.3Moyenne de 75 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Williams est un enfant du club, et heureusement. Car à part s'agacer, chercher les emmerdes et se remettre la frange en place, il n'a rien produit. Fautif sur les deux buts de Séville. Remplacé par Fosu-Mensah (86e), pour les amateurs de Football Manager.




Par Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 17:50 Oxford United obligé de se rendre à son match en voiture et en taxi 3
Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 12:32 Nedum Onuoha demande aux joueurs de continuer à s’agenouiller 84
Hier à 10:05 Quand Vercoutre chambrait Gattuso 22