Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // D1
  2. // Bordeaux

Oui, il y a une vraie équipe à Bordeaux !

Créée il y a à peine six ans, la section féminine des Girondins de Bordeaux est devenue la nouvelle hype française. Grâce à un projet séduisant, concrétisé par un ticket pour le premier tour préliminaire de la Ligue des champions.

Rares sont les années qui ont été aussi plombantes, du côté de Bordeaux. Plan de licenciement, déroute sportive de l’équipe masculine à la lutte pour le maintien, désengagement récent de King Street... Le combo gagnant pour mettre les Girondins et leurs supporters KO. Pourtant, malgré le marasme actuel, une bonne nouvelle est venue redonner un peu de baume au cœur aux amoureux du club. Après la défaite du Paris FC face au PSG jeudi (2-3), l’équipe féminine est en effet assurée de disputer le premier tour préliminaire de la Ligue des champions la saison prochaine. Réunis au château du Haillan pour suivre le résultat de cette rencontre, joueuses et staff ont célébré cette première historique pour la section féminine.



« Comme le match était serré jusque dans les derniers instants, le coup de sifflet final a été un véritablement soulagement. Il y a eu beaucoup de joie, tout le monde était très content et c’est un moment qui restera gravé dans nos mémoires » , sourit Ève Périsset. « C’est l’année de la confirmation, appuie de son côté Ulrich Ramé, directeur technique du club. C’est une grosse satisfaction, par rapport au chemin parcouru. »

Coup gagnant


La performance mérite en effet d’être soulignée car il y a sept ans, la section féminine n’existait pas. Elle n'a vu le jour qu’à l’été 2015, après un rapprochement avec l’ES Blanquefort qui évoluait alors en D2. La mayonnaise prend très vite et dès la première saison, l’équipe valide sa montée dans l’élite. D’abord à la lutte pour le maintien lors de leur première en D1, les Girondines trouvent ensuite leur rythme grâce à l’apport de recrues étrangères et françaises (comme Claire Lavogez, Vivianne Asseyi ou encore Delphine Chatelin) rodées au plus haut niveau. Signe de son potentiel, l’équipe termine même déjà au pied du podium en 2019.



Mais c’est véritablement lors des deux dernières saisons que le groupe bordelais révèle sa force. Sous l’impulsion de l’expérimenté Pedro Martínez Losa, recruté en 2019 après avoir entraîné Arsenal et un passage aux États-Unis, Bordeaux se façonne une identité de jeu conquérante. « Notre philosophie est basée sur le football total. Nous voulons avoir la possession du ballon, imposer notre style à l’adversaire et mettre une très grande pression, le tout à haute intensité. Mais quand nous devons contre-attaquer, nous le faisons très bien aussi. Quand il faut défendre, pareil » , explique le coach espagnol.

Bleu, blanc, bordeaux


Véritable réussite française de ces dernières années, la fulgurante progression de l’effectif bordelais saute aux yeux au classement. Le club s’est véritablement imposé comme la troisième force française — ringardisant au passage le Paris FC (ex-Juvisy) et Montpellier, deux formations historiques de la première division —, et espère s’installer durablement dans ce top 3. Encore un cran en dessous des locomotives parisienne et lyonnaise, dix points devant cette saison, les coéquipières de Charlotte Bilbault arrivent cependant à rivaliser lors des confrontations directes face à ces deux adversaires, échouant à chaque fois de justesse. « Je ne pense pas qu’il nous ait manqué quoi que ce soit, contre ces équipes, réagit Pedro Martínez Losa. Cette année, nous sommes pour l’instant la seule équipe à avoir fait match nul contre le PSG. Il s'agit juste d'un processus naturel. Lyon et Paris font partie des meilleures équipes du monde et à chaque match, nous nous rapprochons un peu plus d’elles. Nous devons continuer sur notre lancée, pas seulement dans le jeu et le recrutement, mais dans tous les secteurs. »



Au-delà du championnat, cette croissance bordelaise se mesure aussi au nombre de joueuses appelées en équipe de France. Si Viviane Asseyi était la seule représentante dans la liste de Corinne Diacre lors de la Coupe du monde 2019, c’est désormais une belle brochette de Bordelaises qui débarque régulièrement à Clairefontaine. Au point de concurrencer le PSG et l’OL en plaçant dernièrement cinq joueuses chez les Bleues, autant que les deux cadors. Un succès qui s’explique par l’attractivité du club. Si les jeunes pousses du centre de formation n’ont pas encore éclos au plus haut niveau, plusieurs cadres d’autres équipes de D1 ont choisi de poser leurs bagages sur les bords de la Garonne. La dernière en date ? Ève Périsset. Qui, comme un symbole, a quitté le Paris Saint-Germain pour rejoindre le navire en début de saison. « J’ai observé ces dernières saisons l’évolution de l’équipe, son jeu, et ça m’a attirée, confie la latérale droite de 26 ans. Tout comme le fait d’être encadrée par un staff étranger. Ulrich Ramé m’a aussi tout de suite proposé de jouer la Ligue des champions. »

Le cap européen


En août prochain, les Girondines feront donc leurs premiers pas sur la scène européenne. Le format de la Ligue des champions évoluant à partir de la saison prochaine, elles tenteront de passer le premier puis le deuxième tour en cas de victoire afin d'avoir l'opportunité d'intégrer la phase de groupes. Lors de ces matchs préliminaires, elles pourraient croiser Arsenal, le Real Madrid, Wolfsburg, Chelsea ou Manchester City au second tour. Des affiches excitantes, d’autant qu’elles pourraient aussi être l’objet de retrouvailles. Khadija Shaw, actuelle co-meilleure buteuse du championnat avec vingt pions inscrits en dix-neuf rencontres, est en effet annoncée du côté des Citizens. Si l’attaquante jamaïcaine — recrutée il y a deux ans, après avoir fait sensation lors du Mondial en 2019 — pourrait aussi s’envoler vers les États-Unis, son départ vers une prestigieuse destination est de nouveau une belle vitrine pour le club. Comme l’avait été celui de Viviane Asseyi vers le Bayern Munich, l’été dernier.



Une fois ce départ confirmé, les Girondins devront s'activer pour trouver une nouvelle buteuse en série et solidifier leur groupe en vue de ce nouveau rendez-vous européen. La dotation reversée par l'UEFA — dont l'enveloppe globale a été multipliée par quatre, pour la prochaine édition — devrait les aider, à condition que la section féminine (dont le budget tourne cette saison autour des deux millions d'euros) soit toujours soutenue par le repreneur du club. « Le contexte actuel ne permet pas d’évoluer en toute sérénité, avoue Ulrich Ramé. On est en relation avec le mandataire ad hoc, on avance petit à petit, même si on a déjà bien anticipé la préparation de la prochaine saison. » Un temps d’avance, que les Bordelaises espèrent bien conserver le plus longtemps possible.

Par Tara Britton Tous propos recueillis par TB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:55 Pogba imite CR7 et retire une bière en conférence de presse 100 Hier à 10:15 Michel Platini bientôt de retour dans le football 43