Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Championnat du monde U20
  2. // Finale
  3. // France/Uruguay (0-0 4 tab 1)

Les Bleuets champions du monde !

Signé Alphonse. Après 120 minutes d'un ennui mortel et une séance de tirs au but toujours aussi cruelle, l'équipe de France U20 est devenue pour la première fois de son histoire championne du monde en disposant de l'Uruguay. Le spectacle n'était pas là, mais le résultat, lui, est historique. Les Bleus peuvent remercier Areola.

Modififié
Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. Ok, ce n'est pas les A, mais quinze ans après, l'équipe de France est de nouveau championne du monde, et c'est à peu près tout ce qu'on retiendra de cette finale disputée sur la pelouse (catastrophique) du stade Ali-Sami-Yen d'Istanbul. Finalement, en U20 ou chez les grands, un Uruguay-France, c'est toujours pareil. Rugueux, compact, tactique, stressant, un peu chiant. Dans un match qu'ils débutaient dans le costume jamais très agréable de favoris, les Bleuets se sont heurtés à la muraille uruguayenne de la première à la dernière minute.

Si Nicolás López, la petite pépite de l'AS Roma, allume la première mèche (4e), Paul Pogba lui répond illico en enrhumant plusieurs adversaires et frappant dans la foulée (8e). Dans le premier quart d'heure, la France domine, la France a le ballon, mais la France n'y arrive pas. C'est même López qui se procure la première grosse occasion du match en profitant d'une énorme double boulette de Naby Sarr (19e). Si un arrêt réflexe d'Alphonse Areola permet d'éviter le pire, le petit Naby a montré sur ce coup-là pourquoi Samuel Umtiti est titulaire à Lyon et lui, non. Après vingt minutes honnêtes, le rythme du match retombe de six ou sept crans et il est alors bien difficile pour le spectateur de s'enflammer comme il le voudrait. Alors que la France se montre étonnamment très fébrile sur corner, l'arbitre renvoie tout ce beau monde aux vestiaires.

Ballon crevé et poudre blanche

Le deuxième acte repart sur les mêmes bases. Mis en difficulté par la mini-Celeste, l'équipe de France n'est pas aidée par son duo de récupérateurs Pogba-Kondogbia, pas dans un grand jour. Les deux tours jumelles ne font pas les bons choix, mais ont au moins le mérite de faire parler l'impact physique. C'est d'ailleurs sur un énième duel que le Sévillan réussit la prouesse de... crever le ballon. Belle perf'. À part ça, pas grand-chose à se mettre sous la dent, même si le petit Laxalt utilise à fond ses quatre poumons. Le tempo déjà très haché du match est encore plus ralenti par les coups de sifflet incessants de M. Garcia Orozco, tout heureux de pouvoir exhiber sa petite ligne de poudre blanche à chaque coup franc. Alors que les deux équipes n'arrivent pas à enchaîner cinq passes d'affilée, le talent individuel prend vite le pas sur le jeu collectif. López et Thauvin amusent la galerie et montrent à tous les recruteurs présents au stade qu'ils ont bien un toucher de balle au-dessus de la moyenne. Les dix dernières minutes du temps réglementaire sont celles des gardiens. Si Areola, encore parfait ce soir, effectue une sortie pleine d'autorité dans les pieds d'Avenatti (79e), son homologue De Amores s'illustre dans la foulée en s'envolant sur une frappe de Veretout et en s'interposant devant Bosetti (84e). Le money time donnait (enfin) des idées aux protagonistes, mais les trois coups de sifflet de l'arbitre mettaient fin à une deuxième mi-temps globalement dominée par l'Uruguay.


Les trente minutes de purge supplémentaires sont l'occasion de voir les traditionnelles crampes au mollet et le fameux « les équipes sont coupées en deux, maintenant !  » des commentateurs en manque d'action. Mais à part ça, que dalle, malgré une sensible domination uruguayenne. Il était écrit qu'aucun but ne serait marqué dans les règles de l'art ce soir. La séance de tirs au but devait alors livrer son verdict. Pogba, Veretout et Foulquier ne tremblent pas. Alphonse Areola, lui, est impérial sur sa ligne et repousse les tentatives de Velázquez et De Arrascaeta, se rappelant au passage au bon souvenir du PSG. Pour cette génération dorée, le plus dur commence maintenant. Les U17 champions du monde en 2001 n'ont jamais réussi à confirmer. À eux de prouver qu'ils peuvent incarner le renouveau du foot français.

Par Benjamin Jeanjean
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 38 minutes Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 3 il y a 1 heure Christian Vieri derrière les platines 3

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16