Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Séville (5-0)

Le Real Modrić

Géographiquement parfaitement placé au cœur de la fête madrilène à Séville samedi après-midi, Luka Modrić n'a pas marqué. Non pas qu'il n'ait pas tenté, non pas qu'il n'ait pas voulu, il avait simplement trop de belles choses à faire à côté. Cet homme vit dans un monde où la beauté de ses mouvements se suffit à elle-même.

Modififié
Il a un profil disgracieux, le nez trop long et le menton retroussé. Son front part vers l’arrière, pas comme les acteurs américains. Ses yeux sont enfoncés et si petits que l’on se demande parfois comment il fait pour avoir une vision de jeu aussi large. Et ses dents... Des dents de travers, irrégulières et mal chaussées, faisant de son sourire un grincement disgracieux. Il a tout essayé capillairement parlant, et tout est pire que la fois d’avant : coupés très court, tombant jusqu’à la nuque, laissés aux humeurs du vent ou retenus par un serre-tête noir qui n’a rien d’élégant. C’est fou ce qu’à la ville, Luka Modrić peut être moche. Et tout aussi fou de constater combien, une fois entré sur un carré vert a priori trop grand pour son physique peu athlétique en apparence, Luka Modrić peut être beau. Titulaire comme tous les jours de sa vie samedi après-midi contre Séville, le milieu a alterné le magnifique et le sublime, laissant aux autres poursuivants du Ballon d’or le soin de marquer puisqu'il le fallait. Lui se contente de faire des passes.

« J'en étais tombé amoureux »


Au moment de raconter sa découverte avec le Croate alors qu’il était recruteur pour le FC Sochaux, en 2003, à l’occasion d’une rencontre du Dinamo Zagreb pour laquelle il était missionné, Mecha Baždarević avait employé cette expression : « J’étais tombé amoureux. » On tombe amoureux de Luka Modrić comme une pomme nous tombe sur la tête, sans prévenir, sans faire de mal. En passant sous un arbre constitué de branches, de feuilles, de fruits, on en oublie parfois d’observer ces individualités, prenant l’ensemble pour un bien acquis. Le Real Madrid est un immense arbre, un bel arbre, et sa plus belle pomme est obligée de raser tous les deux jours la barbe adolescente qui pousse sur son visage comme du chiendent éparse. Modrić a passé son temps ce samedi après-midi à allonger le jeu comme un joueur de poker ferait de même avec ses jetons de casino, causant la banqueroute sévillane. Sa présence est une telle évidence que l’on en oublierait presque ses débuts souffreteux en 2012, quand la presse espagnole se demandait si une bronchite ne pouvait souffler ce milieu de terrain aux antipodes des sourires Colgate alignés tous les week-ends jusqu’alors. Balancé par Mourinho entre un poste de meneur de jeu, relayeur et piston, l’espoir était devenu indispensable au soir d’une qualification en quarts de finale de Ligue des champions contre Manchester United en mars 2013, où sa frappe avait qualifié les Madrilènes et renversé le cours du destin.

Vidéo

Ballon d’or des cœurs


Face à Séville, le Croate a tenté une frappe du gauche qui aurait pu terminer au fond si Rico n’avait pas un honneur à sauver. Laissant à Cristiano Ronaldo le soin d’exposer ses cinq bijoux de famille en mondovision, Modrić se lovera dans les draps de sa cinquième place à ce même classement France Football du Ballon d’or, le meilleur de sa carrière. À 32 ans et alors qu’un journal ibérique, Diario Gol, lui prête des envies d’ailleurs, Zidane ne saurait dégager du pied un joueur adulé de Bernabéu, qui l’ovationne à chacune de ses sorties de balle, passes entre les lignes, changements d’ailes, lacement de chaussures, remise de mèches derrière les oreilles. Des deux côtés, symétriques.


Martín Vázquez, ancienne gloire du milieu merengue, nous déclarait ceci il y a trois ans : « À un moment, Ancelotti a demandé aux joueurs de plus se focaliser sur le collectif. Modrić a été celui qui a montré l'exemple. À partir de là, il a gagné le cœur des supporters. » Un amour plus spécial que les autres pour un bourreau des cœurs qui n’a jamais laissé que des regrets aux supporters lors de chacun de ses départs, et qui, contrairement à Gareth Bale, publie régulièrement des messages encourageant Tottenham sur les réseaux sociaux. Un ex de qualité. Un poney claudiquant au milieu d'étalons, qui rend pourtant ce Real si imprévisible, dans un monde où un doublé de Ronaldo est habituel. Petit poussin noir dans une portée de poussins blancs, il est le Calimero de Madrid avec, pour la ressemblance, la même coquille sur la tête. Et qu'un joueur pareil ne reçoive jamais de distinction individuelle, « c'est vraiment trop inzuste » .



Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall