Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Monaco

Le roseau Génésio

Ce vendredi soir, l'Olympique lyonnais affronte Monaco pour ce qui s'apparente au choc de la journée de Ligue 1. Un match très important pour Bruno Génésio, qui ne peut pas se permettre de perdre la confiance de Jean-Michel Aulas.

Modififié

« Si je devais changer, je n'aurais pas d'état d'âme. Si les résultats sont meilleurs, on poursuit. Si on ne peut pas revenir, je ferai autrement. Mais il n'y a pas d'urgence. Il est trop tôt pour prendre des décisions après huit matchs. On fera le point après le derby. Tous les entraîneurs sont en danger, on est dans un club ambitieux. » On peut faire plein de reproches à Jean-Michel Aulas, notamment au sujet de sa communication ces derniers mois, mais force est de constater qu’il maîtrise comme personne le sens du timing. Cette semaine, à l’occasion d’une interview accordée à Eurosport, le président de l’Olympique lyonnais a profité de la trêve internationale pour glisser un petit avertissement à Bruno Génésio. Au moment où tous les esprits se préoccupaient du sort de l’équipe de France et de Didier Deschamps, Aulas profitait du calme autour de l’OL pour émettre la première esquisse de réserve au sujet de son coach.

Faire le point


Pourtant, depuis l’arrivée de Bruno Génésio sur le banc de l’OL, Jean-Michel Aulas ne cesse de défendre bec et ongles un homme sous le feu des critiques de ses propres supporters. Pris en grippe, notamment sur un réseau social bien connu et très prisé par les supporters lyonnais, l’entraîneur rhodanien est régulièrement défendu par son président. À ceux qui reprochent au coach lyonnais un manque de charisme, de légitimité et de sens tactique, Aulas répond au lendemain de la qualification contre la Roma qu’il est meilleur que Luciano Spalletti, et qu’il est « un grand entraîneur » après celle contre le Beşiktaş. À chaque attaque contre son entraîneur, Jean-Michel Aulas lui clame sa confiance aveugle avec véhémence et n’hésite par à remettre tout le monde à sa place sur le sujet. Quitte à se mettre une partie du public lyonnais à dos.


Depuis quelques semaines, même le président lyonnais commence à distiller quelques avertissements à son homme de confiance. Après le match nul décevant contre Limassol, il avoue être « très déçu, car on a l'impression que Limassol est moins fort que l'OL. Il faudra que Bruno Génésio regarde précisément pourquoi, quelques fois, nous avons été faibles sur le plan technique alors que nous n'avons que des très bons joueurs. » Et maintenant, quelques jours avant un match important contre Monaco, il concède que « un point » sera organisé dans moins d’un mois. « Faire le point avec un entraîneur » comme il dit, ce n’est jamais très bon signe. Une manière de préparer le terrain pour se désolidariser subtilement ?

Circonstances atténuantes


Pourtant, six mois après avoir décrété que son tacticien était supérieur à l'actuel « Mister » de l'Inter, rien n’a vraiment changé à Lyon. Bruno Génésio a même plus de crédit – compte tenu de sa demi-finale de Ligue Europa et de son bon match au Parc des Princes –, et plus de circonstances atténuantes concernant les résultats décevants de l’OL en début de saison. En fin de cycle, l’effectif lyonnais a connu une importante refonte avec les départs conjugués de Lacazette, Tolisso, Gonalons, Darder, Mammana et Nkoulou. Le onze de départ a largement changé. Et malgré ce chamboulement qui peut expliquer en partie les difficultés à trouver les bons automatismes en ce début de saison, l’OL de Bruno Génésio reste la seule équipe de Ligue 1 à pouvoir emmerder le PSG et Monaco sur un match. Vilipendé, contesté et chahuté de toute part depuis son arrivée, le roseau Génésio plie, mais ne rompt pas. Mais saura-t-il résister sans la protection du chêne Aulas ?



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 59 minutes Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 2
il y a 5 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 35 il y a 6 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 136

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 22
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 8