Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Mondial U20
  2. // Gr.E
  3. // Mali-France (2-3)

Les Bleuets U20 font un sans-faute et joueront les USA en huitièmes

Modififié

Mali U20 2-3 France U20

Buts : Koita (14e) et Diakite (95e) pour les Maliens // Cuisance (12e), Diaby (65e) et Gouiri (87e) pour les Bleuets.

Carton plein pour les U20.

D'ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, l'équipe de France a livré une petite prestation, mais s'est tout de même imposée face au Mali (3-2), ce vendredi. Une rencontre au sommet de ce groupe E qui s'est jouée en trois temps. Car l'entame française est parfaite. Les Bleuets sont rapidement récompensés grâce à l'ouverture du score de Mickaël Cuisance (1-0, 12e) d'une sublime reprise du pied gauche après une récupération très haute dans le camp adverse. Son deuxième but dans le tournoi. Mais la réponse des jeunes Maliens ne s'est pas fait attendre. En effet, deux minutes plus tard, le jeune Sékou Koita efface facilement un Jean-Clair Todibo aux fraises en ce début de match, puis décoche une frappe au premier poteau qui trompe Meslier (1-1, 14e). Les jeunes Aigles prennent alors le match entre leurs pieds, et leurs épaules. Largement dominés par l'impact physique de leur adversaire, les Français voient même Todibo sortir sur blessure, et laissent leur adversaire s'approcher du but bien trop facilement, sans toutefois être vraiment mis en danger.


Au retour des vestiaires, c'est une tout autre équipe qui se présente sur le terrain. Les ouailles de Bernard Diomède laissent parler leur technique, et la domination physique de la sélection malienne se transforme petit à petit en une multitude de tacles à retardement. C'est assez logiquement que l'équipe de France obtient un penalty après un arrêt incroyable du gardien Koita sur une tête de Moussa Sylla, mais qui est malheureusement suivie d'une main d'un défenseur. Moussa Diaby, l'ailier du Paris Saint-Germain se charge de transformer le penalty (2-1, 65e). Une opposition très particulière pour lui, Sylla et Sissoko, tous les trois d'origine malienne. La suite ? Une démonstration des gamins français, profitant des espaces laissés par la sélection africaine, à l'image du troisième but inscrit par Amine Gouri (3-1, 87e) à la suite d'une action bien menée par Yacine Adli. La réduction de l'écart dans les ultimes secondes du match n'a que peu d'influence pour les Bleuets, mais elle est décisive pour la qualification du Mali qui passe au prochain tour à la différence de but.

Les Bleuets, eux, connaissent déjà leur adversaire : les États-Unis d'un certain Timothy Weah.



Mali (4-3-3) : Koita - Konate, Diaby, Kanoute, Konan - Camara, Sissoko, Traore (Diakite, 84e) - Koita, Kone, Konte (Traore, 57e). Entraîneur : Mamaoutou Kane.

France (4-3-3) : Meslier - Cozza, N'Dicka, Basila, Sissoko - Diallo, Todibo (Fofana, 30e), Cuisance (Gouiri, 84e) - Sylla, Alioui, Diaby (Adli, 78e). Entraîneur : Bernard Diomède.
CAR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article