Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Villarreal (3-0)

Le Real Madrid couronné roi des rois

Confronté à une équipe de Villarreal trop timide en première période, le Real Madrid empoche une nouvelle victoire en championnat grâce à un bon Karim Benzema (3-0). La Triforce espagnole est plus que jamais unifiée.

Modififié

Real Madrid CF 3-0 Villarreal CF

Buts : Benzema (40e), Vázquez (69e) et Modrić (76e) pour le Real

Les arrêts de jeu se terminent au Santiago Bernabéu. Avant de clore le premier acte et d’envoyer tous les acteurs aux vestiaires, Clos Gómez s’avance vers Danilo et lui adresse un carton jaune pour une faute commise sur Denis Suárez. Problème : l’auteur de la faute n’est pas Danilo, mais Casemiro. Surpris dans un premier temps, les deux Brésiliens viennent papoter avec l’arbitre de la rencontre pour rétablir la vérité sur cette décision erroné. Les Merengues ne donneront pas tort à l’homme en rouge, et rentrent avec un sentiment d'incompréhension. Casemiro est bien le coupable, Danilo est bien la victime. Plus tard dans le match, Casemiro prendra d'ailleurs un carton jaune, sans se faire expulser. Dans ce bazar total, l’essentiel pour la Casa Blanca était de s'en sortir indemne. Et sur le plan comptable, le Real Madrid peut être satisfait de son match.

Asenjo, passeur décisif


Pour donner le coup d’envoi fictif, le patineur artistique Javier Fernandez envoie un coup de pied appuyé en direction du tunnel du Santiago Bernabéu. Sa deuxième couronne mondiale, obtenue au début du mois, offre au Madrilène de naissance le luxe de faire un peu ce qu’il souhaite. Poignées de mains à tout va et numéro 1 dans le dos, le fan aux yeux écarquillés semble aux anges. Son équipe favorite un peu moins. Dans l’obligation de s’imposer pour rester dans le sillage du Barça et de l’Atlético de Madrid, les Blancos se coltinent un sacré client avec ce sous-marin jaune, bien calé derrière le trio de tête. Malgré la titularisation surprise de l’expérimenté Daniele Bonera, Denis Suárez et Cédric Bakambu sont bien là pour prévenir d'un danger potentiel. Après dix minutes équilibrées, le premier pétard dans les gants de Sergio Asenjo est l’œuvre de CR7, suite au bon décalage de Marcelo. Le latéral gauche entre dans la rencontre en bombe, capable de claquer sans pression le geste à la mode : un centre extérieur du pied.

Pas très cliente des derniers produits en vogue, la solide défense de Villarreal prime sur les sporadiques actions madrilènes. Jamais vainqueurs dans l’antre du Santiago Bernabéu au cours de leur histoire démarrée en 1923, les Amarillos se verraient bien mettre fin à cette série noire intense. Campés dans leur camp dans un 4-4-2 classique, les hommes de Marcelino voient le Real garder la balle, mais manquer de tranchant, malgré les incursions menaçantes de Luka Modrić. L’idée des visiteurs est de gicler en contre à la manière d’un bouchon de champagne, mais la capsule estampillée « caves de la Maison-Blanche » est une dure à cuire. Côté gauche, Cristiano Ronaldo prend le meilleur sur Mario Gaspar et centre au cordeau. Asenjo pense anticiper le danger et repousse la balle au point de penalty. Un cadeau pour Karim Benzema, finisseur de la tête (40e). Définitivement lancée, la rencontre s’enflamme quand Denis Suárez oublie Cédric Bakambu et oblige Keylor Navas à la parade. Dommage que la pause arrive si vite.

Asenjo, la porte ouverte


Sans basculer dans un festival d’occasions, le club royal poursuit son entreprise dans le but d’obtenir trois points supplémentaires. Une combinaison rapide entre CR7 et Kroos permet au pied droit de l’orfèvre Modrić de coiffer le poteau gauche d’Asenjo. Sans succès. Villarreal manque de tonus pour bouger la bande de Zizou, et cela va finir par leur coûter cher. Côté droit, Lucas Vázquez s'infiltre dans l'arrière boutique de Bonera et trompe un Asenjo peu adepte du bouchage d'angle, à l'aide d'une frappe tendue (69e). La messe semble dite, mais la Benz souhaite encore faire marcher les chevaux. Non, le troisième but ne sera pas l'œuvre d'un dunk de Cristiano Ronaldo dans les cages, mais d'une reprise de volée signée Modrić sur un débordement de KB9 (76e). Le Croate peut sortir sous l'ovation du public et serrer Zidane fort dans ses bras. Malgré l'arrivée tardive de la pluie et la blessure de Cristiano Ronaldo touché derrière la cuisse droite, le Real Madrid est toujours maître en son royaume.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 12 minutes Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16