Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Ajax-Real Madrid (1-2)

Le Real grille l'Ajax

Au terme d'une rencontre explosive, le Real s'impose dans la douleur chez une séduisante équipe de l'Ajax (1-2). Benzema et Asensio ont permis aux Madrilènes de faire un grand pas vers les quarts d'une compétition qu'ils connaissent par cœur. Et tant pis pour les romantiques.

Modififié

Ajax 1-2 Real

Buts : Ziyech (75e) pour l'Ajax // Benzema (60e) et Asensio (87e) pour le Real.

Tottenham plie Dortmund

La fougue face à l’expérience, la fraîcheur contre le cynisme. Voilà ce qui a opposé pendant une heure et demie l’Ajax et le Real, et qui s’est terminé par les applaudissements de la Johan Cruyff Arena. Pourtant, les locaux ont dû s’avouer vaincus au terme d’une première manche qu’ils n’étaient pas loin de s’adjuger. Car ce soir à Amsterdam, l’Ajax a tout fait, et bien fait, pour faire craquer une déesse qui lui a longtemps semblé accessible. Tous les espoirs ne sont pas encore perdus, mais il sera difficile d’aller chercher à Madrid celle qui se plaît au bras du Real depuis plus de trois ans.

Dans la souffrance


Il était écrit dès le départ que l’Ajax allait démarrer fort. Comme si les hommes d’Erik ten Hag avaient, eux aussi, été transcendés par l’archet d’André Rieux avant de pénétrer dans cette Johan Cruyff Arena déjà en transe. D’entrée, la bande à De Jong met une pression folle, et Mazraoui n’est pas loin de faire basculer la rencontre dans une autre dimension au bout de huit minutes de jeu seulement. Le Real s’offre une seule et unique bouffée d’oxygène à l’aide de Vinicius, avant de reprendre sa longue apnée qui n’est pas près de prendre fin. Le pressing hollandais est étouffant, permanent et surtout presque payant quand Tadić, infiltré, frappe l’extérieur d’un montant qui ne voulait pas lui offrir son plus beau sourire (25e). Dix minutes plus tard, alors que Tagliafico croit entrevoir le chemin vers le septième ciel, la VAR intervient pour rejeter le coup de tête gagnant du latéral argentin (35e). Les portes sont closes, il faut se résoudre à attendre.

Le vrai Dom Juan est madrilène


Dans cette folle course contre la montre, c’est pourtant bien le Real qui va claquer un french kiss en plein cœur de la piste. Sur une percée folle de Vinicius, Benzema décoche une première flèche qui fait mouche (60e). Le coup est dur à encaisser pour l’Ajax, qui ne va pas pour autant arrêter de faire la cour. Il en faut plus que ça. D’autant que tout n’est pas encore perdu, et Ziyech le sent bien au moment d’ajuster Courtois pour inscrire son premier pion dans la plus belle des compétitions (75e). Mais au moment de conclure, de filer son numéro de téléphone pour que la prochaine fois soit plus belle encore, Asensio est venu crucifier les derniers espoirs d’un club hollandais auquel ne reste désormais plus que les larmes.


Ajax (4-3-3) : Onana - Mazraoui, De Ligt, Blind, Tagliafico - Schone (Dolberg, 73e), De Jong, Van de Beek - Neres, Ziyech, Tadić. Entraîneur : Erik ten Hag.
Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Carvajal, Nacho, Ramos, Reguilon - Modrić, Casemiro, Kroos - Bale (Lucas Vázquez, 60e), Benzema (Asensio, 73e), Vinicius Junior (Diaz, 80e). Entraîneur : Santiago Solari.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions



    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 11:04 Dernières heures : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
    Hier à 13:59 Le football belge aux couleurs LGBT ce week-end 56 Hier à 13:00 Quand Bafé Gomis effraye un ramasseur de balle avec sa célébration panthère 32
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    À lire ensuite
    Tottenham plie Dortmund