Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Lyon (3-2)

Les notes de Lyon

Avec Ndombele trop seul et Depay et Aouar trop faibles, l'OL, pourtant en supériorité numérique pendant plus d'une mi-temps, n'a rien trouvé de mieux à faire que de s'incliner à Monaco.

Modififié

Olympique lyonnais



Lopes (6,5) : Oui, mais non. Tu touches le ballon sur la frappe de Baldé, mais tu prends le but quand même. Tu arrêtes le péno de Falcao, mais il marque quand même. Tu sors deux ou trois parades hallucinantes, mais tu en prends quand même un troisième à la dernière minute.

Monaco retourne Lyon

Mendy (6) : Un début de match de feu, puis une faute idiote qui change le cours de la rencontre. Tout comme Baldé, sauf que l'ancien de la Lazio a remporté le concours de la bêtise haut la main en se faisant exclure alors que Ferland s'est rattrapé en terminant bien son match.

Morel (4) : Tente beaucoup de choses qu'il ne sait pas faire, du genre balancer des louches dans sa propre surface. Ou défendre. Dommage, quand on est payé pour ça à la fin du mois.

Marcelo (4,5) : Presque correct jusqu'à ce contrôle de la poitrine incompréhensible qui coûte le dernier but à Lyon. S'il avait le torse de Dwayne Johnson, on aurait pu trouver une explication à tant de puissance pectorale, mais là... À tester sous une barre de développé-couché.



Tete (5,5) : A fait autant de bons que de mauvais choix. Des bonnes courses par-ci, des passes en mousse par-là... Le fameux dilemme entre la tête à moitié vide et la tête à moitié pleine.

Aouar (4) : On sent qu'il a du ballon, c'est même une évidence, sauf qu'il n'a servi à rien ce soir. Du coup, on se demande s'il a le cuir assez épais pour ce genre de match. Houssem à voir.

Ndombele (7) : Monstrueux d'engagement et de gnaque, mais beaucoup trop seul. Ndombear Grylls, abandonné au milieu d'un environnement plus hostile que jamais.

Fekir (4,5) : Trop discret dans un match comme celui-ci, surtout en deuxième mi-temps quand Lyon avait besoin de leadership. « Un chef c'est fait pour cheffer » , disait Chirac. Pas sûr que Fekir soit à jour de sa cotisation au RPR.


Depay (3,5) : On a retiré Alphonse Areola de son champ de vision, alors il est devenu complètement bon à rien. Et un cancre qui n'a pas son souffre-douleur sous la main pour se rendre intéressant, c'est juste un mauvais élève qui fatigue tout le monde. Remplacé par Maolida, qui lui a emprunté son imprécision.

Traoré (6) : Un beau but qui conclut une belle action, et globalement un bon match de bon attaquant. Remplacé par Cornet, il a pu regarder le naufrage des siens avec du pop-corn sous son plaid depuis le banc de touche.

Mariano (5,5) : En un coup de pied, il a couché Subašić dans sa cage et lui a pété la jambe. MMAriano.



Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
À lire ensuite
Les notes de Monaco