Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid-AS Roma- (3-0)

Le Real cuisine la Roma

Archi dominateurs, les Madrilènes ont croqué tout cru une Roma sans idée ni audace, ce mercredi soir au Bernabéu. Victoire 3-0 nette et sans bavure. Et le score aurait pu être plus lourd.

Modififié

Real Madrid 3-0 AS Roma

Buts : Isco (45e), Bale (58e), Mariano Diaz (90e+2) pour le Real

Cristiano Ronaldo n'est plus là, mais la musique est la même : quand résonne la musique de la Ligue des champions, le Real Madrid se transforme en monstre. Un monstre qui gobe tout sur son passage, à commencer par une Louve beaucoup trop docile pour son entrée en lice. Dominateurs d'un bout à l'autre de la rencontre, les Madrilènes, emmenés par une paire Isco-Modrić des grands soirs, ont fait danser une Roma décidément dans le dur en ce début de saison. Isco avant la pause, Bale en seconde période, Mariano Diaz dans les arrêts de jeu, le 3-0 confirme une chose : le Real était bien deux classes au-dessus de cette Roma-là. Et, ironie de l'histoire, tout ça s'est passé pendant que, à quelque 350 kilomètres de là, Cristiano Ronaldo recevait le premier carton rouge de sa carrière en Ligue des champions.

Les petits chefs madrilènes


Triples vainqueurs de la C1, les Madrilènes ne sont manifestement pas rassasiés de gagner dans l'épreuve et ont la dalle à l'heure de retrouver leur compétition préférée. C'est Kroos qui décide d'entrée de jeu du menu de la soirée. L'Allemand balance une louche gourmande dans la gamelle de Gareth Bale, qui réussit un contrôle de martien avant de gâcher le tout comme un cochon, en expédiant une frappe à côté du poteau. De quoi inspirer Modrić, qui sert à son tour un amuse-gueule parfait à Isco, mais l'Espagnol perd son duel face à Olsen.

Paumée, la Roma prend le bouillon, ne touche plus une bille et semble avoir trop les pétoches pour montrer ne serait-ce qu'un peu les dents. La Louve se ratatine comme une grosse choucroute devant sa surface et place seulement quelques contres un peu foireux, en misant sur la vitesse d'Under, volontaire, mais trop isolé et imprécis devant. Coup de pot pour les poulains de Di Francesco : Benzema, Marcelo, puis Ramos tentent successivement de mettre le couvert, sans parvenir à croquer une première bouchée dans le casse-croûte giallorosso. C'en est trop pour Isco, qui gobe tout seul comme un grand Olsen, en envoyant un coup franc velouté dans les filets romains.

Caviars à la Modrić, loukoums parfum Bale


Vexée, la Roma sort la tête du sable et retrouve enfin un peu d’appétit. Bien lancé par Džeko, Under envoie un caramel dans la besace de Navas, qui détourne sans ciller d'un poil. Belle réaction d’orgueil, mais c'est bien le Real qui reste toujours plus carnassier. Modrić ouvre sa boîte à caviars, envoie une passe en profondeur pour Bale, qui exécute Olsen à l'entrée de la surface d'un gros loukoum du gauche. Un plat principal beaucoup trop copieux pour la Louve, qui se laisse doucement mastiquer par un Real désireux de se siffler une troisième part de tarte. Asensio est tout proche de s'offrir le bonbon de la soirée avec un enchaînement rateau-roulette-frappe aveugle qu'Olsen détourne en corner. Mais c'est bien Mariano Diaz qui nettoie l'assiette, en envoyant un tomahawk dans la lulu dans les arrêts de jeu. La cerise sur le gâteau. Prochain plat au menu des Madrilènes : le CSKA, le 2 octobre prochain. Et bon appétit bien sûr.





Real Madrid (4-4-2) : Navas - Marcelo, Ramos, Varane, Carvajal - Casemiro, Kroos, Modrić, Isco - Bale, Benzema. Entraîneur : Julen Lopetegui.

AS Roma (4-3-3) : Olsen - Kolarov, Manolas, Fazio, Florenzi - De Rossi, Nzonzi, Zaniolo - El Shaarawy, Under, Džeko. Entraîneur : Eusebio Di Francesco.



  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 6 Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 50
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
    Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 15
    À lire ensuite
    Les notes de Lyon