Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 30 Résultats Classements Options

Les méchants coups de soleil de Courtois

Officialisé au Real Madrid, Thibaut Courtois a eu gain de cause et va quitter Chelsea. Mais ce transfert ne doit pas occulter que le meilleur gardien de la Coupe du Monde a, dans un certain sens, passé un été frustrant en-dehors des pelouses.

Modififié
Première salve signée de l'agent Christophe Henrotay dans le Sun : « Je lis partout que Chelsea dit que c'est à Thibaut de décider, mais il a clairement fait savoir au club que la meilleure option pour lui était de déménager à Madrid. Pour lui, c'est une décision importante parce qu'il tient à se rapprocher de sa famille. Et en plus, une offre a déjà été formulée pour que Chelsea accepte.  » Réponse en conférence de presse de Maurizio Sarri : « Je me fiche de ce que dit l'agent. Je veux l'entendre de la bouche de Courtois. Si Courtois me dit demain la même chose que son agent, alors je devrai avoir une discussion avec mes dirigeants car je ne veux garder que des joueurs avec une motivation très importante.  »


Vainqueur haut la main : Thibaut Courtois, jamais revenu à l'entraînement en Angleterre depuis la saison dernière et qui poursuit à 26 ans son ascension linéaire tout en « trahissant » l'Atletico Madrid (dont il a défendu les couleurs plus de 150 fois entre 2011 et 2014) en rejoignant son ennemi. Le perdant ? Chelsea, qui voit un des meilleurs gardiens de la planète s'en aller pour le Real Madrid en échange d'une bouchée de pain au vu des données économiques actuelles (on parle de 35 millions d'euros, ce qui s'explique par son contrat s'achevant dans un an). Et qui a dépensé un paquet d'oseille (80 millions, soit un bilan négatif de plus de quarante millions dans l'affaire) pour le remplacer par Kepa Arrizabalaga.

Les Bleus et le retour de flamme


Pourtant, Courtois ne va pas sortir indemne de son été caniculaire. Bien au contraire. Les coups de soleil qu'il a plus ou moins directement provoqués depuis la deuxième partie de la Coupe du Monde lui imposent même un traitement silencieux de crème solaire. Tout a commencé en Russie. En chaleur dans ses cages, le Belge multiplie les grosses performances et étouffe les attaquants adverses, qui transpirent lorsqu'ils se présentent devant le grand Thibaut. À tel point que ce dernier est logiquement élu meilleur joueur à son poste à la fin de la compétition.


Une compétition qui s'est cependant clôturée à la troisième place pour lui et ses copains, brulés par une Équipe de France réaliste en demi-finales. Frustré, le dernier rempart du Plat pays a alors joué avec le feu en critiquant publiquement et à plusieurs reprises la philosophie des Bleus, faisant preuve pour certains d'un ego trop poussé et d'un manque de fair-play évident. Ou comment quelques paroles ont - presque - pris le pas sur son statut de meilleur gardien de l'épreuve.

Départ raté, arrivée compliquée


Une fois ses vacances méritées achevées, Courtois s'est de nouveau cramé. Aux yeux des supporters de Stamford Bridge qui l'applaudissent et lui font confiance depuis quatre saisons, cette fois. Sa faute ? S'être permis de ne pas revenir voir ses collègues, avoir séché la reprise, s'être muré dans le silence quant à son avenir tout en laissant son agent balancer des bombes qui sous-entendait que Chelsea n'écoutait pas les désirs de son client. Il y a mieux comme adieu.



Pour ne rien arranger, les médias espagnols ont ressorti une vidéo datant de 2013 dans laquelle on voit l'ancien Matelassier entonner une chanson loin d'être sympa pour le Real, son nouvel employeur. « Saute, saute, saute petit kangourou et à tous les Madridistas qui la prennent dans le cul » , s'amuse le bonhomme à la suite d'une finale de Coupe du Roi remportée par les Colchoneros au détriment de leur rival. Autant dire que les fans de la Maison Blanche apprécient l'hommage. Et que leur recrue, qui va devoir faire face à la concurrence féroce du déterminé Keylor Navas (lequel n'a aucune envie de partir) ne s'avance pas en terrain conquis. Attention aux conséquences des coups de chaleur.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:30 Les bonnes recettes de la FFF 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
La fiche de l'OM