Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro U21
  2. // Gr. C
  3. // Angleterre-France (1-2)

Les Bleuets retournent les Young Lions

Longtemps dominée et même menée au score dès le début de la deuxième période, l'équipe de France Espoirs a su profiter de sa supériorité numérique pour renverser l'Angleterre (2-1) grâce à une égalisation tardive d'Ikoné et un CSC au bout du temps additionnel. Complètement dingue ! Seule ombre au tableau : les Bleuets, qui ont foiré deux penaltys, pourraient bien avoir perdu Jonathan Bamba.

Modififié

Angleterre 1-2 France

Buts : Foden (55e) pour l'Angleterre // Ikoné (89e) et Wan-Bissaka (90e+5, CSC) pour les Bleuets.

C'est un ballon assurément perdu, voué à finir en six mètres. Jean-Philippe Mateta lui-même ne doit pas y croire énormément, au moment de se lancer dans une espèce de talonnage acrobatique pour le maintenir en jeu. Peu académique, le geste du buteur de Mayence suffit à foutre la pagaille dans l'arrière-garde anglaise, acculée depuis un bon quart d'heure. Surpris, le malheureux Wan-Bissaka claque un malheureux pointu qui trompe Dean Henderson, impérial jusque-là, et donne la victoire à des Français pourtant longtemps dans le dur (1-2). Improbable, mais salvateur.

Bernardoni et Upamecano en costauds, Dembélé au fond du seau


« Il faut être prêt dès le début. Il n'y a pas une grande marge d'erreur, on va devoir assumer directement. » À l'heure pour l'équipe de France Espoirs de retrouver l'Euro de sa catégorie, treize ans après son dernier match dans la compétition, Houssem Aouar a bien capté l'enjeu de cette première journée. Problème : le Lyonnais semble être le seul. Maîtres du cuir, les Young Lions dictent leur rythme et campent dans le camp tricolore, multipliant les ouvertures chaudes et les coups de pied arrêtés. Dans les deux cas, Bernardoni veille au grain, et c'est tant mieux. À ces belles intentions, les coéquipiers de Lucas Tousart ne répondent que par des pertes de balle express. Sur l'une d'elles, Upamecano, revenu en catastrophe, est à deux doigts de l'auto-goal sur ce centre de Sessegnon, mais le poteau sauve le colosse de Leipzig (14e).


Cette alerte a le mérite de secouer un peu les ouailles de Sylvain Ripoll, créditées d'un péno pour une faute de main anglaise. Mais Dembélé, trop dilettante, ne convertit pas l'offrande, pour ce qui constitue alors la première tentative tricolore du match (25e). En difficulté sur presque tous les ballons en profondeur, la France est à deux doigts de céder quand Gray ventile Ballo-Touré, mais manque de précision au moment de conclure (30e). Tout comme Dembélé, idéalement lancé par Bamba, mais qui bute à nouveau sur Henderson et manque l'occasion de se rattraper (35e). On en reste donc à 0-0 à la pause. Et c'est plutôt bien payé pour les Bleuets.

Ikoné règle la mire


Ce score nul et vierge, la France ne va le tenir que dix minutes en deuxième période. Le temps pour Foden de s'offrir une percée dans l'arrière-garde tricolore, d'envoyer Upamecano s'acheter un hot-dog et d'ajuster un Bernardoni médusé (55e). Délicieux. Assommés, les hommes de Ripoll sont proches de boire la tasse une nouvelle fois, mais un hors-jeu prive Sessegnon du break (58e). La réponse, c'est l'Anglais Choudhury qui se charge de l'apporter. Auteur d'un tacle violent dans la surface sur Bamba, la sentinelle des Young Lions voit rouge - en deux temps - et offre un deuxième péno lui aussi manqué par Aouar.


La malédiction se poursuit, Henderson commence son show. Une claquette et une parade main opposée pour sortir deux frappes d'Ikoné qui ne demandaient qu'à rentrer, quelques contres et sauvetages dans la boîte pour stopper les boulets français : rien n'y fait, les Bleuets n'y arrivent pas et s'apprêtent à se prendre les pieds dans le tapis. C'est compter sans Jonathan Ikoné qui, sur un ultime rush, venge Bamba d'un sublime tir du gauche et relance la France à quelques minutes du terme (89e). Quasi inespéré. Mais l'Angleterre n'a encore rien vu, et surtout pas remarqué Mateta qui se déploie pour refiler la patate chaude à un Wan-Bissaka déboussolé (90e+5). Déjà quasi éliminée cinq grosses minutes plus tôt, la France se retrouve donc en ballottage favorable dans ce groupe C.




Angleterre (4-2-3-1) : D. Henderson - Wan-Bissaka, Clarke-Salter, Tomori, Da Silva - Choudhury, Maddison - Gray (Abraham, 75e), Foden, R. Sessegnon - Solanke (Mount, 71e). Sélectionneur : Aidy Boothroyd.

France (4-3-3) : Bernardoni - Dagba, Konaté, Upamecano, Ballo-Touré - Reine-Adelaïde, Tousart (Mateta, 73e), Aouar (M. Thuram, 82e) - Ikoné, Mo. Dembélé, Bamba (Ntcham, 66e). Sélectionneur : Sylvain Ripoll.



Simon Butel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:28 Johan Micoud quitte la présidence de l'AS Cannes 8
Hier à 11:24 Un gosse de 13 ans marque un joli penalty acrobatique (mais non valable) 12
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible