Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Betis-Real Madrid (1-2)

Le Real Madrid retrouve le sourire face au Betis

Malgré l'absence de certains joueurs, et une équipe très jeune, le Real Madrid s'est imposé sur la pelouse du Betis (1-2). Et le retour en grâce de Luka Modrić est pour beaucoup dans ce succès qui permet aux Madrilènes de retrouver leur place dans le top 4 de Liga.

Modififié

Real Betis 1-2 Real Madrid

Buts : Canales (66e) pour le Betis // Modrić (12e) et Ceballos (88e) pour le Real Madrid

Sergio Reguilón, Federico Valverde, Vinicius Junior, Brahim Diaz, Castro Gonzalez, autant de noms qui ne disent pas grand-chose, voire rien du tout, aux amateurs de football. Pourtant, ces cinq hommes ne jouent pas avec le Castilla, mais bien avec l’équipe A du Real Madrid et ont tous participé à ce choc face au Betis Séville à l'Estadio Benito Villamarín. Un Real Madrid new look – où Marcelo et Isco sont restés sur le banc – emmené par ses jeunes pousses et encadré par un Luka Modrić retrouvé qui repart d’Andalousie avec la victoire (1-2). De quoi prouver que l’avenir pourrait être bien plus radieux dans les semaines et les mois à venir pour le Real Madrid dont la relève semble être assurée.

Le festival Modrić


Fidèle à son 4-3-3 depuis son arrivée au Real Madrid, Santiago Solari a décidé de changer ses plans pour ce déplacement à l'Estadio Benito Villamarín en présentant un 3-5-2 assez défensif. La raison ? La ribambelle de blessés – Asensio, Bale, Kroos, Courtois –, mais surtout le jeu du Betis qui aime confisquer le ballon et le faire tourner avec des passes courtes. Et les premières minutes prouvent très vite que Santiago Solari a eu raison. Solide défensivement, le Real Madrid empêche le Betis d’approcher des cages de Keylor Navas, tandis que les pistons Dani Carvajal et Sergio Reguilón empilent les kilomètres pour aller presser l’adversaire très haut et lancer les contres.


Des contre-attaques qui partent à mille à l’heure avec à la baguette les succulents Luka Modrić et Karim Benzema qui servent le toujours aussi virevoltant Vinicius Junior. Plus dangereux, les Madrilènes vont donc logiquement ouvrir le score sur une praline du gauche de Luka Modrić qui profite d’une frappe de Dani Carvajal repoussée par la défense pour inscrire son premier but de la saison en Liga (0-1, 12e). Le Real Madrid aurait même pu inscrire le but du K-O si Antonio Barragan n’était pas revenu de nulle part pour enlever le ballon à Federico Valverde qui filait seul au but (33e). En face, malgré un Giovani Lo Celso toujours aussi soyeux, le Betis n’arrive pas à véritablement mettre en danger Keylor Navas, qui a seulement eu un léger frisson sur un coup franc de Sergio Canales (41e).

Ceballos, au bon souvenir de Séville


Après avoir vu son petit doigt se mettre à la perpendiculaire en fin de premier acte, Karim Benzema a dû laisser sa place au retour des vestiaires au jeune Castro Gonzalez (21 ans) qui fait ses premiers pas en Liga. Un changement qui ne modifie pas les plans du Real Madrid qui continue de laisser le ballon au Betis pour mieux le contrer. Sauf que les hommes de Quique Setien ne sont pas revenus sur la pelouse avec les mêmes intentions. Plus tranchants, les Verdiblancos assiègent les cages de Keylor Navas qui tremble en voyant l’énorme volée de Guardado qui rase son poteau (59e), avant de baisser la tête après avoir vu Sergio Canales, majestueusement lancé en profondeur par Lo Celso, pousser le ballon entre ses gambettes (1-1, 66e). Un but qui va toucher les coéquipiers de Sergio Ramos, mais pas les couler. Bien au contraire même, puisqu'en fin de match, Casemiro s’offre une percée plein axe avant d’être plaqué par William Carvalho à l’entrée de la surface de réparation. Une aubaine pour Dani Ceballos qui assomme son ancien club sur coup franc (1-2, 88e) et permet aux Merengues de revenir dans le top 4 au classement.



Real Betis (4-3-3) : Pau López - Barragán, Mandi, Bartra, Francis Guerrero (Tello, 67e) - Guardado (Boudebouz, 85e), William Carvalho, Lo Celso - Canales, Sanabria (Loren, 88e), Joaquín. Entraîneur : Quique Setien.

Real Madrid (3-5-2) : Keylor Navas - Ramos, Varane, Nacho - Carvajal, Federico Valverde (Diaz, 82e), Casemiro, Modrić, Reguilón (Ceballos, 74e) - Benzema (Castro, 46e), Vinicius. Entraîneur : Santiago Solari.


  • Résultats et classement de Liga

    par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:41 Football Leaks : un « lanceur d’alerte » arrêté 32 Hier à 11:02 Un match de légendes pour encourager la participation aux élections 10
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Les notes de Marseille