Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // PSG-Saint-Étienne

Les notes de PSG-ASSE

Alors que Loïc Perrin a mis un affreux terme à sa carrière, expulsé à la demi-heure de jeu après une très maladroite intervention sur Mbappé, Jessy Moulin, étincelant, a donné un nouveau départ à la sienne. Côté parisien, Bakker a brillé dans le rôle du jeune défenseur hollandais qu'on n'attendait plus. Tout l'inverse d'Idrissa Gueye, passé à côté de son match.

Modififié

Ils ont réchauffé le Stade de France




Jessy Moulin
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
8.8Moyenne de 657 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
On doutait de la capacité de Jessy Moulin à assumer la succession de Stéphane Ruffier. Finalement, on n’a presque pas vu la différence, et pas seulement à cause de son allure. Solide et efficace, le portier stéphanois a dégoûté les Parisiens, au point de s’attirer les sifflets du Stade de France. Enfin de ce qu’il en reste.


Wesley Fofana
Note de la rédaction
Boss
Note des lecteurs
8.6Moyenne de 658 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
On attendait le briscard Perrin, on aura eu le néophyte Fofana. Ce n’est pas le charisme et la barbe bien taillée du premier qui ont sauvé Sainté, mais la vitesse d’exécution et le sens du placement du second. Déjà le nouveau boss.


Neymar
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
5.3Moyenne de 618 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Quand on l’a vu se faire charcuter par Macon en tout début de rencontre, on s’est dit que le maestro brésilien allait passer un sale match. Victime de lui-même. Finalement, Neymar a fait de l’anti-Neymar : brouillon techniquement, mais exemplaire dans l’état d’esprit.


Mitchel Bakker
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
5.7Moyenne de 540 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Hollandais, formé à l’Ajax, blond, jeune et solide. Non, on ne parle pas de Matthijs de Ligt, mais de Mitchell Bakker. La seule différence se lit dans les cheveux : l’un a une coupe de jeune premier, l’autre ne se pose pas ce genre de questions. Un crâne de GI pour un soldat sur le terrain.


Keylor Navas
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6Moyenne de 509 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le mot clé figure dans son prénom : rien d’étonnant, donc, à ce que le verrou soit difficile à ouvrir. Simple, efficace et sans fioritures, le gardien costaricien est tout ce dont le PSG avait besoin. All you need is Keylor.






Ils ont contribué à la morosité ambiante




Mauro Icardi
Note de la rédaction
?
Note des lecteurs
2.3Moyenne de 523 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Pas grand-chose à signaler pour l’attaquant argentin. Ah si, un énorme ballon dans la face à la fin de la première période. Il est peut-être plus efficace que Cavani, mais il n’aura jamais sa classe.


Leandro Paredes
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
4.7Moyenne de 503 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Quoi qu’on en dise, Leandro Paredes est progressivement en train de s’imposer comme le meilleur milieu du PSG. Remplacé par Verratti, venu faire du Marco : averti avant même son entrée en jeu après avoir trop papoté avec M. Delerue, il a ensuite fait parler sa vista. Un phénomène.


Thilo Kehrer
Note de la rédaction
Inshape
Note des lecteurs
2.4Moyenne de 413 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Avant le confinement, le petit Thilo se sentait trop fragile : du coup, l’Allemand a profité du temps libre pour soulever de la fonte. Mais malgré son nouveau physique d’athlète, Kehrer n’a tenu que vingt minutes, avant de sortir après un gros choc. Thilo Inshape. Remplacé par Colin Dagba (20e), venu tout regarder avec un air émerveillé.


Kylian Mbappé
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.5Moyenne de 473 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Entre jeunes déjà vieux, Macron et Mbappé avaient tout pour s’entendre. L’un a envoyé l’Ancien Monde à la retraite, l’autre s'est chargé de celle du pauvre Loïc Perrin. Mais les deux « génies français » ne sont pas à l'abri des coups : c'est en boitant que Kylian est sorti. Coup dur pour le président. Remplacé par Sarabia (31e), moins fulgurant, forcément.


Denis Bouanga
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
6.6Moyenne de 496 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Avec une série d’occasions franches, Denis Bouanga aurait pu être le héros d’un remake du fameux match David contre Goliath. Mais on n’ose pas imaginer ce qu'il serait advenu du petit David s’il avait raté son tir à la fronde. C’est l’expérience qu’a décidé de mener l’attaquant vert ce soir. Spoiler : ce n’est pas une réussite.





Ils ont déçu comme l'ambiance




Loïc Perrin
Note de la rédaction
François Perrin
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 522 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
« Qu’est-ce que vous foutez encore, Perrin ? – Je m’enfonce. » Ce soir, il y avait du François Perrin dans Loïc, maladroit dans tout ce qu’il a fait. Il y a aussi eu du Sylvain Kastendeuch : comme lui, le capitaine vert a complètement raté sa dernière. Comme quoi, il n’y a pas que des happy end, même quand on s’appelle Perrin.


Idrissa Gueye
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
2.5Moyenne de 443 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Complètement à côté de ses pompes, la saison d’Idrissa Gueye ressemble au destin du Titanic : brillant à son arrivée, le Sénégalais a ensuite coulé. Triste pour un joueur que l’on disait insubmersible.


Mahdi Camara
Note de la rédaction
Street Fighter
Note des lecteurs
3.7Moyenne de 396 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Chef de file du commando stéphanois, prêt à se battre à chaque instant, Mahdi Camara n’a pas lésiné sur les moyens pour inspirer la peur. Rugueux dans tous les duels, à deux doigts de péter les plombs, pas loin de prendre lui aussi un rouge après un énorme tacle sur Paredes en fin de première mi-temps, il a donné à la partie un parfum de Street Fighter. Remplacé par Neyou (46e), beau à voir.


Claude Puel
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
5.7Moyenne de 466 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
On ne sait pas ce qu’a dit Claude Puel à ses joueurs, et on préfère ne pas savoir. Transformés en machines de guerre, les Verts n’ont rien laissé passer, au point de découper à plusieurs reprises des Parisiens apeurés. Pour l’ouverture de la boucherie, on repassera.


Thomas Tuchel
Note de la rédaction
Achtung
Note des lecteurs
2.9Moyenne de 426 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Son 4-2-4 ne fonctionne pas, mais Tuchel s’obstine. Peut-être pour le plaisir d’entendre tout le monde parler des 4 Fantastiques. Mais le foot n’est pas un film Marvel et les super-héros ne finissent pas toujours par gagner. Achtung.





Par Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 17:40 Le Final 8 ne se reproduira pas selon Čeferin 24
Hier à 17:10 Adriano rejoint Eupen 8
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi