Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Real Madrid-Al Aïn (4-1)

Le Real Madrid reste sur le toit du monde

Porté par son Ballon d’or Luka Modrić, le Real Madrid conserve pour la troisième année consécutive sa couronne mondiale face à une courageuse équipe d'Al-Aïn qui a craqué physiquement en seconde période (4-1).

Modififié

Real Madrid 4-1 Al Aïn

Buts : Modrić (14e), Llorente (60e), Ramos (79e), Amer (90e+1 CSC) pour le Real Madrid // Shiotani (85e) pour Al-Aïn

Il y a eu 2016, puis 2017 et il y a donc eu 2018. Pour la troisième année consécutive, le Real Madrid a réussi à préserver sa suprématie mondiale face au club hôte d'Al-Aïn sans trop trembler. Une surprise ? Non, évidemment pas, même si les Madrilènes n'ont pas toujours été impériaux, contrairement à l'an passé. Certains hommes, comme Luka Modrić ou Karim Benzema, se sont montrés à la hauteur, et c'est aussi pour ça que le Real se devait de gagner avec la manière. Pour boucler une superbe année 2018, retrouver de la confiance, des certitudes, et surtout pour préparer du mieux possible la nouvelle année qui arrive.

Prison Break


Devant ses supporters, Al-Aïn essaye de bien faire, ne se laisse pas impressionner par son adversaire et tente tant bien que mal « de s’amuser » comme l’avait préconisé Tongo Doumbia avant la rencontre. Lucas Vázquez essaye d’entrée de calmer les ardeurs du club émirati en touchant le poteau (3e). Si le coach madrilène avait parlé de nervosité dans les rangs de sa formation, c’est plutôt derrière qu’il faut la chercher. Sur une transversale hasardeuse de Carvajal, Marcelo appuie mal sa remise en retrait vers Courtois. L’ailier égyptien El-Shahat en profite, crochète Ramos, mais voit le capitaine merengue claquer un retour de classe sur sa ligne pour empêcher l’ouverture du score.


Un tournant, et l’entraîneur croate Zoran Mamić le sait mieux que personne. Dans la minute, Benzema remise sur Modrić à l’entrée de la surface qui enroule délicieusement du pied gauche (14e). Les Madrilènes se ruent à l’assaut de la cage d’Eissa pour mettre le deuxième, mais ni Bale (20e) ni Benzema (34e) ne réussissent à mettre le Real à l’abri. À la pause, malgré 70% de possession et une domination imposante, rien n’est encore joué.

Rouleau compresseur


Dès le retour des vestiaires, le Real reprend sa marche en avant et étouffe de tout son poids Al-Aïn. La relation Benzema-Modrić fait des ravages dans la défense émiratie, qui va craquer une deuxième fois à l’heure de jeu. Sur un corner dégagé plein axe, Llorente claque une superbe volée, marque son premier but sous les couleurs du Real et fait surtout le break (60e). Avant de soulever la coupe, le capitaine Sergio Ramos pense éteindre les lumières du stade Sheikh Zayed sur le corner parfait de Modrić (79e). Mais à quelques minutes de la fin, le Japonais Shiotani sauve l'honneur d'un coup de casque bien senti qui laisse Courtois de marbre (85e). Une petite réaction d’orgueil, effacée par le but contre son camp d'Amer en toute fin de rencontre, qui n'empêche donc pas le Real de garder sa couronne une année de plus. En ces temps difficiles, tout trophée est bon à garder.



Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Carvajal, Varane, Ramos, Marcelo - Llorente (Casemiro, 80e), Modrić, Kroos (Ceballos, 70e) - Lucas Vázquez (Vinicius, 84e), Bale, Benzema. Entraîneur : Santiago Solari.

Al-Aïn (4-3-3) : Eissa - Shiotani, Fayez, Ahmed, Ahmad (Al-Ahbabi, 63e) - Yaslma, Doumbia, Abdulrahman (Amer, 66e) - Caio, Shabat - Berg (Nader, 75e). Entraîneur : Zoran Mamić.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:00 L'entraîneur d'Ispwich paie le déplacement des supporters 2
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible