Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Chelsea/Tottenham (0-0)

Les Blues et les Spurs arrangent les Gunners

A la base, ça devait être un match entre deux équipes du Top 5 de Premier League. Mais à cause de la fatigue, de l’horaire du match, de la chaleur ou encore des limites des deux équipes, tout simplement, ce fut tout autre chose.

Modififié
Chelsea - Tottenham : 0-0

Il y en a au moins un qui s’est régalé en regardant ce match : Arsène Wenger. Le manager des Gunners, que les « spécialistes » envoyaient en Europa League l’an prochain, savait pourtant que vu le style de jeu de son équipe, il allait pouvoir retrouver la troisième place sans mal. C’est fait, et ce n’est pas demain qu’il va se faire déloger. Parce que comme le disent tous les défenseurs de la Liga, en Premier League aussi, deux équipes doivent se dépatouiller avec des formations quelconques. C’est la principale conclusion de ce Chelsea – Tottenham, aussi passionnant et rythmé qu’un Nancy – Lorient. On parle pourtant d’une opposition entre deux équipes du top 5 anglais.

Au départ, il y a pourtant un enjeu. Il y a même une belle opposition entre Franck Lampard et Scott Parker. Les deux joueurs anglais avaient été recrutés au début de l’ère Abramovitch. Le premier avait vampirisé les titularisations dès le départ, forçant le second à partir à Newcastle. Mais c’était il y a bien longtemps et ça se voit sur le terrain. A leur image, les deux équipes tirent la langue, ne semblent pas capables de jouer en plein cagnard. Une technique plus que limitée, un mouvement qui ne concerne que les éléments offensifs qui sont certains de toucher le ballon, et voilà un match qui se déroule pendant près de 45 minutes sans une véritable occasion. La faute à une défense en bois, Tottenham n’arrive pas à relancer correctement. Du côté de Chelsea, le triangle Essien – Lampard – Ramires trottine toujours autant. Il y bien une incursion de "Lamps" dans la surface mais l’arbitre ne siffle pas péno. Juste avant de renvoyer les équipes aux vestiaires, Van der Vaart offre aussi une occase à son équipe. Une énorme, un tir à bout portant sur Cech. Mais le portier fait un double-arrêt de grande classe.


Là où ça commence vraiment à devenir inquiétant, c’est qu’il n’y a pas de changement pour la seconde période. Les mêmes cramés vont tenter de marquer. Dur. Quand Di Matteo fait un changement, c’est juste pour remplacer Bosingwa par David Luiz… Les Pablo Correa de Premier League vont attendre le dernier quart d’heure pour prendre des risques avec les rentrées de Torres et Saha. Et les résultats s’en font sentir. Mata met un coup franc sur la base du poteau de Friedel, complètement aux fraises. Derrière, Adebayor part seul dans l’axe, efface Cech, frappe dans le but vide mais est contré direct par Cahill. Bale tape la barre derrière, ça ne veut décidément pas rentrer malgré l’activité de plus en plus marquante du Gallois. Mais c’est quand même sacrément brouillon. Comme Drogba, Sturridge, Torres ou Kaboul, qui veut apporter devant, mais qui reste un peu trop bourrin. Ca se termine sur un corner de Modric mal exploité, comme un symbole. Finalement, elle est pas si mal notre Ligue 1.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom

Hier à 14:08 EuroMillions : 123 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 17:52 À 44 ans, Marcelinho ne raccroche toujours pas les crampons 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:49 Fin de la grève des footballeuses espagnoles 5
Hier à 07:00 Viens mater Real Madrid-PSG lors d'une projection So Foot retentissante 1