Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Quarts
  3. // Brésil-Belgique (1-2)

Les notes de la Belgique

Un Kompany du tonnerre, un Hazard éclair, un Lukaku de foudre... Le ciel est tombé ce soir sur la tête du Brésil, et personne ne l'avait vu venir.

Modififié

Belgique



Thibaut Courtois
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
9.1Moyenne de 1567 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
« J'ai marqué un but, mais Thibaut Courtois l'a arrêté. » Neymar Junior, 2018.


Les notes du Brésil

Jan Vertonghen
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.3Moyenne de 1267 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Tout le monde pensait que le Brésil allait danser sur son cadavre, c’est finalement lui qui a fait zouker ses adversaires. Leçon : laisse parler les Jan, Vertonghen.


Vincent Kompany
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
7.8Moyenne de 1298 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il était à la réception de tous les centres, à l’interception de toutes les passes, au tacle de tous les débordements. C’en est tellement effrayant que c’est à se demander s’il ne va pas finir sa nuit dans le placard de Gabriel Jesus pour continuer le cauchemar. Monstre est Kompany.


Toby Alderweireld
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.3Moyenne de 1207 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il aura fait une seule erreur en quatre-vingt-dix minutes : se prendre un petit pont de Gabriel Jesus. Une unique marque de mauvais goût dans un match aussi soigné qu’une charolaise au salon de l’Agriculture.


Thomas Meunier
Note de la rédaction
7.5
Note des lecteurs
7.8Moyenne de 1287 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un joueur de Dark Souls. À force de mourir à l’entraînement, il a fini par connaître tous les patterns de Neymar et Marcelo.


Axel Witsel
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.1Moyenne de 1226 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Moins en vue que Fellaini, mais tout aussi essentiel au déroulé de la partition. Et en plus, il porte le rouge à merveille. Axel Red.


Vidéo

Marouane Fellaini
Note de la rédaction
7.5
Note des lecteurs
8Moyenne de 1298 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
De retour dans le onze titulaire maintenant que Roberto Martínez a compris qu’il était essentiel, il a commencé son match par un coup de coude dans l’os occipital de Neymar, avant de gagner du temps sur la touche dans les dernières secondes. Un patron.


Nacer Chadli
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.5Moyenne de 1242 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Nacer a commencé par ne pas chanter l’hymne de son pays, puis on a compris pourquoi : avec lui, tout le monde déchante aux alentours, y compris Paulinho. Ce qui répond aussi à la question de savoir pourquoi « le Prince Willian, il parle pas à toi. »


Eden Hazard
Note de la rédaction
8.5
Note des lecteurs
9.2Moyenne de 1445 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un membre de trio qui avait pour mission de ramener le petit Gabriel Jésus à la maison. Travail accompli pour le mage Balthazard.


Kevin De Bruyne
Note de la rédaction
7.5
Note des lecteurs
8.6Moyenne de 1347 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ce soir, et c’est assez rare pour le souligner, il y avait deux roux célèbres qui se produisaient sur scène : Ed Sheeran au Stade de France, KDB à Kazan. 80 000 personnes ont fait le mauvais choix.


Romelu Lukaku
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
8.6Moyenne de 1131 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ce matin, il avait déclaré ceci : « La pression on l’a toujours, même quand on commence dans la peau d’un outsider. » On l’a un instant pensé évaporée lorsqu'il chevauchait au cœur du jeu avant le deuxième but, puis on a compris : la pression, elle avait été avalée cul-sec par les Brésiliens. Peut-être pour ça que Miranda titubait à chaque duel.




Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Henry : le retour

Vidéo

On l'a, notre derby France-Belgique !




Dans cet article


il y a 7 heures La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 20

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Les notes du Brésil