Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Barcelone-Chelsea (3-0)

Les notes de Barcelone-Chelsea

Un Lionel Messi ultra-réaliste aura suffi au Barça pour éliminer Chelsea, plombé par les approximations de ses défenseurs.

Modififié

FC Barcelone



Ter Stegen (6) : Un prénom et un sang-froid inquiétant à passer dans Faites entrer l'accusé. Flippant.

Roberto (5,5) : Quand on se souvient du niveau exécrable qu'il avait il y a quelques mois, il y a de quoi être bluffé.

Piqué (6) : Sa principale qualité, c'est qu'il sait s'entourer. Il y a eu Puyol, Mascherano, et maintenant Umtiti. Alors il peut se contenter d'être là et de faire semblant d'être utile. Remettez-lui Jérémy Mathieu, qu'on rigole un peu.

Messi fait de Chelsea sa chose

Umtiti (7,5) : Présent sur tous les centres de Chelsea, il a tenu la baraque. Sam assume définitivement son rôle de capitaine de soirée.

Jordi Alba (6) : Un gamin hyper-actif, sujet aux crises de nerfs et aux caprices, qui ne peut pas se passer des petites sucreries délivrées par Andrés Iniesta. Dur, dur d'être un bébé.

Dembélé (6,5) : Son premier but sous les couleurs du Barça aura été une grande mine sous la barre, sur un service du meilleur joueur du monde, contre Chelsea, en huitième de finale de Ligue des champions. Sympa comme dépucelage. Toi, ça ressemblait plus à un but du genou dans un cafouillage au premier tour de la Coupe du Loir-et-Cher avec Romorantin-Lanthenay. Remplacé par Vidal à la 67e minute. Un chien fou. Ou un punk à chien, on hésite.

Busquets (5,5) : Un chef d'orchestre qui s'est pris deux gros coups de trombones dans les jambes. Contraint de sortir dès l'heure de jeu, remplacé par Gomes, applaudi à chaque passe réussie par le Camp Nou. Comme quand tu dis bravo à ce pote nul même quand il réussit une touche, c'en est presque gênant.

Rakitić (6) : L'art de ne pas se faire remarquer et de rendre une copie tout de même très propre. Ce type agaçant qui faisait semblant d'être surpris à chaque fois qu'il avait une bonne note à l'école. Le pire.

Iniesta (6) : Moins d'une heure de jeu, la tête haute, une talonnade incroyable, une ovation, et puis s'en va. On n'a pas tous la même vie. Remplacé par Paulinho à la 55e minute. Moins mignon.

Messi (8) : On l'a peut-être un peu trop bassiné avec le fait qu'il n'avait jamais marqué contre Chelsea. Résultat : trois buts en deux matchs, sur trois accélérations. Le Lionel le plus orgueilleux depuis Jospin.

Suárez (6,5) : De la hargne, du pressing, des appels tranchants qui font la différence, de la justesse technique, et du cinéma à chaque contact. Luis Suárez est toujours le même. Sauf qu'il ne marque plus en Ligue des champions. Pas grave, pas besoin.


Chelsea FC



Courtois (4) : En bon féministe, Lionel Messi lui a fait regretter son intolérable et continuel « manspreading » . Bien fait.

Azpilicueta (4,5) : D'ordinaire le plus solide de la défense à trois, il a semblé ce soir constamment trop loin de ses adversaires. L'empereur déchu. Ave César quand même.

Christensen (4) : Un jeune censé avoir plein d'avenir, qui a porté sa croix pendant plus de 180 minutes dans ces huitièmes de finale, et qui a fini crucifié. Jésus Christensen.

Rüdiger (5) : Quelqu'un a des nouvelles de David Luiz ?


Moses (5) : Très disponible dans son couloir droit, dommage que ses centres soient absolument catastrophiques. Chacun d'eux. Victor Moisi. Remplacé par Zappacosta à la 67e minute, un mix entre Giorgio Chiellini et Rémy dans Ratatouille.

Kanté (6,5) : Un tout petit corps, mais un charisme de ténor au milieu de terrain, tant il capte toute l'attention. Kanté partiro.

Fàbregas (4,5) : Ça fait du bien d'avoir des repères, des choses qui ne bougent pas dans la vie. Après la talonnade à vingt mètres de ses buts en 2011 avec Arsenal, voici la perte de balle horrible au milieu de terrain en 2018 avec Chelsea. Toujours aussi sympa avec son club formateur, il s'est fait boire d'une traite par le milieu barcelonais. Cul Cesc.

Alonso (6) : Une débauche d'énergie incroyable pour se prendre 3-0, un sublime coup franc sur l'équerre, et un penalty qu'on ne lui a pas accordé. Si Marcos pète un plomb dans les vestiaires, ne lui en tenez pas rigueur.

Wilian (7) : Encore une fois le meilleur joueur de Chelsea. Il donne parfois l'impression de mener les contres trop vite pour ses propres coéquipiers. Donnez un Willy à Willian pour qu'il se sente moins seul.

Giroud (4) : Pour mettre des coups de coude à chaque duel aérien et râler dans tous les sens, il y a du monde. Mais pour réussir ne serait-ce qu'une seule remise pour Willian ou Hazard, il n'y a plus personne. Le sens des priorités. Remplacé par Morata à la 67e minute. Remplaçant de Benzema au Real, et maintenant de Giroud à Chelsea, un mec de plus qui doit détester la France.

Hazard (5,5) : Si l'insolent réalisme du Barça a fini par avoir raison de son optimisme, il avait pourtant fait un énorme début de match en faisant danser le jerk à toute la défense catalane. Plus Thierry qu'Eden, finalement. Remplacé par Pedro pour les dix dernières minutes, histoire de faire coucou à de vieux amis.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C1 - Huitièmes - FC Barcelone-Chelsea (3-0)




Dans cet article


Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
Hier à 10:00 500e but pour Ibrahimović 34