Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Nice/Nantes (1-2)

Les Canaris mangent les Aiglons

Arrêté sur le score de 2-2, ce Nice/Nantes round 2 a régalé les spectateurs. Si les Niçois ont été plus entreprenants, les Nantais ont eux été plus réalistes et ont su profiter des largesses offertes par la formation de Claude Puel (1-2).

Modififié

OGC Nice 1-2 FC Nantes

Buts : Genevois (42e) pour le Gym // Alegue Elandi (11e) et Sightorsson (70e) pour les Canaris

Des premières pour une deuxième ! Alors que Nice et Nantes avaient dû se séparer début octobre à cause de pluies diluviennes, ce deuxième acte avait pourtant tout d'une grande première. Quelques minutes après le lever de rideau, c'est le jeune Alegue Elandi qui s'est attribué le premier rôle en inscrivant son premier but pour sa toute première fois sur les planches de la Ligue 1. Bien aidé par ses souffleurs, Thomasson et Iloki, l'attaquant s'est offert son moment de gloire. Jaloux, Romain Genevois s'est lui aussi placé sous le feu des projecteurs pour inscrire son premier but en Ligue 1 lors de cette saison 2015/2016. Dans le dernier acte, c'est bien Sigþórsson qui a médusé les spectateurs en inscrivant lui aussi son premier but en Ligue 1. Les acteurs se prennent la main, tirent une révérence, le rideau tombe : cette fois Nice/Nantes est bel et bien terminé.

Bis repetita


Arrêté par la pluie diluvienne le 3 octobre dernier, cette rencontre en retard de la neuvième journée entre les Aiglons et les Canaris promet un bel apéritif à la soirée de Ligue des champions. Quand les uns visent une place dans le top 5, les autres entendent se relever après leur défaite contre Marseille. Dès le coup d'envoi, le 4-4-2 losange de Claude Puel porte ses fruits. Les Niçois imposent leur rythme et confisquent le ballon. Pas inquiétés pour autant, les Nantais font preuve de patience et prennent petit à petit avantage des largeurs latérales offertes par la composition des Aiglons. Et cette stratégie s'avère payante. Après un bon travail sur le côté droit, et grâce à un Bodmer à la ramasse, Alegue Elandi inscrit son tout premier but en Ligue 1 (11e). Comme lors du match arrêté, les Nantais ouvrent le score tôt dans le match. Les Niçois sont pris au piège de leur composition en losange.

Vexés, les hommes de Claude Puel réagissent rapidement et s'installent dans la moitié de terrain adverse. Après une superbe passe de Bodmer, qui tenait sans doute à se faire pardonner, Alexandre Mendy frappe en pivot, mais voit sa tentative mourir à côté du cadre (18e). Cependant, comme depuis le début de la rencontre, les Niçois se font dépasser sur chaque tentative des Canaris dans le couloir droit. Les Nantais poussent et manquent même de doubler la marque dans la foulée. À cause d'un Nampalys Mendy flemmard, Iloki reçoit un ballon en plein cœur de la surface sans être hors jeu. Lui-même surpris, le Nantais tire finalement sur Hassen (31e). Un raté à peu près aussi impressionnant que celui de Germain, bien servi, mais maladroit sur son contrôle de la poitrine (36e). À quelques minutes de la pause, Ben Arfa sème encore la confusion dans la défense nantaise grâce à un coup franc lointain. Genevois pousse la balle dans les filets et clôt une superbe première mi-temps.

Encore une première


Au retour des vestiaires, les Niçois se montrent, comme une heure auparavant, entreprenants. Ben Arfa est en jambes et le fait bien sentir aux défenseurs adverses. Quelques accélérations bien senties lui permettent régulièrement de progresser balle au pied et de se jouer de ses vis-à-vis. Les Nantais insistent toujours autant sur les ailes et le jeune Elandi passe même tout près d'inscrire un doublé pour sa première en Ligue 1 (55e). Valère Germain, lui, aurait dû obtenir un penalty quelques secondes plus tard. Ceinturé par un défenseur nantais dans la surface, le Niçois n'obtient toutefois pas gain de cause. Ses coéquipiers maintiennent la pression sur la défense nantaise sans parvenir cependant à trouver la faille. Jusqu'à ce but refusé à Alexandre Mendy pour un hors-jeu logique (61e). Coupable de plusieurs fautes limites, Vizcarrondo est finalement averti peu après l'heure de jeu.

À vingt minutes de la fin du match, le rythme retombe, les fautes s'enchaînent et les cartons aussi. Les Aiglons semblent plus à même de remporter ce match, mais le bloc nantais reste solidaire et difficile à passer. Et, sur une des rares possessions de balle des Canaris depuis un moment, Bammou centre fort vers Sigþórsson qui inscrit à son tour son premier but en Ligue 1 (71e). Le scénario est opportun, sinon chanceux, pour les Nantais qui subissaient la pression niçoise depuis le retour des vestiaires. Atteints mais pas abattus, les hommes de Puel tentent le tout pour le tout et se ruent à l'attaque, laissant beaucoup de possibilités de contre aux Nantais. Mais le score n'évolue plus, malgré une dernière tentative de Ben Arfa (90e). Et les Nantais chipent leur place à des Aiglons qui pourront nourrir quelques regrets.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
À lire ensuite
La tête dans le Guido