Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro Espoirs
  2. // Gr.C
  3. // France-Roumanie (0-0)

Les Bleuets assurent la qualif' sans le spectacle

La France aime décidément se faire peur. Sans produire grand-chose, les Bleuets ont assuré le point du nul face à la Roumanie (0-0) pour assurer leur place en demi-finale de l'Euro U20, et la qualification aux Jeux de Tokyo, en 2020. Grosse satisfaction pour petite performance.

Modififié

France 0-0 Roumanie



Il fallait assurer le match nul, alors le match le fut. Assurés de faire la passe de deux en se neutralisant (qualification en demi-finale et aux J.O 2020), la France et la Roumanie ont livré ce soir un piètre spectacle collectif dans le dernier match de leur groupe C de l’Euro U20, seulement rehaussé de quelques contrôles magnifiques de George Pușcaș. Voilà où l’on en est : signaler les contrôles. Les Bleuets retrouveront donc l'Espagne vendredi prochain en demi-finale... et il faudra faire mieux.

Hagi Hagi, et vos idées ont du génie


La semaine de brevet vient d’être repoussée ? Voilà qui tombe bien : l’opposition du soir est l’occasion de réviser ses mathématiques. Au coup d’envoi, Français et Roumains occupent la tête de leur groupe C avec six points chacun, et une différence de buts à l’avantage des seconds (+5 contre +2). Les scénarios sont aussi nombreux que les connexions dans le cerveau de Christopher Nolan, alors autant faire court : la France serait bien inspirée de gagner ou, à défaut, de garder le nul. Dans le stade de Cesena qui dégueule de 11 000 supporters roumains, les Bleuets filent donc bille en tête vers les cages de Radu, l’un des neuf joueurs des Tricolorii Mici évoluant déjà en équipe A nationale.


Mais les déviations de Mateta, aligné à la place de Dembélé, ne trouvent personne, Ikoné se plante dans les cannes de Boboc et le milieu Tousart-Guendouzi-Ntcham n’est pas assez créatif pour faire la différence. En face, les facilités techniques de Hagi et Pușcaș remettent tranquillement la Roumanie à flot, épuisant Amian et Sarr comme des profs de prépa en juin, le premier étant d'ailleurs à une trace de craie de concéder un penalty (18e). L’adversité est à surveiller comme un bâton de dynamite, mais les deux équipes partent en récré sans une occasion franche : Yves Montand doit traîner dans les parages.

Des sorties plutôt que des arrêts


En réalité, les deux bandes de Ripoll et Rădoi se dirigent à pas de velours vers une issue qui les arrange toutes les deux : le 0-0. Un tel résultat qualifierait les deux équipes pour les demi-finales de l’Euro et, surtout, pour les JO de Tokyo en 2020, ce qui en jette un peu et incite de fait au repli. D’autant que sur le pré, la France a décidément de la colle aux pieds, et fait tourner la balle en attendant les exploits individuels d’Ikoné, Mateta et Thuram, qui peine déjà à cadrer trois frappes de suite (53e). Amian, tantôt dépassé, tantôt dépassant, parvient à décocher un centre rasant pour Mateta, légèrement trop court (68e). Puis, sur la contre-attaque, fulgurante, Pușcaș régale d’un contrôle merveilleux, mais bute sur la très bonne sortie de Bernardoni (69e).


Après une petite période d’apathie, le dernier quart d’heure effraie : les Roumains y ont déjà collé six buts en deux matchs, et Rus manque de remettre le couvert, déviant un coup franc sur l’épaule de Lucas Tousart qui frôle le poteau (79e). Ripoll retarde les changements, puis lâche Reine-Adélaïde et Del Castillo dans la bataille pour garder le bloc haut. L’histoire en restera là, les Bleuets peuvent se mettre à rêver : voilà 31 ans qu’ils courent après un sacre dans un Euro Espoirs. S’ils peuvent en plus agrémenter tout cela d’un peu de jeu face à l’Espagne vendredi prochain en demi-finale, cela éviterait de perdre une soirée.




France (4-3-3) : Bernardoni - Amian, Konaté, Upamecano, Sarr - Tousart, Ntcham, Guendouzi - Ikoné (Reine-Adélaïde, 83e), Mateta, Thuram (Del Castillo, 83e). Sélectionneur : Sylvain Ripoll

Roumanie (4-2-3-1) : Radu - Manea, Nedelcearu, Rus, Boboc - Nedelcu, Cicâldău (Băluță, 59e) - Olaru (Dragomir, 72e), Hagi, Coman - Pușcaș (Petre, 82e). Sélectionneur : Mirel Rădoi


Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article