Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des confédérations
  2. // Allemagne-Chili

Leon Goretzka passe à la vitesse supérieure

Considéré comme l'un des plus grands talents du football allemand, Leon Goretzka a mis du temps à confirmer les espoirs placés en lui, la faute notamment à de nombreuses blessures. Mais à 22 ans, en apprenant à dompter son corps capricieux, le joueur de Schalke 04 semble être enfin prêt à tout casser.

Modififié
Avec sa petite tête d'ourson, Joshua Kimmich passerait volontiers pour un jeune homme bien sage, pas du genre à se faire remarquer. Pourtant, lorsqu'il faut asséner quelques vérités, le joueur du Bayern Munich est toujours là. Lundi soir par exemple, après la victoire de l'Allemagne contre l'Australie, il n'a pas hésité à exprimer son mécontentement à la suite de la désignation de Julian Draxler comme homme du match. « Pour moi, Leon Goretzka a été de très loin notre meilleur joueur sur le terrain aujourd'hui  » , a-t-il sèchement déclaré en zone mixte. Cette citation a bien évidemment été reprise par une grande partie de la presse allemande.


Plus qu'une attaque envers Julian Draxler, beaucoup y ont vu, à juste titre, une reconnaissance du travail fantastique effectué par Leon Goretzka lors de cette première sortie de la Mannschaft. Du reste, si le comité de la Coupe des confédérations a préféré un nom ronflant à celui du milieu de terrain de Schalke, l'Allemagne, elle, ne s'y est pas trompée et a salué à l'unanimité la performance de Goretzka. Kicker lui a notamment attribué la note de 1,5, soit la deuxième meilleure possible. Avec une implication sur les trois buts allemands, 10 tirs et 2/3 des duels remportés, difficile de ne pas voir en lui le grand gagnant de cette rencontre. Une belle récompense pour celui qui, il y a moins d'un an, quittait le Brésil dès la fin du premier tour des JO en raison d'une blessure à l'épaule.

Un corps moins capricieux


Les blessures, ce sont elles qui ont largement ralenti la progression de l'international allemand. Arrivé à Schalke 04 à seulement 18 ans en provenance du club voisin de Bochum, Leon Goretzka devait apporter la lumière au club de Gelsenkirchen. Malheureusement pour Schalke, si sa première saison solide lui permet même d'être dans la pré-sélection pour le Mondial brésilien, les deux suivantes sont très compliquées. La faute à de nombreuses blessures, notamment au dos et à l'épaule. En 2014-2015, il ne prend part qu'à onze rencontres. Les Jeux olympiques 2016, qu'il ne peut disputer intégralement, agissent finalement comme un déclic. « Si tu es blessé tout le temps, ce qui était mon cas, tu ne te concentres que sur un objectif : retrouver ton niveau de jeu. Du coup, tu ne progresses pas. Pour atteindre le palier suivant, tu dois être en forme » , assurait-il au magazine 11 Freunde il y a quelques semaines.


Pour être en forme, progresser et enfin devenir un taulier, Goretzka décide en rentrant du Brésil de tout changer : « Si ça va mieux pour moi en ce moment, c'est parce que j'ai changé beaucoup de choses. J'ai par exemple découvert que j'avais une inflammation chronique de l'intestin qui me fatiguait beaucoup. J'ai donc changé de régime et je ne mange plus de porc, plus de lait, plus de gluten et plus de noix. » Ces changements drastiques à la Djokovic payent. Cette saison, malgré les difficultés rencontrées par le club, Leon Goretzka a impressionné. Si ses stats restent en deçà des espérances (5 buts / 5 passes décisives en championnat), sa vision du jeu, sa polyvalence et son leadership ont été loués par tous. Comme lorsqu'il évoluait encore au VfL Bochum et que tout le pays se l'arrachait. S'il a participé en grande partie aux qualifications pour l'Euro U21, c'est bien à la Coupe des confédérations qu'il se trouve en ce moment, entre autres parce que Joachim Löw sait qu'il pourrait être utile l'an prochain. « Leon fait partie de ces deux-trois joueurs présents en Russie qui ont de grandes chances de revenir l'été prochain » , a déclaré le sélectionneur allemand en conférence de presse.

La Russie avant de changer d'air ?


Si le Mondial 2018 se rapproche, ce n'est pas encore la préoccupation principale de Leon Goretzka, qui ne sait même pas où il évoluera la saison prochaine. Alors qu'il ne lui reste plus qu'une année de contrat avec Schalke, un départ semble de plus en plus probable. Christian Heidel, le directeur sportif du club de la Ruhr, a bien sûr répété à de nombreuses reprises qu'il ferait tout pour le garder, mais le départ gratuit de Sead Kolašinac pour Arsenal a changé la donne. Le club a besoin d'argent. Depuis quelques semaines, le Bayern Munich, qui avait déjà cherché à le recruter lorsqu'il était à Bochum, apparaît comme le candidat le plus sérieux. L'agent de Goretzka, suivi depuis des mois par les caméras de Sky Sport News, a été aperçu de nombreuses fois aux abords de la Säbener Strasse.


La Coupe des confédérations n'est peut-être pas la compétition la plus suivie, mais si ses performances ressemblent toutes à celles du premier match, difficile de l'imaginer rester du côté de Gelsenkirchen. Bien qu'il se définisse dans les colonnes de 11 Freunde comme un « romantique du football » , plus attaché aux émotions que procure le football qu'aux performances, Leon Goretzka avoue aussi à demi-mot qu'il aimerait bien pouvoir travailler plus tranquillement. Alors que Schalke vient de nommer son quatrième entraîneur en moins de quatre ans, la stabilité ne semble toujours pas au programme à Gelsenkirchen. Compliqué, dès lors, pour un joueur aussi talentueux et important que Goretzka, de ne pas faire le choix de la raison.

Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 98
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Pickford, portier de luxe