Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 83 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir de la semaine européenne

Les bonnes questions de la semaine européenne

Zinédine Zidane l'arnaqueur, le Paris Saint-Germain sans hypophyse, la VAR discriminée, les retours à la maison difficiles... Ces trois derniers jours ont été riches en enseignements et ont rebattu certaines cartes. Tout en amenant leur lot de nouvelles interrogations.

Modififié

Zinédine Zidane est-il un escroc ?


L'idée, terrifiante, mais hautement probable, commence à faire son chemin. Zinédine Zidane, superbe joueur et épatant entraîneur, n'aurait en réalité par réussi sa double carrière grâce à de quelconques compétences footballistiques. Intelligence tactique, adresse technique, aptitude physique et qualité mentale ne seraient en effet pas pour grand-chose dans ses succès sportifs. Car avec l'élimination du Real Madrid par l'Ajax Amsterdam dès les huitièmes de finale de Ligue des champions, le secret du Français commence à voir son bouclier se fissurer et être détectable aux yeux de tous.


Voilà le mystère, qui sera bientôt totalement dévoilé : si le double Z avait toujours un temps d'avance sur le terrain et s'il a quitté les Merengues après trois C1 gagnées en autant de participations en tant que coach, c'est parce qu'il dispose... du don de voyance. Dès lors, facile de tout gagner et de partir au moment où la Maison-Blanche s'apprête à se casser la gueule quand on lit l'avenir. Reste une question : si Zizou est un aussi bon medium, pourquoi n'est-il pas resté en place en remplaçant Cristiano Ronaldo par Dušan Tadić ?


Depuis quand existe le trafic de glande pituitaire à Paris ?


C'est désormais officiel : la capitale de la France est victime d'un énorme réseau de trafic de glande pituitaire, cette glande également appelée hypophyse et située dans la cavité osseuse sous le cerveau. Pour rappel, la glande pituitaire a notamment pour mission de sécréter une hormone nommée ocytocine permettant la gestion du stress. Malheureusement, les joueurs du Paris Saint-Germain sont les première cibles des méchants criminels qui profitent de leur sommeil pour venir leur ouvrir le crâne en toute discrétion et leur couper un bout d'hypophyse. La conséquence, c'est que même les recrues les plus titrées – comme Dani Alves ou Gianluigi Buffon – se montrent incapables de résister à une certaine pression lorsqu'un grand rendez-vous sportif pointe le bout de son nez. Résultat : le PSG ne peut pas contrôler sa peur quand celle-ci apparaît lors d'un moment chaud durant un huitième ou un quart de finale retour de Coupe d'Europe.


Ce fut le cas mardi devant Manchester United (défaite 3-1, avec un penalty décisif encaissé dans le temps additionnel). Ce fut le cas en 2017 contre Barcelone (défaite 6-1, avec trois buts décisifs encaissés à partir de la 88e minute). Ce fut le cas en 2016 à Manchester City (défaite 1-0, avec le but décisif encaissé dans le dernier quart d'heure). Ce fut le cas en 2014 face à Chelsea (défaite 2-0, avec le but décisif encaissé à quelques secondes de la fin du temps réglementaire). Ce fut le cas en 2013 en Catalogne (match nul 1-1, avec le but décisif encaissé à vingt minutes du terme). C'est tout ? Bien sûr que non. Le mal est présent depuis bien plus longtemps, comme le montre par exemple le 4-3 administré en 2001 par La Corogne lors de la phase de poules de C1, alors que les Espagnols perdaient encore 3-0 à l'heure de jeu. Et si les voleurs changeaient leurs habitudes et choisissaient désormais de commercialiser les glandes surrénales, celles qui produisent le cortisol favorisant le stress ?


Recevoir au retour représente-il encore un avantage ?


Faire un voyage afin de se mesurer à son adversaire avant de le cueillir chez soi en guise de revanche, est-ce un bon plan ? Pas sûr. Pas sûr du tout, même. Alors que l'on a souvent, par le passé, estimé que recevoir au retour représentait un avantage – c'est même pour cela que les premiers de groupe, récompensés, se déplacent à l'aller contrairement aux deuxièmes –, la semaine actuelle ne vole pas dans le sens du vent.


