Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Le TSG ne fait plus peur

Modififié
Icône nationale l'an passé lorsque son club faisait trembler la Bundesliga, Ralf Rangnick, l'entraineur d'Hoffenheim, peut se faire du mouron. Le TSG n'avance plus. Surtout dans son antre à la peinture tout juste sèche de Sinsheim.

Hier, il a même fallu se résoudre à s'accrocher aux briscards, recette éculée pour clubs en mal de confiance. Le héros de circonstance s'appelle Simunic, auteur de l'égalisation à la 80ème minute face au relégable Fribourg.

Jusque-là, Hoffenheim sauvait la baraque face aux petits. Fin du miracle. Dernière preuve en date ? Demba Ba, star l'an passé avec 14 buts inscrits, ne score plus. Le Sénégalais sera même absent jusqu'à la fin de la saison en raison d'une blessure au genou. Rien comparé à son compère de l'attaque Vedad Ibisevic qui semble retrouver le niveau de ses sombres mois parisiens. Son raté d'hier face à Simon Pouplin est un modèle du genre. Pas de doute, l'embellie est vraiment terminée !


GB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié