Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le Puel dressé, un City record

Le Leicester de Puel confirme à Southampton (4-1), City se balade à Swansea (4-0), Lukaku retrouve le sourire, Arsenal et Liverpool à l'arrêt. C'était la dix-septième journée de Premier League. Avec un but de Serge Aurier, oui monsieur.

Modififié

Newcastle 0-1 Everton

But : Rooney (27e) pour Everton.

Everton va mieux, merci pour eux. En délicatesse en début de saison, les Toffees et leur nouveau coach Sam Allardyce refont peu à peu surface. Mieux organisés, les coéquipiers de Morgan Schneiderlin ouvrent logiquement la marque grâce à l’inévitable Wayne Rooney, à l’affût d’une première tête d’Aaron Lennon repoussée par Karl Darlow (0-1, 27e), avant de faire le dos rond et de contenir tranquillement les offensives adverses. Il faut dire que les Magpies, eux, sont dans le dur depuis un petit moment et ont clairement manqué d’imagination pour empêcher une quatrième défaite de suite à St. James Park en championnat. De quoi énerver Jonjo Shelvey qui prend un rouge dans les arrêts de jeu pour éviter d'être là au prochain match. Malin le Jo'.


Southampton 1-4 Leicester

Buts : Yoshida (61e) pour Southampton // Mahrez (11e), Okazaki (32e et 69e) et King (38e) pour Leicester.

Cinq victoires, deux nuls et une défaite contre Manchester City, tel est le nouveau bilan de Leicester depuis l’arrivée sur le banc de Claude Puel. Plus que les résultats, le technicien français semble avoir redonné aux Foxes une confiance qu’ils avaient perdue après leur titre surprise en 2016, à l’image de Riyad Mahrez, redevenu génial et auteur de l’ouverture du score sur une belle frappe croisée depuis les vingt mètres (0-1, 11e). Et un Leicester en confiance est un Leicester qui déroule. C’est ainsi que Shinji Okazaki (0-2, 32e) et Andy King (0-3, 38e) font honneur au surnom de leur club en marquant tel de vrais renards des surfaces. Avant que Maya Yoshida ne montre à son ancien coach qu’il reste quelques problèmes à régler à Leicester (1-3, 61e). Mais Claude Puel s’en moque, il a un doublé de Shinji Okazaki (1-4, 69e) et un quatrième succès de suite en Premier League à célébrer.



Swansea 0-4 Manchester City

Buts : D. Silva (27e et 52e), De Bruyne (34e) et Agüero (85e) pour Manchester City

Et de quinze victoires, un record, pour Manchester City, qui prouve une nouvelle fois que la Premier League est devenue trop petite pour elle. Alors oui, en face, ce n’était que la lanterne rouge du championnat, mais les hommes de Pep Guardiola ont encore maîtrisé leur sujet à la perfection en déroulant leur partition habituelle faite d’enchaînements de passes et d’accélérations fulgurantes. En face, les Swans sont à l’agonie et attendent péniblement l’ouverture du score inévitable qui viendra des Silva, avec Bernardo à la passe et David à la conclusion (0-1, 27e). Le plus dur étant fait, les Citizens peuvent reprendre leur partition tout en pensant à faire trembler les filets comme sur un coup franc de Kevin De Bruyne (0-2, 34e), sur un une-deux de toute beauté entre Raheem Sterling et David Silva conclu par l’Espagnol (0-3, 52e) ou sur une percée de Sergio Agüero pour conclure le festival (0-4, 85e). Au suivant.


Manchester United 1-0 Bournemouth

But : Lukaku (25e) pour Manchester United.

Auteur de deux passes décisives en faveur de Manchester City ce dimanche, Romelu Lukaku s’est remis dans le bon sens face à Bournemouth en profitant d’un caviar de Juan Mata pour faire trembler les filets d’un joli coup de boule (1-0, 25e). De quoi respirer et gérer tranquillement la rencontre pour les hommes de José Mourinho ? Que nenni puisque David de Gea a une nouvelle fois dû prouver qu’il était bien le meilleur gardien de la planète en 2017 en stoppant les tentatives de Charlie Daniels, Junior Stanislas, Ryan Fraser ou encore Jermain Defoe. Pas vraiment séduisant, Manchester United profite tout de même de cette victoire pour conforter sa seconde place.



Tottenham 2-0 Brighton

Buts : Aurier (40e) et Son (87e) pour Tottenham

Comme le dit si bien Willy Journo dans La Vérité si je mens ! 2, « T'es un gagnant, Serge ! » Et vu que Serge Aurier n’aime pas perdre et que ses potes Kane, Eriksen et Son n’arrivent pas à faire trembler les filets de Mathew Ryan, l’ancien Parisien s’est chargé de débloquer la situation tout seul en envoyant son centre – raté ? – dans la lucarne du portier australien (1-0, 40e). À force de vendanger les occasions, les Spurs restent alors à portée de fusil des Seagulls qui sont tout près de réaliser un petit hold-up sur une frappe de Tomer Hemed parfaitement repoussée par Hugo Lloris (70e), avant que Son ne tue le suspense en fin de match (87e). Pas grand-chose à garder pour Mauricio Pochettino, mais l’essentiel est là, avec ce succès, Tottenham retrouve le top 4.


West Ham 0-0 Arsenal



C’est bien connu, dans le football, dominer n’est pas forcément synonyme de gagner. Et ça, les Gunners en ont fait l’amère expérience. Dominateurs, les hommes d’Arsène Wenger ont confisqué le cuir durant l’ensemble de la rencontre avant de le rendre au portier espagnol de West Ham, Adrian, afin qu’il effectue un six mètres. Car oui, si Arsenal s’est procuré énormément d’occasions, elles ont pour la plupart toutes terminées dans les travées de l’Olympic Stadium de Londres. Dominés de la tête et des épaules, les Hammers, qui se sont offert le scalp de Chelsea ce week-end, ne sont même pas passés loin du hold-up, mais la frappe de Chicharito s’écrase sur la barre transversale d’un Petr Čech battu (90e)


Liverpool 0-0 West Bromwich



286 kilomètres séparent Londres et Liverpool, et pourtant ce Liverpool-West Bromwich est la copie conforme de la rencontre qui s’est jouée dans la capitale entre West Ham et Arsenal. Aux Reds le ballon, aux Reds les occasions, mais pas les buts puisque les coéquipiers de Roberto Firmino n’ont jamais vraiment réussi à mettre en danger Ben Foster. À l'inverse des Gunners, Liverpool n'est pas passé loin d'accrocher la victoire en fin de match, mais Dominic Solanke s'est vu refuser son but pour une faute de main (83e).


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
    Hier à 10:00 500e but pour Ibrahimović 33