Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Les notes de la Premier League 2013/2014

38 copies ramassées, un champion, des heureux, des blasés et trois relégués. La Premier League ferme son rideau le temps d'un été chargé, c'est donc l'heure de faire le bilan, calmement.

Modififié

Félicitations

Manchester City (10/10) :

Le fils à papa de la classe se pointe toujours avec les plus belles affaires, et a toujours l’air de se la raconter un peu à la rentrée. Arrogant, celui qui vient au bahut en limousine a cartonné toute l’année, emmené par un Yaya Touré frôlant parfois la perfection. Oui, mais derrière, faut pas s’étonner si on ne lui souhaite pas son anniversaire. Un sans amis.

Liverpool (9/10) :

La jeune première a épaté la galerie. Il faut dire qu’au cours de l’année, la petite Luisa a eu une poussée d’hormones qui a d’abord intimidé les garçons, puis mis la bave aux lèvres à toute la classe, profs y compris. Mais comme toute fille qui sait qu’elle plaît, la belle s’est un peu enflammée le printemps venu, et a délaissé ses devoirs. Dommage, c’était l’heure des fameux contrôles coef 8.

Tableau d’honneur


Chelsea (8/10) :

Le petit con par excellence. Parfois drôle, souvent insolent, Chelsea est cet élève qui peut passer le cours à bavarder, mais s’en tire avec un 16 lors du contrôle surprise. Un gamin intelligent qui, plutôt que de travailler, préfère faire marrer la cour de récréation, et se reposer sur ses acquis dans les moments décisifs. Solide à l’écrit, fantasque à l’oral, il a souvent été menacé pour son comportement limite, mais a opposé à ses détracteurs des notes plus qu’honorables. Son moment préféré de la journée : le trajet en bus.

Everton (7,5/10) :

Besogneux, ramenant de très bonnes notes à domicile, Everton a tenté de contester la place de Champions League à Arsenal. Emmenés par leur jeunesse florissante (Barkley, Coleman) et bien aidés par les fiches des autres (Deulofeu, Lukaku), les Toffies ont failli à leur mission, mais ont gagné les cœurs en développant un jeu léché sous la houlette de Roberto Martínez. A Good (i) son.

Southampton (7/10) :

La vraie bonne surprise de l’année. Revenu de son expérience dans la ZEP de League One, il s’est peu à peu habitué à un établissement huppé qu’il a réintégré l’an passé. Après avoir bouffé du « Passeport » pendant l’été, le sauvageon devenu Saint a su faire preuve de créativité, s’appuyant sur l’alchimie existant entre ses cadres. Pour preuve, 3 membres de l’équipe ont même été choisis pour rejoindre le camp d’été organisé par l’académie au Brésil. Not that hard to be a saint in the city.

Encouragements


Arsenal (6,5/10) :

Un type qui annonce tous les ans viser les félicitations, mais qui n’assume jamais derrière. À tel point que l’on finit par douter de son profil d’élève «  doué mais qui n’exploite pas toutes ses capacités.  » Et puis tout le monde sait qu’un mec qui traîne aussi souvent à l’infirmerie n’est qu’une grosse feignasse.

Crystal Palace (6/10) :

Pas facile de s’adapter à un nouveau lycée. Le plus petit Londonien de la classe a traversé le premier trimestre comme une âme en peine. Complètement largué, le promu doit son salut à un changement de méthode initié par l’arrivée de Tony Pulis fin octobre et son fantastique sprint final. Le cercle des poètes disparus.

Stoke City (5,5/10) :

Le musclor de la classe a pris un peu de plomb dans la tête, et grand bien lui en a pris. A enfin compris qu’il était plus facile de jouer au foot qu’au rugby. À confirmer l’année prochaine.

Swansea (5/10) :

L’élève à l’accent bizarre a terminé une année très honorable au vu de son potentiel limité. A réellement bénéficié de l’apport de Wilfried Bony (17 buts), son corps de videur et sa précision de danseuse étoile. Black Swan.

Sunderland (5/10) :

Terrorisé par son prof italien tyrannique, le chat noir de la classe. Plus cool, son remplaçant, Gustavo Poyet, a permis à l’équipe de redresser la barre, avant un nouveau gros passage à vide. Sauvés par une incroyable session de rattrapage (nul à City, victoires à Stamford bridge et Old Trafford), qui laisse entrevoir de belles promesses pour l’avenir.

