Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. E
  3. // Serbie-Suisse (1-2)

Les notes de Serbie-Suisse

Malmenée, la Suisse est venue à bout d'une Serbie séduisante et s'est ouvert la voie des huitièmes de finale grâce au but tardif d'un mec qui ne manque pas de protéines : Xherdan Shaqiri !

Modififié

Ils ont porté leur équipe



Aleksandar Mitrović
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
7Moyenne de 172 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Associé à Kostić, on aurait pu le prendre pour un cousin slave de Kostas Mitroglou. Mais c’est à un autre grec (au sens large) qu’on devrait comparer Aleksandar Mitrović. À lui tout seul, il a écrasé la défense suisse, et ouvert des brèches à ses soldats sur les flancs, sans oublier de faire la différence lui-même d’un coup de boule plein d’autorité. Aleksandar le Grand.


Granit Xhaka
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.9Moyenne de 220 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Métronome de la Nati, il l’a portée sur ses épaules par ses ouvertures et ses lourdes frappes, dont celle de l’égalisation. Le vrai boss suisse, un roc, de Granit.


Xherdan Shaqiri
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
8.7Moyenne de 230 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un début de match compliqué, entre imprécisions et manque de justesse. Mais le feu follet suisse s’est vite repris, a tâté le poteau serbe avant d’offrir la victoire à la Nati d’un but suivi d’un remake de Balotelli 2012, avec un supplément « ailes de la Grande Albanie » . Ce soir, on sait enfin pourquoi le chat qui rit rit.

Ils ont répondu présents



Dušan Tadić
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
6.1Moyenne de 130 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Des dribbles chaloupés, des centres millimétrés et une activité incessante : la version serbe de Julien Toudic est vachement plus aboutie.


Sergej Milinković-Savić
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 146 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Avec un double nom de famille, Milinković-Savić donne le sentiment que la Serbie aligne douze joueurs au lieu de onze. Avec son talent, il confirme cette impression pour les adversaires, même si ce vendredi soir, ce fut par intermittence. Ça va, Savić.


Nemanja Matić
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.1Moyenne de 131 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Métronome des Serbes, il a distribué les ballons et les bons tampons lorsqu'il le fallait. Bref, c’est lui l’ingénieur du jeu serbe. Normal, il adore les Maths & Matić.

Ils étaient à côté de leurs crampons



Fabian Schär
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
4.6Moyenne de 149 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il s’est fait rouler dessus d’entrée par Mitrović, qui l’a écrasé de sa puissance. Le défenseur suisse a été à la ramasse tout le match. Tout sauf un char d’assaut.


Steven Zuber
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
4.2Moyenne de 143 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ne pazzons pas par quatre chemins : il n’a pas fait un zuber match.


Haris Seferović
Note de la rédaction
2
Note des lecteurs
1.7Moyenne de 156 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Après une saison blanche du côté de Benfica, toujours pas de signal de SFRovic, en panne de réseau.


Ricardo Rodríguez
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
5.3Moyenne de 163 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a tenté de déborder, avec peu de succès. Courageux, mais terriblement seul sans son acolyte de toujours, Fernando.



Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Henry : le retour

Vidéo

Les Suisses neutralisent les Serbes





Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

Le Kiosque SO PRESS

À lire ensuite
Shaqiri O’Neal