Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Ligue des nations
  2. // Gr. 3
  3. // Portugal-France (0-1)

Les Bleus marchent sur la Luz

Trois jours après la gifle reçue face à la Finlande, l'équipe de France a été s'imposer au Portugal (0-1) en livrant l'un de ses meilleurs matchs depuis l'été 2018 et a décroché son ticket pour le Final Four de la Ligue des nations. On attendait une réponse, la voilà.

Modififié

Portugal 0-1 France

But : Kanté (54e) pour les Bleus.

Il y avait tous les ingrédients pour que la marmite déborde : des hommes piqués dans leur orgueil, d'autres poussés par une série ultra-positive, une équipe championne du monde contre une autre championne d'Europe, un ticket pour un Final Four. Et elle a débordé. Samedi soir, au bout d'une semaine qui a rappelé le bonheur que peut faire naître le foot de sélections, l'équipe de France devait répondre avec style après la gifle reçue face à la Finlande et ne pouvait se permettre de céder deux fois de suite pour la première fois depuis cinq ans. Verdict : les Bleus ont élevé leur niveau, et Deschamps a vu ses cadres renaître au cœur d'un 4-2-3-1 asymétrique convaincant. Au bout, ils ont obtenu une victoire précieuse (0-1).

Martial, de tous les bons coups et de tous les échecs


Il ne suffit finalement pas de grand-chose pour qu’un mec de 21 ans range son téléphone. Le secret ? Du jeu, de la maîtrise, de la qualité technique, des mouvements, un Griezmann solaire, un Pogba en jambes, un Kanté tout propre : bref, une équipe de France qui ose et qui cogne. Samedi soir, les Bleus se sont jetés sur le Portugal comme des champions du monde et les choix de Didier Deschamps ont aidé à cela. Trois jours après la défaite face à la Finlande, exit Giroud, welcome un trio Griezmann-Coman-Martial qu’un Kylian Mbappé masqué a regardé avec plaisir. Difficile de faire autrement tant la triplette s’est amusée au cours d’une première période dominée par l’équipe de France et où le double pivot portugais (Danilo Pereira-William Carvalho) a été percé à plusieurs reprises. Résultat, après une frappe lointaine de Cristiano Ronaldo facilement détournée par Lloris (6e), les Bleus ont enchaîné Rui Patrício. Un homme a alors été de tous les bons coups et de tous les échecs : Anthony Martial, un petit pion en 24 sélections au coup d'envoi, qui a buté une première fois sur le gardien portugais après un superbe service de Griezmann (12e), avant de frapper à côté (27e), de toucher la barre au bout d’une drôle de combinaison sur coup franc (30e) et de se heurter de nouveau à Rui Patrício sur un magnifique centre d’Hernandez (41e). L’équipe de France, soudain ramenée au scénario de la finale de l’Euro 2016, aurait mérité de rentrer au chaud avec un poil d’avance, mais juste avant la pause, Cristiano Ronaldo a jumpé et catapulté une tête au-dessus du but de Lloris, histoire de rappeler que le Portugal, bien que cadenassé offensivement, pouvait sortir une flèche à tout moment.

Kanté hold us


C’est aussi ce qu’a raconté le début de seconde période, lors duquel Hugo Lloris a jailli sur un pétard mouillé tiré par Bernardo Silva (49e) avant de voir ses potes repartir de plus belle. Bingo : neuf minutes après l’entracte, Adrien Rabiot a décidé de s’occuper du feu et a fait des étincelles côté gauche, trouvant un relais avec Griezmann avant d’allumer un Rui Patrício presque impeccable. Presque, car le portier de Wolverhampton a relâché le caramel du milieu de la Juve et a vu N’Golo Kanté surgir sous son nez pour ouvrir le score (0-1, 54e). Aux manettes, les Bleus se sont ensuite retrouvés en position d’enfoncer une seconde fois la porte, mais Pogba a été trop juste pour reprendre un centre de Rabiot (57e), et Martial a de nouveau vu Rui Patrício sauter dans ses pieds (65e). L’équipe de France a aussi aperçu José Fonte envoyer une tête sur le poteau de Lloris (60e) et Fernando Santos balancer la bombe Diogo Jota sur la piste pour faire brûler le gazon. Conséquence ? Les Bleus ont commencé à davantage subir, Kanté a continué à passer le balai aux quatre coins du terrain, Hugo Lloris s'est détendu pour sortir une praline de João Moutinho (75e) et un gros frisson est passé dans le dos de la défense française sur un centre de Cancelo côté droit (82e). Mais l'équipe de France a tenu le choc et tient un match référence, un vrai.


Portugal (4-3-3) : Rui Patrício - Cancelo, Fonte, R. Dias, Guerreiro - Danilo (Oliveira, 84e), B. Fernandes (J. Moutinho, 72e), W. Carvalho (Jota, 56e) - B. Silva (Trincão, 72e), Ronaldo, J. Félix (Paulinho, 84e). Sélectionneur : Fernando Santos.

France (4-4-2) : Lloris - Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez - Kanté, Pogba, Rabiot, Griezmann - Coman (Thuram, 59e), Martial (Giroud, 78e). Sélectionneur : Didier Deschamps.


Résultats et classement de la Ligue des nations A

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 16:00 Suspendu pour avoir touché... un pénis 18
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 11:00 Valencia poursuit sa carrière au Mexique 7 Hier à 09:30 Al Ahly s’offre une neuvième C1 africaine 11
À lire ensuite
Les notes de la France