Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrage
  3. // Lens-Dijon

Le Vachoux qui rit

Accroché au Racing, mais peu utilisé cette saison par Philippe Montanier, Jérémy Vachoux, dont le départ pour Orléans cet été est déjà plié, sera sous les projecteurs jeudi soir à la suite de l’expulsion de Jean-Louis Leca à Troyes. Pas mal pour un pot de départ.

Le compteur du boucher de Vernon en est à deux victimes : le Paris FC et l’ESTAC. Une troisième est sur sa liste, mais celle-ci, plus coriace, devra être découpée en deux fois, ce soir dans le Pas-de-Calais puis dimanche en Côte-d'Or. Il paraît pourtant que le coup du chapeau criminel de Philippe Montanier aurait pu arriver plus tôt, dès vendredi, au stade de l’Aube de Troyes, où, en plus de l’équipe locale, le coach du RC Lens n’est pas passé loin de s’offrir le scalp d’une porte. « Mais je ne suis pas très costaud, donc elle n’a rien » , a-t-il tenu à préciser. Mais que s’est-il passé, ce vendredi 24 mai 2019, à 18h44 ? Juste un contact, rien de plus, un simple coup d’épaule envoyé par Arial Mendy à Bryan Mbeumo que l'arbitre, Jérôme Brisard, a décidé de transformer en penalty. Résultat, Jean-Louis Leca, le gardien lensois, explose, vient coller son visage à celui de Brisard (ce qui ne se fait pas) et voit que ce dernier agite une double peine : expulsion du portier + penalty pour l’ESTAC. D’où la porte, sur laquelle Philippe Montanier a dû « se calmer » , lui qui jure que Leca lui a assuré qu’il « n’avait pas insulté l’arbitre. Et je le connais. S’il me donne sa parole... C’est un Corse, hein. » Mercredi soir, le gardien du Racing avait rendez-vous en commission de discipline pour livrer sa version des faits. Montanier, lui, avait un autre casse-tête à régler, car pour s’occuper de Dijon, sa troisième victime à abattre afin d’atteindre la Ligue 1, le bonhomme a besoin de compenser l’absence de Jean-Louis Leca. Pas de panique, voilà Jérémy Vachoux.

Numéro deux ? C'est terminé


« Heureusement que nous l’avons » , soufflait d’ailleurs vendredi dernier le technicien lensois, lui-même ancien gardien, qui a décidé de protéger au maximum cette semaine son portier de 24 ans. Pourtant, Vachoux n’est pas un inconnu : on parle ici d’un type qui a tenu les bois du Racing durant la quasi-totalité de l’exercice 2017-2018 et qui connaît le club comme sa poche. Problème, il s’apprête également à le quitter cet été et à rejoindre Orléans, avec qui le natif de Thonon-les-Bains s’est engagé cet hiver afin de retrouver au plus vite une place de numéro un perdue à Lens depuis l’arrivée de Leca. Cette situation, Jérémy Vachoux l’avait déjà connu en 2016 lorsque le club artésien avait décidé de recruter Nicolas Douchez et de l’installer en doublure malgré une première demi-saison de Ligue 2 plus que positive. Interrogé cette semaine, le vieux Guillaume Gillet s’est montré rassurant : « Lens est vraiment dans son cœur. Je sais que ça le déchire un peu de s’en aller. Mais cette occasion de partir par la grande porte est exceptionnelle. J’espère qu’il ne se mettra pas trop de pression. Cette chance est devant lui, j’imagine sa motivation et on ne part pas avec un handicap. Loin de là. » Tout le monde est d’accord sur ce point.

Lancé à Lens par... Kombouaré


Car si Vachoux ne cesse de faire le yo-yo depuis son arrivée au Racing il y a cinq ans, il est resté une valeur sûre aux yeux des supporters du club, lui qui n’a laissé qu’une énorme boulette derrière lui – contre Orléans (0-1), en janvier 2018 – et qui est venu rassurer son monde lors de la 36e journée face à Clermont (1-0) le 4 mai dernier. Ce qui lui arrive cette semaine est en réalité un reflet d’une drôle de carrière où il aura dû en permanence prouver malgré les barrières posées sur sa courbe, comme un contrat pro non proposé par son club formateur (l’AS Saint-Étienne) et les quelques mois de chômage qui avaient suivi. Ce barrage est aussi un clin d’œil puisque Jérémy Vachoux avait été lancé chez les grands par Antoine Kombouaré, qui revient jeudi soir à Bollaert en visiteur et qui garde le souvenir d’un gardien « explosif et toujours positif » . Ces mots doux ne surprennent personne, tout le monde ayant noté les qualités du Savoyard depuis déjà pas mal de temps. Le voilà avec une occasion en or de mettre un point final à son histoire avec le Racing et d’aider ses potes à pousser la porte de la Ligue 1 : c’est quand même mieux que de tenter de les briser.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Hier à 15:42 L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 10 Hier à 14:11 José Mourinho prêt à diriger une sélection 51
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:31 L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan Hier à 10:41 Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 Hier à 09:48 Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 18 Hier à 09:21 Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 21