Sur les quatre équipes qui viennent de se qualifier en quarts de finale de LDC, une seule a ainsi eu le plaisir de fêter son passage au tour suivant avec ses supporters. Il s'agit de Porto, qui a donc pu compter sur son public pour le pousser à sortir la Roma en prolongation. Mais pour le reste, Tottenham, l'Ajax et MU ont tous su faire la différence en terres étrangères (même si les premiers l'avaient également fait à domicile à l'aller). Voilà pourquoi le Stade rennais peut croire encore davantage à l'exploit, lui qui a vu les lieux de ses oppositions avec Arsenal être inversés.


Le délit de sale gueule concernant la VAR risque-t-il de se généraliser ?


Elle ne fait pas de bruit contrairement à ceux qui l'entourent, mais elle porte la tronche du coupable idéal. Elle pensait pouvoir fermer certaines bouches grâce à sa collaboration avec les arbitres, mais elle observe à l'inverse les langues frustrées lui cracher constamment dessus. Elle a été appelée à la rescousse pour la plus grande des épreuves européennes inter-clubs dès cet hiver, mais elle est pointée du doigt dès qu'il y a quelque chose de plus profond à cacher. Et franchement, est-ce bien sérieux ?


Lorsque la Roma, incapable de valoriser son succès de l'aller, trébuche au Portugal, les médias transalpins et le président de la Louve se permettent de placer la vidéo en excuse bidon pour justifier leur faillite : « L’année dernière, nous avons demandé la VAR en Ligue des champions parce que nous nous sommes fait avoir en demi-finales. Ce soir, ils ont la VAR et nous nous faisons toujours voler. Patrik Schick a clairement été accroché dans la surface, la VAR le montre et rien n’est donné. J’en ai marre de ces conneries. » Idem pour le PSG et Neymar : « C'est une honte ! Et ils continuent de choisir quatre gars qui ne connaissent rien au football pour revoir l'action au ralenti... Cela n'existe tout simplement pas !!! Comment peut-on siffler une main alors qu'il est de dos ?? Ahh... allez vous faire f*** ! » Assez primaires, comme réactions. Sachant que sans VAR, ces décisions auraient pu être les mêmes. Et que sans VAR, certains fiascos étaient déjà là...



Unai Emery sera-t-il le premier entraîneur à remporter une des Coupes d'Europe actuelles avec Arsenal ?


Peu de chances que ce soit cette saison, en tout cas.


En revanche, celui qui a soulevé la C3 à trois reprises est d'ores et déjà devenu le premier coach à s'être incliné en terres françaises avec les Gunners. À titre personnel, c'était aussi la première fois qu'il perdait sur la pelouse rennaise. Voilà, c'était la minute pas gentille avec Emery.


Avec qui Adrien Rabiot a-t-il signé un contrat secret ?


Les images sont horribles. Après l'élimination du PSG, elles montrent Adrien Rabiot et son bonnet chantonner dans une boîte de nuit. In-to-lé-ra-ble pour Antero Henrique, qui dénonce la faute gravissime du milieu de terrain sur RMC : « Je trouve inacceptable l'attitude et le manque de professionnalisme d'un joueur comme Adrien Rabiot envers le club, ses coéquipiers et ses supporters. Je rappelle que, jusqu'au 30 juin 2019, il fait partie de notre effectif. »


Oui, mais ce que ne sait pas le directeur sportif, c'est que l'international français s'est déjà engagé avec un autre club. Et que s'il était debout à cette heure tardive dans un lieu l'invitant à bouger son body, c'est tout simplement parce qu'il fêtait le succès de sa nouvelle équipe. Laquelle ? Les rumeurs ont d'abord cru à Chelsea ou Naples, avant de se rappeler que la vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux jeudi matin et que Blues comme Napolitains n'avaient donc pas encore joué. Comme toutes les autres teams participant à la C3. Tottenham ? Impossible, le bouclé ayant récemment refusé les Spurs. Quant à Porto et l'Ajax Amsterdam, ils n'ont pas vocation à lui offrir un salaire suffisant. Ne reste donc que... Manchester United. Dur.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible

Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi 2
Hier à 18:19 La World Leagues Forum crée un comité pour lutter contre le racisme 3
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
À lire ensuite
Surprise sur prise