Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Marseille (3-4)

Les notes de Monaco-Marseille

Rapidement mené au score à cause d'un duo Slimani-Ben Yedder encore alléchant, Marseille a sû répondre avec la manière grâce à un quatuor offensif Benedetto-Germain-Payet-Sanson des grands soirs. Si Maripán et Glik se sont effondrés, Jordan Amavi a lui régalé.

Modififié

Ils ont mis le feu aux poudres



Darío Benedetto
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
8.7Moyenne de 469 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
D'abord disponible et propre dans ses remises, puis discret et endolori, le sosie de Matt Pokora a ensuite réveillé l'OM avant de faire chavirer la Canebière de bonheur. Les supporters marseillais fredonnent déjà le refrain de Pas sans toi.


Morgan Sanson
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
7.6Moyenne de 386 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
De plus en plus copain avec Darío Benedetto, il a fait souffrir le duo Fàbregas-Bakayoko grâce à sa présence constante entre les lignes et une vista à faire pâlir Kevin Strootman. Morgano Sansón, de Rosario.


Dimitri Payet
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
6.9Moyenne de 402 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
N'est pas ailier qui veut, surtout pas Dimitri Payet. Pourtant, le numéro dix olympien a fait parler sa vista et a même allumé une mèche imparable pour Benjamin Lecomte. Qu'importe les kilos en trop.


Valère Germain
Note de la rédaction
6.5
Note des lecteurs
7.2Moyenne de 378 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
N'est pas ailier qui veut, surtout pas Valère. La preuve, quand il se retrouve dans la surface, l'ancien Monégasque met tout le monde d'accord. Manque de bol pour lui, personne n'aura vu son but égalisateur. Fuck les highlights.


Wissam Ben Yedder
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.5Moyenne de 320 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Premier doublé avec le club de la Principauté pour Wissam, mais comme le Stéphanois Palencia plus tôt dans le mois, il a dû céder sa place après un carton de Jordan Amavi. Dommage, voilà encore deux buts bien inutiles pour l'ancien Sévillan.




Ils ont maîtrisé leur partition



Jordan Amavi
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.3Moyenne de 343 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Souvent critiqué voire molesté, Jordan a mis le bleu de chauffe ce soir et a rappelé à Ruben Aguilar que l'équipe de France était désormais bien loin. En voilà un qui sait de quoi il parle.


Álvaro
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
6.2Moyenne de 311 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Dans la même forme que face à Saint-Étienne, Álvaro González n'a pas paniqué quand son équipe était menée 2-0. Pourtant, à ses côtés, Kamara avait des allures de Dória. Attention, le passé est douloureux.


Islam Slimani
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
5.8Moyenne de 284 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Râleur dès le début de match, le presseur dégingandé a obtenu un penalty pour Ben Yedder, puis lui a offert un caviar sur le deuxième but monégasque. Pas suffisant pour que les siens l'emportent. Plus Slimane que Slimani.


Gelson Martins
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.8Moyenne de 231 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Bien plus à son aise que lors des matchs précédents, l'ancien dreadeux portugais a régalé avec son râteau sur Strootman avant de couler comme bon nombre de ses coéquipiers. Sans doute la faute à l'herbe de Louis-II.




Ils ont complètement craqué



Kevin Strootman
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 278 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ridiculisé par Gelson Martins puis complètement à la ramasse sur la passe décisive de Slimani sur le deuxième but monégasque, le Néerlandais n'est officiellement pas la pointe basse qu'imaginait Álvaro González.


Cesc Fàbregas
Note de la rédaction
2
Note des lecteurs
1.5Moyenne de 270 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Tout le monde vante sa qualité de passes. Soit, mais sa lenteur et son incapacité à venir aider Tiémoué Bakayoko en font un joueur sans saveur. Dehors les exhausteurs.


Fodé Ballo-Touré
Note de la rédaction
2
Note des lecteurs
1.9Moyenne de 216 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Constamment maladroit, pris à défaut par Bouna Sarr et Valère Germain toute la partie, le latéral gauche a encore raté son match. Bali-Ballo dans son cercueil.


Guillermo Maripan
Note de la rédaction
0
Note des lecteurs
1.2Moyenne de 232 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Encore bien trop emprunté, maladroit, lent et lâche dans son marquage, le Chilien a tout faux depuis son arrivée. À croire que Glik l'a déjà contaminé.


Kamil Glik
Note de la rédaction
0
Note des lecteurs
1.1Moyenne de 247 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Encore bien trop emprunté, maladroit, lent et lâche dans son marquage, le Polonais a tout faux depuis plus d'un an et demi. À croire que sa maladie est incurable.


Par Maxime Renaudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 4 heures L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 27
il y a 4 heures Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 11
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 8 heures Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 60