Passage de justesse


Tottenham (5/10) :

Lamela (30 millions) + Soldado (30 millions) + Eriksen (13,5 millions) + Capoue (10 millions) + Chiricheș (9,5 millions) + Chadli (8 millions) : virer le principal à mi- saison pour faute grave est une chose, le remplacer par un premier de classe sans expérience en est une autre. Oui, Tim Sherwood a la contenance d’un jeune premier, et non, les Spurs ne méritaient pas de voir péricliter les 94 millions d’euros du transfert du surdoué Gareth Bale dans une brochette de fausses promesses incapables de se maintenir dans les premiers rangs.

Newcastle (4,5/10) :

« C'est pas grave que Loïc Rémy soit pas joli, c'est pas grave que Ben Arfa soit malpoli, c'est pas grave même si c'est la faute à Debuchy, c'est pas grave...  » Ben si, c’est grave en fait, parce que trop de Frenchies tue le Frenchie, et que leurs emmerdes à eux, c’est pas tous les quatre ans, c’est toutes les semaines. « Fuck France and fuck Deschamps. What a shit manager. » C’est toujours les mêmes qui casquent.

West Ham (4/10) :

Pas besoin de jouer comme Norwich pour se retrouver comme un jambon en fin d’année. Sauf que West Ham, c’est le sale gosse assez doué. Celui qui sait depuis le début qu’il s’en sortira sans rien foutre. Un sale gamin qui finira tôt ou tard par se manger la gueule, mais qui, en attendant, s’éclate comme jamais. Cet été encore, les devoirs seront remplacés par des après-midi entre potes. L’été prochain par contre…

Redoublement


Norwich (3,5) :


Elmander - Van Wolfswinkel : même combat. Auteur chacun d’un but tout aussi malheureux que rachitique, les deux gaillards ont bien fait comprendre aux gars de l’Est qu’on ne sauve pas son année en PL avec des anciens génies de Toulouse et d’Utrecht

Fulham (3) :

Trois gardiens différents pour finir pire défense de la PL (85 buts dans la tronche). Un naufrage collectif prévu et que personne n’a pu éviter, malgré les fans de l'orthographe que sont Konstantinos Mitroglu et sa tête de peintre et Shadid Khan, successeur de l’inénarrable Momo Al-Fayed à la tête de Cottagers.

Hull City (2,5) :

Hull la tenait sa 12e place, mais avec un ultime 7 sur 33 digne d’un cancre, le promu a eu chaud au cul jusqu’au bout pour finalement terminer à une piteuse 16e place. Bon, l’essentiel, c’était de passer, hein, mais faudra peut-être revoir la copie sous peine de connaître un destin à la Queens Park Rangers l'an prochain.

Cardiff City (2) :

Beaucoup étaient contents de revoir Bellamy dans la cour des grands, les retrouvailles ont été pénibles. Beaucoup étaient contents de voir Solskjær s’asseoir de nouveau sur les bancs anglais, ils ont constaté sa perte d’efficacité. Beaucoup s’attendaient enfin à ce que Cardiff n’ait pas le niveau, ils n’ont pas été déçus, et surtout pas de Vincent Tan.

Réorientation


West Bromwich (1,5) :

Flirtant avec le redoublement toute la saison, West Bromwich a finalement sauvé sa peau grâce à la nullité de ses autres compères du fond de la classe. En même temps, difficile de briller lorsque l’on compte dans ses rangs Diego Lugano, Stéphane Sessègnon et Morgan Amalfitano (qui a pourtant essayé). Mais l’arrivée d’un prof particulier spécialisé dans les situations désespérées pourrait bien tout changer : Hervé Renard, nouvelle hype savamment méchée, est annoncé du côté de The Hawthornes.

Aston Villa (1) :

De la régularité dans l’inconstance. Capable de coups d’éclat lors des grands contrôles (victoires contre Arsenal, Chelsea, City et Southampton), Villa a fini l’année sur les rotules, ou plutôt sur le tendon d’Achille de Christian Benteke, n’empochant que 4 points lors des 9 dernières interros. Pourtant, deux milliardaires croient dans le potentiel du gamin et seraient prêts à aligner les chèques pour le voir atteindre le haut du panier. On ne demande qu’à voir.

Manchester United (0,5) :

Mais que diable s’est-il passé chez le petit United ? Habituellement brillant, l’élève a perdu ses moyens et réalisé une année plus que médiocre. Comme évoqué en conseil de classe, le gamin n’a surtout pas digéré ce changement de foyer, passant du joug de ce père exigeant parti à la retraite à celui de son oncle, laxiste et sans grande expérience du parenting. Gâchées, ses capacités indéniables trouveront sans doute plus d’écho l’an prochain sous la houlette d’un nouveau tuteur réputé pour son intransigeance, Louis van Gaal. Les profs n’en attendent pas moins.



Par RG,PP,EH et MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 26 il y a 3 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 100 il y a 3 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 12

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 7
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 24 Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1