Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Bonne année 2019

Les 10 jeunes à suivre en 2019

Ils sont encore petits, ils sont beaux, ils ont l'avenir pour eux, ils sont parfois déjà connus et il y a des chances pour qu'ils écrivent la nouvelle année. Eux, ce sont les pépites à observer dès le mois de janvier. Et au moins jusqu'en décembre.

Modififié

Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam, Pays-Bas)


Tout le monde en a bien sûr déjà entendu parler, et c'est justement très loin d'être terminé. Énorme avec l'Ajax Amsterdam, la promesse hollandaise attire en effet les plus grands. Le Paris Saint-Germain est sur le coup, Barcelone aussi, et un gros transfert devrait voir le jour cet été. « L’aspect financier est très important, a confirmé le directeur sportif Marc Overmars sur le site officiel du club néerlandais. Dans le passé, les joueurs restaient à l’Ajax jusqu’à l’âge de 24, 25, ou 26 ans, mais cette période est révolue. Maintenant, les meilleurs talents s’en vont quand ils ont vingt ou 21 ans. »

Vidéo

Il faudra alors voir ce que donne le milieu de terrain dans une nouvelle équipe, comment il s'adapte à un nouveau championnat, ce qu'il peut offrir avec de nouveaux partenaires. Mais on voit mal comment il pourrait se péter la gueule, même si les raisons qui ralentissent une carrière sont aussi nombreuses que les recruteurs qui suivent le garçon. En attendant, ses actuel supporters ont encore quelques mois pour se rincer l'oeil.


Ryan Sessegnon (Fulham, Angleterre)


À l'heure actuelle, il se bat pour le maintien en Premier League. Mais son talent devrait vite lui permettre de lutter pour des places situées plus haut. Seul éclair avec Aleksandar Mitrović dans l'effectif de Fulham, le petit bonhomme de 18 piges est déjà incontournable chez les Cottagers.

Vidéo

La saison dernière, le Britannique a d'ailleurs disputé pas moins de 49 rencontres de deuxième division ! Dynamique et rapide, le Londonien d'origine ne devrait pas s'éterniser chez le relégable. Et pourrait alors montrer ce qu'il a dans le bide à un niveau un poil supérieur.


Jadon Sancho (Borussia Dortmund, Angleterre)


Ex-ce-ptio-nnel. Ces dernières semaines, le gamin a tout explosé. Pas pour rien, d'ailleurs, que le Borussia Dortmund se promène en tête de la Bundesliga. Doté d'un pouvoir d'accélération foudroyant et générateur régulier d'occasions à foison, Sancho fait hurler le mur jaune en faisant pleurer les défenses adverses.

Vidéo

Avec six buts (et sept passes décisives) en dix titularisations en championnat, Jadon prouve en plus qu'il n'est pas maladroit face aux cages. Forcément, le petit est suivi. Marca a par exemple cité le Real Madrid, Barcelone et le Bayern Munich comme possibles acheteurs. À suivre.


Diogo Dalot (Manchester United, Portugal)


C'est l'histoire d'un type qui n'a disputé que sept parties avec l'équipe première de Porto, et qui se retrouve du jour au lendemain à Manchester United. Aussi précoce que les autres, le défenseur a déjà presque autant joué avec les Red Devils qu'au Portugal.

Vidéo

« Il a beaucoup à apprendre, il n'a que 19 ans mais il est déjà costaud avec un sacré physique, disait de lui José Mourinho avant de s'en aller. Il est très bon techniquement, et c'est quelqu'un qui est heureux sur un terrain. Il va toujours vers l'avant, possède une bonne qualité de centre.  » Et le Special One de voir carrément en Dalot le latéral droit de MU « pour les dix prochaines années » . À lui de le prouver.


Issa Diop (West Ham, France)


« Félicitations au scout qui a repéré ce gamin de 21 ans. Issa Diop est un monstre. Il gagne tous les duels. » Encore une fois, c'est Mourinho qui pose un avis quasi définitif sur le garçon. Sauf que le Lusitanien n'est pas le seul entraîneur à partager cet opinion en Premier League.

Vidéo

Arrivé à West Ham l'été 2018, l'ancien Toulousain a mis le pays dans sa poche en un rien de temps. Un exploit sur lequel se sont péter les dents pas mal de ses compatriotes. Solide comme un roc en charnière centrale, Diop a tout pour sortir une grosse année. Et envisager l'équipe nationale ?


Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam, Pays-Bas)


L'Ajax regorge de jeunes pousses destinées à régner sur le football, ce n'est pas nouveau. Avec De Jong, De Ligt est l'autre poupée à scruter de près. Car à même pas vingt bougies soufflées, l'arrière central commence à creuser un gros trou dans lequel il fait tomber tous les attaquants qu'il croise, que ce soit avec Amsterdam ou les Pays-Bas.

Vidéo

Les rumeurs, toujours aussi réactives, l'envoient donc à Manchester United, à la Juve ou au Barça. Lui préfère pour le moment écouter les conseils des anciens. Ou les compliments d'Edwin van der Sar, au choix : « Matthijs est très mature pour son âge. Il a le physique d'un jeune homme de 24 ans (...) Il est fort avec les deux pieds, il a une excellente variété de passes, il peut s’imposer de la tête, marquer des buts et il est déjà un vrai leader de défense. » Rien que ça.


Vinícius Júnior (Real Madrid, Brésil)


Oui, il pourrait s'agir d'un pétard mouillé. OK, peut-être que beaucoup trop de bruit a déjà entouré le Sud-Américain atterri chez les Merengues en 2018. Certes, de nombreux Brésiliens au potentiel XXL se sont pris les pieds dans le tapis alors qu'on leur annonçait un futur radieux. Mais la recrue du Real Madrid vaut sans doute la peine de prendre le risque d'être déçu.

Vidéo

Présenté comme un crack, Vinícius n'est pas encore sorti de son cocon, précieusement conservé à l'intérieur de la Maison Blanche. Mais 2019 pourrait le voir briller, vu ses minutes récentes qui augmentent progressivement. «  Ni moi, ni le staff du Real Madrid, ni ma famille n’imaginions un tel début. On savait qu’il y aurait une année d'adaptation, a-t-il d'ailleurs assuré. Mais ça a été plus vite que prévu, grâce notamment à Casemiro et Marcelo. J’ai débuté avec la Castilla et maintenant, j’ai plus de temps de jeu avec l’équipe première. » La suite, vite.


Justin Kluivert (Roma, Pays-Bas)


Encore un produit du centre de formation de l'Ajax. Mais celui-ci a déjà pris son envol pour un gros club du Top 5 européen, en l'occurence la Roma et la Serie A. Où il commence tranquillement à s'amuser (six titularisations en championnat, quatorze matchs, un but). Assez impressionnante, sa capacité à éliminer est limitée par quelques défauts qui restent à travailler.

Vidéo

Cependant, pas de quoi douter de lui pour l'instant : à 19 berges, l'attaquant a du temps devant lui pour progresser et démontrer qu'il ne partage pas que le nom de son daron. Pourquoi donc ne pas sortir une année 2019 du même acabit que la saison 2017-2018 (dix caramels en trente matchs de championnat) ?


Moise Keane (Juventus, Italie)


Le terrain, le terrain, le terrain. Si Keane veut connaître une grande année et donner un aperçu de ce que la nature lui a offert, une condition primordiale est requise : jouer. Or, la concurrence est franchement exacerbée à la Juventus.

Vidéo

Du coup, de nombreux possibilités de prêt sont évoqués (notamment en France, avec l'Olympique de Marseille ou Nice). L'Italie et les fans de la Squadra Azzurra verrait ainsi d'un bon oeil que le jeune Moise aille se faire les dents ailleurs, à l'intérieur des frontières ou à l'extérieur. Après cette étape seulement, il pourra tenter de marcher sur l'eau. En portant la Vieille Dame sur son dos.


Trent Alexander-Arnold (Liverpool, Angleterre)


Le petit chouchou d'Anfield Road. En même temps, il y a de quoi : après vingt printemps d'existence, le latéral enchaîne les grosses prestations avec le maillot rouge, et a d'ores et déjà balayé la concurrence pour faire sien le couloir droit.

Vidéo

Certains le devinent en futur capitaine du club, d'autres en pilier de la sélection anglaise qu'il a découverte en milieu d'année 2018. Une chose est sûre : au regard de la forme des Reds, Alexander-Arnold va faire parler de lui. Même s'il est plus silencieux et fait moins de vague que ses partenaires.


Hors-liste : Kylian Mabppé (Paris Saint-Germain, France)


Évidemment, hein...

Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 7 heures Paul Scholes bientôt entraîneur ? 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi