Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Tottenham-Juventus (1-2)

Les notes de la Juventus

Fantomatiques en première période, Gonzalo Higuaín et Paulo Dybala se sont réveillés au meilleur des moments pour venir assassiner Tottenham et offrir la qualification à la Juventus (1-2). Sinon, Giorgio Chiellini est toujours aussi fort.

Modififié

Tottenham



Buffon (6) : « Arriva Gigi l’amoroso, croqueur d'amour, l’œil de velours comme une caresse. Gigi l’amoroso, toujours vainqueur, parfois sans cœur, mais jamais sans tendresse. » Même s'il est loin d’avoir 18 ans, il reste un jeune premier.

La Vieille Dame retourne Wembley

Vidéo

Barzagli (5+2 pour son sauvetage de fin de match) : Le latéral moderne ? Trop peu pour Barzagli qui dépasse la ligne médiane seulement pour imprimer ses crampons sur les jambes de Son, son cauchemar du soir. Plus à l’aise une fois repassé dans l’axe où il peut se reposer aveuglément sur les larges épaules de son pote Giorgio. Andrea Bocelli.

Chiellini (8) : Un coup de tête défensif par-ci, un tacle rageur par-là, avec toujours un petit taquet entre les deux. Et dire que certains pensaient que c'était Bonucci le meilleur des trois à la Juventus. Giorgio, le roi de Wembley. -1 pour ne pas avoir terminé la rencontre avec un bandeau sur la tête.

Benatia (6,5) : « Non, mais attends, t'es blond, tu mesures 1,88m et t'es pas capable de me prendre un ballon d'la tête ? Non, mais allô quoi ? » Nabilla Benatia. Remplacé par Lichtsteiner (61e), venu mettre des taquets à Son et délivrer un amour de centre sur le but de Higuaín.

Alex Sandro (6) : Des contrôles succulents, des dribbles chaloupés, des accélérations « usainboltesques » . Problème, Alex le Grand devient Alex le Petit au moment de défendre, comme sur l’ouverture du score de Son.

Khedira (6,5) : Un travailleur de l'ombre. Toujours bien placé, jamais dépassé et lucide au moment de déposer son coup de tête sur Higuaín. C'est donc cela la fameuse « Deutsche Qualität » . Il faudrait en toucher deux mots à Draxler.

Matuidi (5,5) : Face à Tottenham, Blaisou a fait du Blaisou : une activité folle, des ballons récupérés à la pelle et des courses dans le vide. Avant de baisser de rythme en deuxième période. Matuidi Carbo. Remplacé par Asamoah (60e), venu aider Alex Sandro à bloquer son côté gauche.

Pjanić (7) : Un vrai métronome. Lorsqu'il est déréglé, la Juventus sonne faux. Une fois accordé, la symphonie des Bianconeri retentit : « Ils sont les meilleurs... Sie sind die Besten... These are the champions... »

Costa (6) : « Frimer : Apparence trompeuse destinée à faire illusion, à impressionner les autres. » Synonyme : Douglas Costa.

Higuaín (2 puis 7) : Premier ballon : une passe manquée en profondeur pour Matuidi. Deuxième ballon : un but de renard des surfaces. Troisième ballon : une merveille de passe pour Dybala qui s’en va offrir la qualification à la Juventus. Gracias, adios. Ayiiiii Pipita ! Remplacé par Sturaro (83e), venu donner son corps à la Juve.

Dybala (6,5) : À l’image de son compère d’attaque, Paulo Dybala a vécu la première période avec la cape d’invisibilité d’Harry Potter, avant de retrouver sa magie pour envoyer un Stupéfix à Vertonghen et terminer Lloris d’un Avada Kedavra destructeur.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions



    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 5 heures Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 15

    Le Kiosque SO PRESS

    il y a 9 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 5
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi