Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 51 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Valence (2-0)

Le Real tranquille contre Valence

Au petit trot face à une faible menace valencienne, les blancs en neige n'ont pas douté et se remettent en ordre de marche en Liga après leur débâcle à Eibar (2-0).

Modififié

Real Madrid 2-0 Valence

Buts : Wass (8e, CSC) et Vázquez (83e) pour le Real.

Comme au bon vieux temps, comme si tout cela n'avait jamais existé : les cinq revers en treize sorties, la récente rechute au Pays basque, la sixième place en championnat. Samedi soir, à domicile, les coéquipiers de Raphaël Varane ont fait ce qu'ils faisaient encore sans aucun souci il y a quelques mois : écraser la concurrence en trottinant, sans avoir à sortir les muscles et sans aucune discussion possible. Après leur succès à Rome en milieu de semaine, les Madrilènes viennent de s'offrir une semaine de calme : ce devrait être la routine, mais par les temps qui courent, c'est quasiment un évènement.

Gameiro-Batshuayi, même combat


Ça aurait pu commencer idylliquement, la connexion Bale-Ronaldo se mettant en place d'entrée de jeu avec une volée de l'espace, mais hors cadre du Français (2e). Procrastinateur, le Real remet ça à la fois d'après : cinq minutes plus tard, Dani Carvajal met le boxon dans les 16 mètres valenciens, obligeant Daniel Wass à imiter Luiz Gustavo et Bouna Sarr (1-0, 8e). Asphyxié et fidèle à ses standards actuels, le régiment de Marcelino – privé de son stratège Rodrigo – reste en vie uniquement grâce à la main ferme de Neto (29e) et au manque d'adresse de la doublette BB (37e, 38e).


Après la causerie, les visiteurs du Bernabéu sortent des vestiaires avec l'intention d'enfin démarrer leur match du soir et de se réconcilier avec la gonfle. Le Kev' Gameiro tente donc de rappeler qu'il existe, mais il est signalé hors jeu (52e). Quand les Ches parviennent à échapper à la vigilance du chien de garde Sergio Ramos, c'est pour croquer : Santi Mina gâche l'offrande de Parejo (54e), et Gabriel Paulista n'accroche pas le cadre (65e). De l'autre côté du pré, Marcos Llorente touche du doigt sa première passe décisive sous la tunique royale, mais Cristiano Piccini se sacrifie devant Marco Asensio (74e). Entré pour la dernière vingtaine de minutes, Michy le vilain petit canard bute sur Courtois avant que le drapeau se lève (79e), et le Real ne se décide toujours pas à faire bouger le tableau d'affichage (80e). Ce sera fait quelques secondes plus tard, avec KB9 au service et Lucas Vázquez à la conclusion (2-0, 83e). Ce n'était pas si compliqué que ça.


Real (4-3-3) : Courtois - Carvajal, Ramos, Varane, Reguilón - Modrić (Valverde, 71e), M. Llorente, Ceballos (Isco, 80e) - L. Vázquez, Benzema, Bale (Asensio, 63e). Entraîneur : Santiago Solari.


Valence (4-4-2) : Neto - Wass (Piccini, 68e), Garay, Paulista, Gayá - Soler, Parejo, Coquelin (Kondogbia, 68e), Guedes - Gameiro (Batshuayi, 72e), Mina. Entraîneur : Marcelino.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Les bonnes recettes de la FFF 10
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi