Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Les bonnes questions de la septième journée de Premier League

Les Manchester toujours en tête, un top 5 rempli de favoris et un brouillard complet derrière : l’Angleterre n’aime pas trop les surprises, mais kiffe le spectacle. La preuve avec ces quelques interrogations.

Modififié


Kevin De Bruyne est-il le meilleur joueur d’Angleterre ?


Pour Pep Guardiola, la réponse semble être positive. « De Bruyne a été phénoménal, a ainsi réagi l’entraîneur catalan après le match à Chelsea. Il peut vraiment tout faire. Il peut marquer, il peut se battre, il peut attaquer, il est bon dans les petits espaces. Il est tellement malin et pourtant aussi tellement modeste... » C’est que depuis le début de la saison, le Belge est tout simplement énorme. Face aux Blues, c’est même lui qui a débloqué la situation en inscrivant un superbe but dans une rencontre qui sentait très fort le 0-0.




Il s’agissait de son premier caramel en championnat ? Peut-être, mais le rouquin le plus talentueux de la planète est tellement utile dans le jeu qu’il n’a pas besoin de trouver le chemin des filets pour être considéré comme un indispensable. À tel point que celui qui a délivré trois passes décisives semble actuellement être au-dessus de tout le monde au Royaume. Jusqu’à s’emparer de la couronne ?



Marouane Fellaini a-t-il déjà été aussi beau ?


La tignasse bouclée est toujours là, la longue silhouette aussi... Et pourtant, on a l’impression que Marouane Fellaini n’a jamais été aussi élégant. En plus d’être utile et décisif (doublé contre Crystal Palace), l’ancien d’Everton est devenu propre (90% de passes réussies, un dribble et trois duels aériens remportés). Résultat : l’absence de Paul Pogba, blessé, ne se fait quasiment pas ressentir et Ander Herrera, l’un des meilleurs éléments de Manchester United la saison dernière, est définitivement devenu le quatrième choix de José Mourinho au milieu de terrain.


Alors oui, l’adversaire n’était pas des plus redoutables (zéro point pris et zéro but marqué en sept journées). N’empêche que le grand Belge n’a plus perdu quand il était titulaire en Premier League avec les Red Devils depuis le 23 octobre 2016, soit près d’un an. Est-ce que les statistiques peuvent rendre esthétique un joueur moche à regarder taper le ballon ? C’est un débat.



Le 4-0 est-il le score préféré des Britanniques ?


Et de deux qui font sept : avec les victoires de United et Tottenham (à Huddersfield), il y a en moyenne eu un 4-0 par journée depuis le début de l’exercice. Ce qui fait beaucoup. À ce petit jeu, c’est d’ailleurs MU qui fait office de locomotive, puisque les hommes de Mourinho se sont imposés à quatre reprises sur ce score ! Au-delà de ça, ces chiffres prouvent que l’écart s’est encore renforcé entre les gros (Chelsea, Manchester City, Tottenham...) et les outsiders, qui galèrent désormais pour éviter les roustes. Les numéros neuf des équipes favorites se font également plaisir puisqu'ils sont quatre à avoir dépassé la barre des cinq pions (Romelu Lukaku, Sergio Agüero, Álvaro Morata et Harry Kane, auteur d’un doublé ce week-end). Pas un hasard.



Qui sont les véritables candidats possibles à la descente ?


La colle. Alors qu’on les croyait capables de tenir leurs ambitions de première moitié de tableau, notamment au regard de leur mercato estival plutôt alléchant, Leicester (nul à Bournemouth), Everton (défaite à domicile contre Burnley) et West Ham (succès à l’arraché en fin de rencontre face à Swansea) sont clairement en train de rater leur début de championnat. Respectivement 17e, 16e et 15e, les trois déceptions paraissent en ce moment trop limitées pour viser autre chose que le maintien ou le ventre mou. Du coup, outre les faibles Crystal Palace, Swansea et Bournemouth, il est difficile de dire qui va se battre pour ne pas descendre cette saison. Est-ce une question de temps pour que la mayonnaise prenne, ou va-t-on vraiment observer une surprise jouer un mauvais tour à ses supporters ? Il est évidemment trop tôt pour le dire. Mais les semaines s’enchaînent vite.



Quels chiffres à retenir pour Arsenal ?



21, comme le nombre d'années qu'a désormais passées Arsène Wenger sur le banc des Gunners. 45, comme le nombre d'adversaires différents qu'a battus Arsenal sous les ordres du Français avec la victoire contre Brighton & Hove Albion (2-0). Sept, comme le nombre de matchs consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues. Six, comme le nombre de points de retard sur les leaders mancuniens. Cinq, comme la position du club au classement. Quatre, comme le nombre de succès consécutifs toutes compétitions confondues. Un, comme la première partie disputée par Alexandre Lacazette à l'Emirates en PL sans marquer. Zéro, comme le nombre de buts d'Alexis Sánchez en championnat.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 11

Le Kiosque SO PRESS

il y a 7 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom