Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Atlético-Arsenal

Les chiffres à connaître avant de regarder Atlético-Arsenal

Dominateur au match aller, Arsenal n'a pas réussi à s'imposer face à l'Atlético (1-1), laissant les Colchoneros en position de force ce jeudi soir. Et ce ne sont pas les chiffres, plutôt en faveur des hommes de Diego Simeone, qui vont rassurer les supporters des Gunners.

Modififié

3 buts encaissés par l’Atlético à domicile en 2018


Meilleure défense des cinq grands championnats européens avec seulement 18 buts encaissés en 35 journées de Liga, l’Atlético de Madrid déteste par-dessus tout encaisser un but. Et encore plus dans son antre du Wanda Metropolitano, où seul le milieu espagnol de Gérone Portu est venu faire trembler les filets en championnat en 2018. C’était le 20 janvier dernier, et depuis, personne n’a réussi à réitérer l’exploit. Encore moins en Ligue Europa, où l’Atlético n’a toujours pas encaissé le moindre but à domicile dans cette édition. Une prouesse rendue possible par l’abnégation défensive des Colchoneros et la puissance de Jan Oblak dans les cages, puisque les deux autres buts inscrits au Wanda Metropolitano cette année ont été marqués par le FC Séville en Coupe du Roi le 17 janvier dernier alors que Miguel Ángel Moyá gardait les bois de l’Atlético.


2 victoires pour Arsenal à l’extérieur en 2018


Largué en championnat, Arsenal a vite compris que le retour en Ligue des champions devra passer par une victoire en Ligue Europa. Résultat, les Gunners piétinent en Premier League à l’image de leur bilan à l’extérieur en 2018 qui est de six défaites en autant de déplacements. Dans l’obligation de ne pas perdre face à l’Atlético pour espérer entrevoir une finale à Lyon, les protégés d’Arsène Wenger peuvent, en revanche, s’appuyer sur leur bilan en Ligue Europa cette année qui est de deux victoires loin de l’Emirates Stadium – face à Ostersunds (0-3) et à l'AC Milan (0-2) – et d’un nul sur la pelouse du CSKA Moscou (2-2). Trois résultats qui suffiront à la qualification des Gunners ce jeudi soir.


249 matchs européens pour Arsène Wenger


Deuxième entraîneur le plus capé de l’histoire des Coupes d’Europe avec 249 rencontres européennes passées depuis le banc de l’AS Monaco ou d’Arsenal, Arsène Wenger aura l’occasion, face à l’Atlético, d’arrondir ce chiffre à 250 et de se rapprocher à 19 unités du patron Sir Alex Ferguson. Un chiffre colossal qui ne fait pas oublier que malgré 20 campagnes européennes passées avec les Gunners, le technicien français n’a jamais soulevé le moindre trophée, échouant en finale de Coupe de l’UEFA en 2000 et en finale de C1 six ans plus tard. Dans le même temps, Zidane n’a dirigé « que » 34 matchs européens, mais s’est offert deux Supercoupe d'Europe et deux Ligue des champions. En attendant la troisième qui pourrait arriver très vite.



0 défaite pour Mesut Özil face à l’Atlético


Si Arsenal n’avait jamais rencontré l’Atlético en match officiel avant cette demi-finale aller de Ligue Europa, Mesut Özil, lui, connaît plutôt bien les Colchoneros depuis son passage au Real Madrid. Et force est de constater que l’Atlético lui va plutôt bien, puisque le milieu allemand aux pieds de velours n’a jamais connu la défaite dans le temps réglementaire face aux hommes de Diego Simeone, s’inclinant une seule fois en prolongation en finale de Coupe du Roi 2013. Pour le reste, tout n’a été qu’une formalité pour Mesut Özil qui a remporté les sept autres rencontres face aux Colchoneros, avec, en prime, quatre buts inscrits.




3 sur 3 pour Vitolo en Ligue Europa


Arrivé cet hiver dans la capitale espagnole après six mois passés à Las Palmasl’Atlético étant encore interdit de recrutement l’été dernier –, Vitolo enchaîne les prestations en dents de scie et galère à s’imposer comme un titulaire indiscutable des Colchoneros, qui ont pourtant viré Yannick Carrasco et Nicolás Gaitán pour lui faire de la place sur l'aile. Qu’à cela ne tienne, Vitolo a au moins le mérite d’avoir apporté dans ses valises sa bonne étoile européenne. Celle qui lui a fait remporter la Ligue Europa à trois reprises (avec Séville en 2014, 2015, 2016) en autant de participations.




0 victoire en Coupe d’Europe avec Simeone suspendu


Connu pour ses excès de colère, Diego Simeone est habitué à passer quelques rencontres de Liga ou de Coupe du Roi depuis les tribunes. En revanche, lorsqu'il s’agit de la Coupe d’Europe, l’entraîneur argentin avait tendance à se calmer très très légèrement et ainsi éviter les sanctions. Mais ça, c’était avant la rencontre aller et ses « hijo de p**a » adressés à Clément Turpin. Résultat, ce sera son adjoint de toujours, l'encore plus timbré Germán Burgos, qui dirigera les Colchoneros ce jeudi soir. Une deuxième pour lui en Coupe d’Europe après la défaite sur la pelouse de l’Olympiakos le 16 septembre 2014 (3-2). Car oui, Burgos a beau aboyer aussi fort que Simeone, l’Atlético ne tourne pas aussi bien sans son colonel argentin.


85% de chance de qualification pour l’Atlético après un nul à l’extérieur


Auteur du but de l’égalisation à l’Emirates Stadium, Antoine Griezmann a rendu un grand service aux Colchoneros. Car, plus que pour la règle du but à l’extérieur si chère à Avi Assouly, cette réalisation de Grizou permet à l’Atlético de repartir de Londres avec un match nul. Une situation que les Madrilènes savent plutôt bien gérer puisqu'il faut remonter à 1997 et un quart de finale de C1 face à l’Ajax pour retrouver trace d’une élimination de l’Atlético après un match nul à l’extérieur. Un exploit que seul Derby County avait réussi à réaliser au deuxième tour de la Coupe de l’UEFA 1975. Dans les onze autres cas de figure, les Colchoneros ont obtenu leur qualification. C’est peu dire donc que les Gunners vont donc devoir créer l’exploit ce jeudi soir pour atteindre la finale de Ligue Europa.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 08:01 Venez regarder un match chez So Foot ! 6