Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Gr. A
  3. // France-Corée du Sud (4-0)

Les Bleues découpent la Corée en quatre

Portée par une première période brillante marquée par un doublé de Wendie Renard, l'équipe de France a parfaitement lancé son Mondial vendredi soir et a cartonné la Corée du Sud au Parc des Princes (4-0). Le sens de la fête.

Modififié

France 4-0 Corée du Sud

Buts : Le Sommer (9e), Renard (35e, 45e+2) et Henry (85e) pour les Bleues

Les notes de la Corée du Sud

Il fallait que ça pète. Parce que le ciel, sombre tout au long de la journée, ne demandait que ça, parce que le public n'avait pas eu sa dose de sensations fortes à Roland-Garros et parce que c'est ce que l'événement demandait. Hier, Corinne Diacre le hurlait à qui voulait l'entendre : ses filles étaient « prêtes » . Il ne restait qu'à faire suivre les actes aux paroles, après une cérémonie d'ouverture où l'on aura vu un sosie de Maxwel Cornet se tordre les bras sur du Jain. Les Bleues, elles, auront préféré tordre leurs invitées : 4-0, circulez.

Renard, chenapan !


Si le froid glacial qui embrasse le Parc donne à ce début de Mondial un côté dramatique et anxiogène, il ne fait pas paniquer les Bleues. Dès les premières minutes, le plan de jeu du gang de Diacre est clair et assez visible. Des sorties de balle propres, au sol, du jeu dans les espaces, des triangles posés dans un cœur de jeu sud-coréen naufragé, puis des coups, des coups, toujours des coups. Poussées dans les cordes, les filles de Yoon Deok-yeo sont brassées dans tous les sens, notamment dans le couloir droit français où la paire Torrent-Cascarino s’amuse à faire boire la tasse à une Jang sans brassard. La secousse créée par l’éviction de Gauvin du onze de départ pour deux retards à l’entraînement dans la semaine est rapidement évacuée, et le 4-2-3-1 tricolore en met partout. La France fait gronder le tonnerre, Amandine Henry lâche le premier éclair, et Eugénie Le Sommer s’occupe de planter la première flèche au bout de neuf minutes. On se dit alors que la Corée du Sud, incapable de gêner la relance française, vient de tendre les joues pour prendre une torgnole. Pas faux : aventurière modèle, Griedge Mbock s’imagine même en maîtresse es claques, mais manque d’abord une bicyclette avant de se voir refuser un but pour un hors-jeu limite. Pas de problème, sa pote lampadaire, Wendie Renard, libre de tout marquage, s’occupe de l’affaire et claque deux têtes avant la pause, posant les Bleues avec trois buts d’avance aux citrons. Le couvercle a sauté.


Apéro laboratoire


Cette première période est un laboratoire, où l’équipe de France bosse les combinaisons, notamment sur corner (dix lors des quarante-cinq premières minutes), force principale de ces Bleues, tout en empilant les tartines. Les Sud-Coréennes sont dépassées tactiquement, techniquement et psychologiquement, là où les Françaises sont impeccables dans les projections. L’adversaire étant foudroyé à la pause, l’objectif de l’après-entracte est de faire grimper la jauge de confiance alors que Diacre conserve les mêmes femmes pour repartir sur le tapis. La seconde période repart sur les mêmes bases, Kim continuant d'inquiéter et Kim ne faisant rien pour la rassurer, alors que Kim se débat comme elle peut, laissant Lee dans de beaux draps. Les Bleues sont malgré tout moins tranchantes, et il faut attendre l'heure de jeu pour voir Henry bander son arc. Alors que la kermesse baisse un peu en intensité, le public du Parc décide alors d'allumer les flashs de téléphone. Une étrange animation qui pousse Diani à glisser un petit pont à son marquage du soir alors que Diacre lève la punition de Gauvin. Un signe au milieu d'une première nuit parfaite, bouclée par un quatrième but signé Henry (85e) : la France a parfaitement plongé dans ce Mondial.


France (4-2-3-1) : Bouhaddi – Torrent, Mbock, Renard, Majri (Perisset, 73e) – Henry, Bussaglia – Cascarino (Gauvin, 70e), Thiney (Geyoro, 86e), Le Sommer – Diani. Sélectionneuse : Corinne Diacre.

Corée du Sud (4-3-3) : Kim – Kim, Hwang, Kim, Jang – Lee (Lee, 69e), Ji, Cho – Kang (Kang, 52e), Jung (Yeo, 86e), Lee. Sélectionneur : Yoon Deok-yeo.




Par Maxime Brigand, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 08:33 Ce qu’il va se passer lors de France-Brésil 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
vendredi 21 juin « Les Américaines font tout mieux et plus vite que les autres » 10 mercredi 12 juin Ce qu’il va se passer lors de France-Norvège 4 lundi 10 juin Portrait : qui es-tu, Julie Debever ? 2 lundi 10 juin Portrait : qui es-tu, Sakina Karchaoui ? 14 lundi 10 juin Portrait : qui es-tu, Viviane Asseyi ? 2 dimanche 9 juin Portrait : qui es-tu, Kadidiatou Diani ? 1 dimanche 9 juin Portrait : qui es-tu, Amel Majri ? 2