Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Mercato d'hiver

Les bons coups de la Liga

Il se dit que les clubs espagnols n’ont plus d’argent dans les caisses. Alors que le mercato hivernal vient d’ouvrir ses portes, la Liga regorge donc de bons coups. Petit tour des bonnes affaires à pas cher.

Modififié
Willy Caballero (Málaga)

À presque mi-parcours, le championnat espagnol s’est trouvé un portier plus solide qu’Iker Casillas ou Víctor Valdés. Avec seulement douze buts encaissés, Willy Caballero est bien le rempart le plus imperméable outre-Pyrénées, et donc un prétendant crédible au titre de Zamora. Coutumier du banc de touche depuis ses débuts à Boca Juniors, cet Argentin de 31 ans a poussé Kameni sous la guérite de Málaga et a conquis la Rosaleda. Atypique dans ses prises de balles – le garçon préfère boxer la chique que la capter – il y est pour beaucoup dans le début de saison canon des Boquerones.

Valeur marchande estimée (transfermarkt.de) : 3 millions d’euros

Alejandro Arribas (Osasuna)

Certes, Osasuna est aujourd’hui avant-dernier de Liga. Certes, les Rojillos n’ont planté que quatorze buts depuis août. Mais dans ce marasme comptable, le club de Navarre peut se targuer d’afficher la quatrième meilleure défense du Royaume avec 19 buts encaissés (à égalité avec le Barça). Au sein de cette arrière-garde, on retrouve Alejandro Arribas. À 23 ans, cet ex du Rayo Vallecano peut espérer un futur loin de la Liga Adelante. Dur sur l’homme, pas emmerdé par une relance dans les pieds, le natif de Madrid ne restera pas ad vitam aeternam à Pampelune.

Valeur marchande estimée : 2,5 millions d’euros


Marc Muniesa (FC Barcelone)

Malgré une tête de beau gosse, Marc Muniesa n’a toujours pas revêtu le maillot de l’équipe première du Barça cette saison. Lancé il y a de cela un an par Pep Guardiola, ce défenseur de vingt ans fait actuellement les beaux jours de la réserve blaugrana. Polyvalent – il peut aussi bien être aligné en défense centrale, en milieu défensif ou en latéral gauche – Muniesa sera en fin de contrat en juin prochain. Il se dit déjà que Málaga serait intéressé par son profil « couteau suisse » . Pour zéro pesetas, évidemment.

Valeur marchande estimée : 5 millions d’euros

José Javier Barkero (Levante)

C’est le trèfle à quatre feuilles de Levante. Débarqué il y a de ça deux étés dans la banlieue de Valence, ce pur produit de la Real Sociedad n’a connu que les joies de la Ciutat de Valencia. Caution technique des Granotes, ce meneur de jeu confirme après son premier millésime valencien. Avec son train de sénateur, il distille caviars et café-crèmes lorsqu’il n’y va pas de son petit but. Et ce ne sont pas ses 33 bougies qui le tracassent. Car José Javier Barkero est un peu comme le bon vin.

Valeur marchande estimée : 1,5 million d’euros


Abdelaziz Barrada (Getafe)

Né en Île-de-France, formé au PSG, passé durant trois ans par la réserve parisienne, Abdelaziz Barrada a préféré l’exil. À Getafe, dans la périphérie madrilène, l’international marocain a troqué son statut de réserviste pour celui de titulaire indiscutable. Cette année, tout juste de retour d’un voyage avec sa sélection, il délivre une passe dé avant d’y aller de son petit but. Résultat des courses, une victoire 2-1 face au grand frère du Real. En soutien de sa pointe, il régale par son aisance technique malgré une irrégularité chronique. Si le PSG tient à son joueur-caution arabe, Barrada fait partie de la shorting-list.

Valeur marchande estimée : 6 millions d’euros

Rubén Castro (Betis Séville)


Baroudeur invétéré, Rubén Castro a trouvé la stabilité à Séville. Verdiblanco depuis l’été 2010, il termine son premier exercice avec 26 banderilles et permet au Betis de remonter en Liga. L’an dernier, même rengaine : il enchaîne les pions (16). Aujourd’hui, sa ligne de stats affiche déjà 9 buts au compteur. On ne parle pas de NBA, mais à bientôt 32 ans, Rubén Castro est une valeur sûre chez les attaquants de Liga. Sa doublette avec Beñat permet même au Betis de flirter avec la zone LDC. Des performances de haut vol qui poussent même certains observateurs à demander sa sélection chez les grands de la Roja.

Valeur marchande estimée : 4 millions d’euros


Leonardo Carrilho Baptistão (Rayo Vallecano)

La vraie hype de la Liga, c’est lui. Répondant au doux patronyme de Leonardo Carrilho Baptistão, ledit Leo est le frisson du Rayo Vallecano. Ultra-technique, cet ancien joueur de futsal désosse du défenseur à la pelle. Dans une équipe qui ne jure que par l’attaque, il en est déjà à six réalisations. Pas mal pour un minot de 20 ans qui n’avait jamais connu la première division. Et en plus, son Rayo squatte actuellement la huitième place de Liga. Nul doute, Vallecas tient également son Léo : reste à savoir pour combien de temps encore.

Valeur marchande estimée : 3 millions d’euros

Tomer Hemed (Majorque)

On peut faire partie de l’équipe la moins en forme de la Liga et se targuer d’une belle première partie de saison. Tomer Hemed est de ceux-là. Alors que Majorque reste sur une série de neuf défaites en douze coups d’envoi, l’international israëlien enquille les pions (sept avec le RCD, cinq avec sa sélection). Pas vraiment technique ni doté d’une énorme pointe de vitesse, Hemed est un renard qui ne se rate que peu face aux cages. Et estimé à trois millions d’euros, on peut parler d’une bonne affaire pour cette fine gâchette.

Valeur marchande estimée : 3 millions d’euros

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5