Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real-Séville (2-0)

Le Real Madrid croque Séville à l'usure

À force d'insister devant un FC Séville venu pour défendre, le Real Madrid s'impose grâce à Casemiro et enchaîne un deuxième succès consécutif en Liga (2-0). De quoi prendre trois points d'avance sur son adversaire du jour au classement.

Modififié

Real Madrid 2-0 FC Séville

Buts : Casemiro (79e) et Modrić (92e)

Un petit pansement est toujours plus classe qu'un gros bandage. Luka Modrić l'a bien compris, le médecin du Real Madrid aussi. Les cheveux au vent, le Croate parachève le succès madrilène dans les toutes dernières secondes du match. Comment ? D'un plat du pied droit enveloppé qui ne laisse aucune chance à Tomáš Vaclík, incapable d'aller toucher le ballon cette fois-ci. Voilà, le Real va s'imposer grâce à ce qui fait sa force actuellement : de la ténacité dans le jeu et une volonté jusqu'à la dernière minute. Non, ce Real n'est pas mort. Loin de là.

Modrić, en rouge et blanc


Après avoir vaincu la première sœur sévillane la semaine dernière, la deuxième du nom est prête à en découdre avec le Real dans son antre du Santiago-Bernabéu. Santiago Solari le sait sans doute avant la rencontre : les Blancos sont invaincus face au FC Séville à domicile depuis plus de onze ans. Une confiance supplémentaire avant de démarrer un match où Marcelo et Isco sont une nouvelle fois zappés par le technicien argentin. Placé sur l'aile droite de l'attaque madrilène, Vinícius Júnior est lancé par Modrić pour tenter une frappe croisée sur une pelouse qui fuse à cause de la pluie. Attentif, Vaclík ne se laisse pas surprendre et détourne la tentative de l'homme le plus actif de ce début de match.


En mission commando dans la capitale, les Palanganas parviennent cependant à rendre la pareille au Real avec un beau frisson en contre-attaque. Balle au pied, Wissam Ben Yedder fixe la défense et sert Sergio Escudero pour un face-à-face avec Thibaut Courtois qui échoue dans le petit filet extérieur du portier belge. Une action qui incite le Real à moins se livrer pour éviter une deuxième défaite consécutive à domicile en Liga. Dans cette fin de première période, les duels font en tout cas rage. À l'image de la bataille aérienne entre Franco Vázquez et Modrić, touché à l'arcade sourcilière. De quoi obliger le lauréat du Ballon d’or 2018 à porter un bandage blanc autour de sa chevelure, pendant que l'Argentin enfile un casque de rugbyman que ne renierait pour rien au monde Petr Čech. En bref, une occasion franche de chaque côté et plus grand-chose à se mettre sous la dent. Quelle aubaine, c'est l'heure d'aller faire un tour aux vestiaires.

Le siège de la Maison-Blanche


Contrariés dans leurs intentions de victoire, les Madrilènes passent la deuxième vitesse dès la reprise. Et si les tentatives de Lucas Vázquez, Modrić ou Vinícius ne trouvent pas le cadre, la pression locale se précise devant une ligne de cinq en phase défensive aussi solide que les pectoraux de Sergio Ramos. Karim Benzema privé de ballons chauds, c'est Dani Ceballos qui s'essaie à la frappe lointaine pour trouver la barre andalouse. Séville subit, mais ne rompt pas sous les coups de tête surpuissants de Casemiro. En revanche, le missile téléguidé du pied droit brésilien devient imparable pour Vaclík, trop court (1-0, 79e). Une fois devant, le Real sait que le plus dur est derrière lui. Il ne lui reste plus qu'à tenir, et signaler le retour en forme de son métronome considéré comme le meilleur joueur de l'année 2018. Voilà comment bien enchaîner sur 2019.



Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Reguilón, Ramos, Varane, Carvajal - Casemiro, Modrić, Ceballos (Valverde, 88e) - L. Vázquez (Isco, 78e), Vinícius, Benzema.Entraîneur : Santiago Solari.

FC Séville (3-5-2) : Vaclík - Gómez, Kjær, Carriço - Escudero (B. Gil, 86e), F. Vázquez, Banega, Sarabia, Navas - Ben Yedder (Promes, 71e), André Silva (El-Haddadi, 75e). Entraîneur : Pablo Machín.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:07 Euro Millions : 176 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi Hier à 10:42 NOUVEAU : 150€ offerts chez ZEbet pour parier sur la Ligue des champions !
    Hier à 15:08 Fulvio Collovati : « Les femmes ne peuvent pas parler de tactique » 100 Hier à 14:57 Casoni quitte déjà le Qatar 24
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
    Hier à 12:41 Guangzhou Evergrande va noter ses joueurs 65