Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 30 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Copa Libertadores
  3. // Demi-finales

Les bonnes raisons de regarder les demi-finales de Copa Libertadores

Gignac qui dispute son premier match officiel chez les Tigres, revoir Saviola et Lucho González rejouer au football, ou encore prendre des nouvelles de Federico Santander, telles sont les bonnes raisons de rester éveillé ce mardi et mercredi soir.

Modififié
  • Pour voir Gignac avec son nouveau club


    Son transfert avait étonné tout l'Hexagone. Après une excellente saison sous les ordres de Marcelo Bielsa, André-Pierre Gignac avait renoncé aux sirènes moscovites pour rejoindre Tigres. Une proposition économique alléchante certes, mais surtout un challenge sportif certainement plus intéressant que le milieu de tableau de la Premier League. En effet, Tigres dispute les demi-finales de la Copa Libertadores. Surtout, l'équipe mexicaine s'est renforcée pour affronter l'Internacional Porto Alegre, cette nuit, au Brésil. Javier Aquino, international mexicain, Jürgen Damm jeune crack qui a quitté son club de Pachuca en conflit avec la direction, et Uché (forfait pour le match aller) sont venus garnir les rangs du club entraîné par Ricardo Ferretti. Gignac, qui vient de marquer à deux reprises lors de la préparation du club de Monterrey va donc découvrir une mythique compétition continentale. Jamais un club mexicain n'a remporté la Libertadores. Le nouveau numéro 10 de Tigres pourrait rapidement écrire l'histoire du club, et faire exploser « El Volcán » , enceinte bouillante qui recevra le match retour de la demi-finale. Espérons que Gignac soit plus en forme qu'Amaury Escoto, attaquant de Tigres qui a raté le vol de son équipe, car il ne s'était pas réveillé.

  • Parce que Saviola et Lucho rejouent enfin au football


    Il fallait répondre à l'ennemi. River Plate s'est activé pour imiter Boca Juniors, qui a fait revenir Carlos Tévez. Javier Saviola et Lucho González, idoles du club millonario, ont donc rejoint le tenant du titre de la Copa Sudamericana (équivalent de l'Europa League). Certes en fin de carrière, les deux joueurs ont choisi d'enfiler le maillot de leurs premiers amours pour un défi de taille. River n'a pas gagné la Copa Libertadores depuis 1996. Le club entraîné par Marcelo Gallardo a éliminé son plus grand rival au tour précédent, dans le plus grand des chaos. Face aux Paraguayens de Guaraní, Lucho pourrait être titulaire, accompagné au milieu de terrain de Kranevitter, Ponzio et Sánchez. L'ancien Marseillais, qui revient d'un séjour lucratif au Qatar, mènera donc les offensives de River. Javier Saviola devrait, lui, être sur le banc. Le public du Monumental, qui attend avec impatience le cinquante-neuvième but du « Conejito » avec le maillot rouge et blanc, devra certainement patienter.

  • Pour prendre des nouvelles de Federico Santander


    En 2010, Santander quitte son club formateur de Guaraní et fait le grand saut vers l'Europe. Le tank paraguayen arrive à Toulouse. Une petite saison et cinq buts plus tard, l'attaquant quitte la Ligue 1 pour retourner à la maison. Considéré comme un énorme flop en France, Santander s'est construit une réputation solide au pays. Beaucoup d'observateurs ont critiqué le sélectionneur Ramón Díaz, qui n'a pas pris en compte les bonnes performances de l'ancien Toulousain pour la Copa América. Le joueur de 24 ans, qui rejoindra le FC Copenhague à la fin de l'épopée de Guaraní en Copa Libertadores, a déjà marqué 6 buts dans cette compétition cette saison. Le natif de San Lorenzo facture aussi cinq buts en seize rencontres de championnat. Santander mènera avec l'autre buteur Fernando Fernández l'attaque d' « El Aborigen » face à River Plate.

  • Parce que l'Internacional va enfin se réveiller


    Depuis la qualification face aux Colombiens de Santa Fé, le club de Porto Alegre s'est enfoncé dans une crise digne des pires épisodes de novembre du Paris Saint-Germain. En championnat, l'Inter et son bilan de deux victoires, trois matchs nuls, et quatre défaites font peine à voir. L'équipe composée de joueurs de classe mondiale comme Lisandro López, D'Alessandro, Aránguiz ou encore Nilmar se retrouve proche de la zone de relégation. Vitorio Piffero, président du club de Porto Alegre, a récemment déclaré que le club « jetait toutes ses forces dans la conquête de la Copa Libertadores » . Pour ces demi-finales, Aguirre, l'entraîneur uruguayen, peut compter sur le retour de nombreux blessés : Alisson, prometteur gardien de 22 ans, Juan, Réver et Eduardo Sasha. Les deux Argentins expérimentés D'Alessandro et Lisandro viennent aussi de reprendre l'entraînement. Enfin, Aránguiz, récent vainqueur de la Copa América avec le Chili, devrait être titulaire avant de rejoindre l'Europe. Un cocktail prometteur.

    Par Ruben Curiel, à Buenos Aires
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 16:30 Les bonnes recettes de la FFF 14
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Call me Joel