Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bayern-Leipzig (0-0)

Leipzig tient tête au Bayern

Étouffé en première période, beaucoup plus inspiré et combatif après la pause, Leipzig a rendu coup pour coup au Bayern, logiquement tenu en échec sur sa pelouse. Seul regret pour les Saxons, leur maladresse dans le dernier geste, qui les a peut-être privés d'envoyer au tapis un Rekordmeister tout sauf impérial ce dimanche.

Modififié

Bayern 0-0 Leipzig



À choisir, on dirait que l'examen est du genre réussi. Leipzig a-il vraiment ce qu'il faut dans le bide pour regarder le Bayern dans le blanc des yeux cette saison ? Les Saxons, largement dominés en première période, enthousiasmants en seconde, ont semble-il répondu par l'affirmative ce dimanche. Il aura seulement manqué aux protégés de Nagelsmann un point final, une conclusion épique en forme de but, pour parachever entièrement leur démonstration.

Gros Bayern, petite finition


Coquinou d'entrée, le Bayern impose vite sa domination à Leipzig, contraint de se soumettre dès l'engagement. Pas effrayés pour un sou par le dauphin de Bundesliga, les Munichois se font plaisir, tout de suite : Alcántara allume une première mèche soufflée par un plongeon de Gulácsi, quand les latéraux, Davies comme Pavard, font quasi office d'ailiers bis et bombardent en centres tendus la surface saxonne. Forcément, au quart d'heure de jeu, Leipzig suffoque, avec 27 minuscules pourcents de possession de balle.


Et alors ? Alors rien du tout. Inspiré dans la construction, le Bayern peine dans la finition, en se grillant les neurones les nombreuses fois où Gnabry et compagnie se retrouvent dans la surface adverse. Les fameuses dernières passes sont irrémédiablement manquées, et seul Lewandowski garde toute sa tête dans les seize mètres : le Polonais, servi par un centre de Müller, signe un tir vicelard du gauche peu avant la pause, mais sa tentative est déviée in extremis par Upamecano sur sa ligne. De quoi permettre aux poulains de Nagelsmann de garder l'équilibre et de progressivement s'éloigner du gouffre, en retrouvant un chouïa plus de souffle dans la seconde moitié de la première mi-temps.

Un frisson nommé Leipzig


Bonheur, le scénario semble opérer un drôle de retournement après la pause. C'est le Bayern qui revient morose sur la pelouse, quand Leipzig n'est enfin plus avare en sensations. Lancé par un centre de Tyler Adams, Sabitzer vendange une énorme occasion face à la cage quand Werner, complètement esseulé au point de penalty, saccage aussi une offrande de Nkunku à l'heure de jeu. Côté bavarois, seul Lewandowski semble se secouer le popotin, alors que l'avant-centre, fauché par Upamecano, pense même obtenir un penalty, finalement refusé pour un léger hors-jeu après recours à la VAR.


Dominé dans l'intensité, le Rekordmeister ne peut dès lors plus qu'étouffer les braises, alors que la suite du match tombe dans un faux rythme beaucoup moins enlevé. Goretzka, après avoir sollicité un une-deux millimétré avec Lewandowski, pense bien tuer le suspense, mais son tir est dévié par une parade au sol remarquable de Gulácsi. Finalement, le soufflé retombe, les fautes techniques se multiplient et les deux formations finissent par se quitter sur un nul aux contours logiques. Moitié soulageant, moitié frustrant pour Leipzig : les Saxons manquent une belle occasion de chiper la première place du championnat aux Munichois, qui achèvent eux de montrer que leur domination sur la Bundesliga est tout sauf implacable cette saison.




Bayern (4-2-3-1) :Neuer - Pavard, Alaba, Boateng (Hernandez, 67e), Davies - Kimmich, Alcántara - Gnabry (Coutinho, 60e), Goretzka (Coman, 85e), Müller - Lewandowski. Entraîneur : Hans-Dieter Flick.

Leipzig (4-3-3) :Gulácsi - Klostermann, Upamecano, Halstenberg, Angelino - Sabitzer, Laimer, Adams - Olmo (Schick, 69e), Werner (Poulsen, 90e+4), Nkunku (Lookman, 82e). Entraîneur : Julian Nagelsmann.


  • Résultats et classement de Bundesliga

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE

    Hier à 14:15 Viens mater OL – Juve lors d’une projection So Foot de tous les exploits 1 Hier à 14:12 En Aveyron, un appel à la grève des arbitres après une agression 5 Hier à 14:03 Dans les Hauts-de-France, un tournoi féminin pour lutter contre le cancer 2
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 11:41 Arsène Wenger veut modifier la règle du hors-jeu 55
    À lire ensuite
    Montpellier frustre Sainté