Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Lyon (4-2)

Le PSG souffle sur Lyon

Sous les bourrasques de vent, le PSG s'est imposé contre Lyon (4-2) dans une rencontre plaisante et spectaculaire. Mené 3-0 après la pause, l'OL aura réussi à se remettre dans la partie, avant de s'avouer vaincu sur un ultime but d'Edinson Cavani. Le podium reste à huit points.

Modififié

PSG 4-2 Lyon

But : Di María (22e), Mbappé (38e), Marçal (47e, CSC) et Cavani (79e) pour le PSG // Terrier (52e) et Dembélé (59e) pour les Gones

À une époque où la Ligue 1 ne cesse d'être critiquée pour son lot de purges proposé chaque week-end, un choc entre le PSG et Lyon ressemble toujours à une éclaircie. L'affiche est un classique depuis quelques années et elle s'impose souvent comme la promesse d'un dimanche soir spectaculaire. Et si les conditions n'étaient pas forcément réunies pour assister à un beau match de foot au Parc des Princes, la faute à une tempête nommée Ciara, les deux équipes ont respecté la tradition avec une pluie de buts et un scénario ébouriffant, au bout duquel Paris s'est imposé contre Lyon (4-2), qui termine sa triste semaine par une nouvelle défaite. Et cette fois, Rudi Garcia ne pourra même pas dire que son équipe a presque gagné.

Di María, taille patron


Au Parc des Princes, le défi était surtout immense pour les ultras parisiens, qui peinent à déployer leur tifo rouge et bleu sous des bourrasques de vent terribles. Évidemment, il l’était aussi pour l’OL, dont la dernière victoire sur la pelouse du PSG remonte à octobre 2007 – soit 11 matchs consécutifs -, dans le doute après un nul inquiétant à la maison contre Amiens en milieu de semaine. Pour forcer la réaction d’orgueil face à l’ogre de la Ligue 1, Garcia tente le pari Cherki dans un 4-2-3-1. Le premier quart d’heure peut rassurer le technicien rhodanien : son équipe presse haut, gênant ainsi les relances parisiennes, et se procure une première occasion par Terrier (6e). Mais l’illusion ne dure pas bien longtemps, Mbappé se chargeant d'allumer une première mèche (14e). Lyon n'abdique pas, mais se fait ouvrir sur une superbe sortie de balle parisienne, les hommes de Tuchel remontant le terrain en seulement trois passes. Trouvé sur le côté droit, Di María fixe Marçal et surprend Lopes d'une frappe du gauche au premier poteau (1-0, 22e).


Dans tous les bons coups, l'international argentin endosse le costume du leader de l'attaque parisienne en l'absence de Neymar. Pas loin du doublé à deux reprises (26e, 30e), il laisse une petite part à Mbappé. Après une succession de contres favorables, Meunier adresse un centre prolongé par Marcelo vers le champion du monde, qui pique habilement son ballon pour tromper Lopes (2-0, 38e). L'OL n'existe plus et se montre trop discret (2 tirs, 0 cadré, 29% de possession) dans un premier acte globalement maîtrisé par un PSG tranquille. Le seul frisson des Gones avant la pause ? Un tacle parfait de Marcelo dans les pieds de Mbappé, célébré par toute la défense rhodanienne. Garcia a de quoi piétiner dans sa zone technique.

La partie de plaisir


Et le PSG peut s’estimer heureux de rester à onze sur la pelouse, Kimpembe frôlant le carton rouge pour un vilain tacle sur Dembélé avant la pause (45e). Il peut aussi s’estimer heureux de voir l’OL lui offrir le troisième but sur un plateau au retour des vestiaires. La scène a sa place dans Vidéo gag : Draxler manque son centre en retrait et Thiago Mendes lui remet involontairement le ballon en taclant, l’Allemand peut le reprendre avant qu’il ne sorte et Marçal envoie une praline incompréhensible sous la barre en guise de bouquet final (3-0, 47e). Au lieu de sombrer, les Gones préfèrent miser sur la folie pour se réveiller. Une première fois grâce à Terrier, bien lancé par Cherki, qui profite d'une petite bévue de Navas pour marquer (3-1, 52e). Et une deuxième fois sept minutes plus tard quand les deux entrants lyonnais font la différence : après une récupération de Tete dans les pieds de Draxler, Toko Ekambi dépose Kimpembe et sert Dembélé qui remet l'OL dans le droit chemin (3-2, 59e). Sans ses patrons brésiliens, la défense du PSG vient de montrer ses limites.


Requinqué, Lyon s'active enfin pour faire basculer la rencontre dans l'irréel et se met à croire en un retour inespéré. Une nouvelle frappe de Dembélé frôle le poteau de Navas (64e), avant que Mbappé ne réponde en fracassant l'équerre (69e). Dans le froid et sous le vent, le public du Parc se régale et peut encore se réchauffer en ovationnant Cavani, entré à la place d'un Icardi toujours muet pour le dernier quart d'heure d'un match indécis. Puis le stade chavire à nouveau : bien servi en retrait par Di María, l'attaquant uruguayen inscrit son 199e but sous le maillot du PSG (4-2, 79e). Le PSG fait respecter la hiérarchie, et Lyon constate les dégâts après une sale semaine sur le plan comptable : l'OM est à seize points, le podium à huit.




PSG (4-4-2) : Navas - Meunier, Kehrer, Kimpembe, Kurzawa - Di María, Verratti, Gueye, Draxler (Sarabia, 65e) - Icardi (Cavani, 75e), Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.

Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Rafael, Marcelo, Denayer, Marçal (Tete, 56e) - Mendes, Tousart - Cherki (Toko Ekambi, 56e), Aouar, Terrier (Traoré, 77e) - Dembélé. Entraîneur : Rudi Garcia.


  • Résultats et classement de la Ligue 1 2019-2020

    Par Clément Gavard, au Parc des Princes
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

    il y a 2 heures Gianni Infantino positif à la Covid-19 11 il y a 3 heures Walter Ricciardi pense à la création d’une bulle pour la Serie A 6
    il y a 4 heures Le Wellington Phoenix FC se délocalise en Australie à cause du coronavirus 4
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    il y a 6 heures Afrique du Sud : Il devient président d’un club à 19 ans 8
    il y a 7 heures Une D3 brésilienne fait match nul avec seulement 12 joueurs disponibles 8 il y a 8 heures Bernardo Silva réclame un nouveau président à Benfica, Jorge Jesus lui répond 34
    À lire ensuite
    Les notes de l'OL